Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté

Patrick Bosso : La mafia, les prostituées, son passé avant d'être humoriste

Patrick Bosso : La mafia, les prostituées, son passé avant d'être humoriste
Par Sandra Ratesson Chef de rubrique médias
A bientôt 38 ans, Sandra Ratesson en a vu défiler des émissions de télévision, des animateurs et des candidats de télé-réalité. Membre de la génération Club Dorothée, elle a vu l’apparition mais aussi l’extinction de nombreux programmes. La scène du rapprochement physique entre Loana et Jean-Edouard dans la piscine de Loft Story, elle l’a vu en direct grâce à un abonnement ADSL d’époque.
Patrick Bosso dans "La Parenthèse inattendue" du 12 mars 2014. Il évoque son enfance au côté d'une grande figure du grand banditisme.
6 photos
Lancer le diaporama

Ce mercredi 12 mars, Laure Manaudou, Patrick Bosso et Antoine Duléry sont les invités de Frédéric Lopez dans La Parenthèse inattendue.

L'humoriste et acteur a profité de ce petit week-end à la campagne pour se confier comme jamais. Première info : des membres de sa famille ont fait partie du grand banditisme.

"Une partie de la famille, le cousin germain de mon père, ce sont des Italiens comme on voit dans les fils de Martin Scorsese. Je ne l'ai jamais dit avant mais le cousin germain de mon père, il s'appelle Gaëtan Zampa", raconte-t-il. Un nom qui n'est pas étranger à Antoine Duléry qui explique qu'il s'agit de "quelqu'un du milieu, d'une grande figure du banditisme". Et en effet, Gaëtan Zampa était l'un des derniers parrains du milieu marseillais des années 1970.

Patrick Bosso, actuellement en tournée avec son spectacle K Marseille, se souvient très bien du personnage et du monde qui l'entourait : "Je vois des belles voitures, des grosses bagues, je sens un pouvoir. J'ai vu ce mec qui rentre et qui dit que le ciel il est gris alors qu'il est bleu et tout le monde qui dit qu'il est gris ! Ça marque quand tu es gamin !" Et de continuer avec un autre souvenir : "Quand j'avais 7-8 ans, il me dit : 'Qu'est-ce que tu veux faire plus tard ? Tu ne veux pas rentrer dans la police ?' Et tout le monde a ri !"

S'il n'a donc pas fini dans la police, avant de devenir célèbre, Patrick Bosso a exercé des métiers pas faciles comme rabatteur à Pigalle. C'est une ancienne connaissance qui l'a fait entrer dans ce milieu. "C'était un bar américain avec des filles dedans et un salon derrière", commence-t-il avant de raconter le déroulé d'une journée typique : "On n'a pas le droit de toucher la personne sinon c'est racolage sur la voie publique. Il faut donc le stopper avec une parole. J'étais payé à l'époque 300 francs par soir, on avait 10 francs sur les verres de whisky, 20 francs sur les cocktails, 100 francs sur une fille quand elle partait avec un garçon." Entre le monde de la mafia et celui des prostituées, Patrick Bosso revient de loin !

La Parenthèse inattendue, mercredi 12 mars à 22h20 sur France 2.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image