Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Pékin Express 6 : Jean-Pierre et François vainqueurs pour un carton d'audience

82 photos
Lancer le diaporama
Les grands gagnants Jean-Pierre et François !

Réactualisation : Hier nous avons assisté à la victoire surprise des deux bourgeois Jean-Pierre et François. Si on ne peut que saluer la détermination, le courage et la force de caractère des deux amis, on pense aussi à la déception immense des frères belges qui avaient extrêmement bien joué tout au long de l'aventure et qui avaient de nombreux projets avec leurs 93 000 euros virtuels. En tout cas, cette finale palpitante, pleine de tensions et d'émotions, a séduit les téléspectateurs. En effet, vous étiez 3 millions à assister à ce duel infernal (14% de part d'audience). C'est donc la meilleure audience pour le programme qui se place en troisième position derrière l'indétrônable Esprits Criminels sur TF1 et France 2 ! Félicitations aux gagnants et à M6 pour cette très belle saison.

Vous pouvez d'ores et déja retrouver les meilleurs moments dans notre player vidéo.

Mecredi 6 juillet, à 23h39, nous écrivions : Ce soir, mercredi 6 juillet, M6 diffusait le dernier épisode de Pékin Express : la route des grands fauves. Pour cette finale qui opposait les frères belges Ludovic et Samuel aux amis du sud-ouest Jean-Pierre et François, le stress était à son maximum. La semaine dernière, c'est Leïla et Karim qui étaient éliminés. Leur départ s'est fait dans les larmes... Il faut dire qu'au fil de cette aventure humaine, les candidats ont tissé des liens précieux. Ce soir, un seul des binômes encore en lice est ressorti vainqueur de cette sixième édition. Mais lequel ? Si vous avez raté cette finale palpitante et pleine de rebondissements, la suite est faite pour vous...

41e jour. Finale. 1ère étape. Après avoir franchi 12 étapes, traversé cinq pays et pas moins de 10 000 km, Ludovic et Samuel et Jean-Pierre et François sont enfin arrivés au Cap de Bonne Espérance, au bout de l'Afrique là où l'océan indien et l'océan atlantique se rejoignent. C'est à Cape Town que va débuter la grande finale de Pékin Express. La finale sera une succession rapide de sprints. L'équipe arrivée en première position pourra reprendre une amulette à l'équipe adverse à quatre reprises. Pour le moment, les comptes en sont à 62 000 euros d'amulette pour Ludovic et Samuel et 38 000 euros pour Jean-Pierre et François. Le départ est lancé... Les candidats doivent se rendre à l'aérodrome de Cape Town pour prendre un avion qui les larguera au-dessus des dunes d'Atlantis, où se déroulera la première étape de cette finale.

"On est comme des oiseaux"

Les deux équipes partent sur les chapeaux de roues. Ce sont les Belges qui arrivent les premiers à stopper une voiture, mais Jean-Pierre et François les suivent de peu. Arrivés à l'aérodrome, Ludovic et Samuel sont les premiers à s'envoler à plus de 3000 mètres d'altitude où ils vont effectuer une chute libre, rien que ça ! Pendant la durée du vol, les deux équipes peuvent oublier la course et profiter des sublimes paysages de Cape Town. Mais après 25 minutes, c'est le moment de sauter ! Ludovic et Samuel s'offrent un baptême en chute libre, un grand moment d'aventure, de liberté et d'excitation pour les deux frères ! Décidément, ils n'ont peur de rien et profitent à fond de l'aventure.

Pour les deux bourgeois, c'est une autre histoire. François a dû mal à se lancer et Jean-Pierre est tétanisé à l'idée de sauter. Mais une fois dans les airs, il est tel un oiseau. "Génial" crie François suivi d'un "c'est énoorme" de Jean-Pierre. Ludovic et Samuel, une fois posés sur les dunes d'Atlantis, reprennent la course pour garder leur avance sur Jean-Pierre et François.

Chercher une plaque de métal dans une tonne de sable !

Pour la première épreuve, chaque équipe doit se rendre dans un lieu différent. Une fois arrivé, le binôme doit chercher, dans un périmètre de 20 mètres autour du drapeau, une pièce de métal avec un détecteur de métaux. Pour compliquer l'épreuve, vingt plaques ont été cachées mais une seule indique l'adresse où les candidats doivent retrouver Stéphane Rotenberg.

Si les Belges sont brouillons dans leur recherche, les bourgeois optent pour une technique par "quartier" pour ne rien rater. Encore une fois, les deux amis se disputent. Pour Jean-Pierre, François se sert mal du détecteur de métaux. "Effleure le truc, merde, mais balaie" hurle Jean-Pierre ! Au final, le duo perd du temps à se chamailler alors que les frères belges continuent leur recherche. Ils ont opté pour une technique "par rayon".

Si Ludovic et Samuel trouvent des plaques, il n'y a rien écrit dessus et le ton monte entre les deux frères. Mais ils trouvent en premier l'adresse où Stéphane Rotenberg les attend. Ils sont suivis de prêt par les deux amis.

The old people vs the young people !

Les deux duos reprennent le stop plus motivés que jamais. Encore une fois, Jean-Pierre et François, alias "the old people", essayent de négocier pour que leur chauffeur les emmène jusqu'au bout. La rivalité entre les deux équipes est plus présente que jamais. "J'ai faim, j'ai envie de manger des amulettes" lance Samuel. Stéphane Rotenberg attend les duos au Taal Monument érigé pour la défense de la langue Afrikaans. Et ce sont les deux frères qui remportent la première étape et donc une amulette ! Malins, ils prennent l'amulette de Jean-Pierre et François, d'une valeur de 10 000 euros.

41e jour. Finale. 2ème étape. Pas une minute à perdre, les deux duos se lancent dans la deuxième étape. Pour connaitre le second lieu de rendez-vous de Rotenberg, ils doivent se rendre au vignoble de Boschendal. Les deux équipes sont, une nouvelle fois, au coude à coude et font la course dans leur voiture respective.

Les finalistes se rapprochent du vignoble. Une fois arrivés, Jean-Pierre et François aperçoivent le drapeau rouge, mais leur chauffeur les mène jusqu'à l'entrée principale. Les frères belges sont confrontés au même dilemme : s'arrêter au drapeau ou prendre l'entrée principale. Ils préfèrent suivre les instructions Pékin Express et suivre le drapeau rouge ! En prenant la bonne entrée, ils gagnent du temps alors que les amis du Sud-Ouest persistent dans le mauvais chemin. Si Jean-Pierre se rend compte de leur erreur, François met du temps à reconnaître son tort. "J'ai mal lu les instructions, c'est ma faute", reconnait enfin François.

"En slip, c'est encore meilleur" !

Chaque équipe doit récolter sur une ligne de raisins, le plus de grappes possibles. Ils doivent ensuite les presser dans un tonneau pour remplir un vase de 23 litres ! Les Belges se rendent vite compte de la difficulté et de la grandeur de la tâche. Après deux récoltes, Jean-Pierre et François les rejoignent et se lancent dans l'épreuve. Ludovic se charge de piétiner le raisin et il donne de sa personne. En caleçon, il se lance "comme s'il y avait le feu dans la cuvette" selon son frère Samuel. D'ailleurs le Belge prend plaisir à faire cela, affirmant que le raisin est très doux et "en slip c'est encore meilleur". Du côté, des amis du Sud-Ouest, c'est François qui se charge du foulage. Mais attention à ne pas boucher la cuve !

Et là, c'est le drame !

Sans surprise, le Belges sont les premiers à découvrir le lieu de rendez-vous : Waterfront. Jean-Pierre et François ont beaucoup trop de retard mais continuent l'épreuve comme ils le peuvent mais là, c'est le drame ! En descendant du tonneau, François dérape et "son pied part dans un sens et son genou dans l'autre". Depuis quelque temps, son genou le lançait et le médecin doit donc intervenir. C'est très difficile de voir François, un tel compétiteur, pleurer face à la douleur et la déception. "J'ai mal" pleure François, et Jean-Pierre ne peut s'empêcher de craquer. Le duo doit se rendre à l'hôpital, "on est dans la merde" conclut Jean-Pierre.

Une fois arrivé, le duo belge retrouve Stéphane Rotenberg qui leur annonce que François a dû abandonner l'épreuve. Les frères sont inquiets et espèrent que François va bien. Ils songent bien sûr au possible arrêt de la finale. Gagner par forfait ne les dérangerait pas car selon eux, ils ont déjà prouvé "leur victoire".

Repartira, repartira pas ?

A l'hôpital, François passe des radios. Le médecin de la course annonce le diagnostic : "une contusion osseuse au niveau du fémur sous la rotule." Si la contusion passera avec le temps, le vrai problème est la douleur qui fait beaucoup souffrir François. Ce dernier souffrira en courant ou faisant tout effort. Mais toujours aussi motivé, François veut reprendre la course le lendemain avec des médicaments contre la douleur. Il profitera de cette nuit pour se reposer au maximum.

Ce n'est pas la première fois qu'un tel accident arrive. Lors de la saison 5, Yousra et Randa avaient connu le même sort. Randa s'était blessée mais elle avait eu la force de jouer cette finale jusqu'au bout. Inspiré par ce courage, François l'affirme : "On va gagner Pékin Express."`

Dernière nuit chez l'habitant !

Ludovic et Samuel et Jean-Pierre et François vont vivre leur dernière soirée chez l'habitant. Tous très bien accueillis, les duos sont décidés à profiter à fond de ce moment. Les Belges chantent "la bamba" avec leurs hôtes alors que les bourgeois profitent d'un délicieux repas. Pour Jean-Pierre, c'est l'une des meilleures soirées passées. François, lui, veut terminer tous les plats. Conscients que c'est la fin, les duos sont nostalgiques de cette incroyable course et François se couche plus conquérant que jamais.

42ème jour. Finale. 3ème étape. C'est l'heure de repartir pour la dernière journée de course qui sera la plus intense. L'épreuve commence à Table Moutain. Ludovic et Samuel récupèrent une amulette de 7 000 euros suite à leur victoire de la seconde étape de la veille (ils n'avaient pas pu le faire car François était à l'hôpital). Avant de partir pour cette nouvelle étape, Stéphane Rotenberg leur donne un conseil : ramener du monde !

Et si on faisait des pâtés sur le sable !

Ils doivent tout d'abord se rendre à Camps Bay où a lieu la troisième épreuve. Malgré la blessure de François, les Belges ne sous-estiment pas leurs adversaires. Jean-Pierre et François arrivent en premier sur la plage et demandent à des habitants de les aider. L'épreuve est simple : faire 500 pâtés dans le sable avec 9 seaux. Si Ludovic et Samuel ont recruté 8 personnes, les deux amis n'en ont, eux, que cinq. François décide de rester à terre, de remplir les seaux et de donner de la voix comme à son habitude. Une bonne nouvelle pour Jean-Pierre qui dit : "Quand le François commence à gueuler, c'est qu'il n'est pas mort." Les deux équipes motivent à fond leur troupe ! Et ce sont Ludovic et Samuel qui bâtissent leurs 500 châteaux en premiers, ils gagnent donc de l'avance pour se rendre à Kalk Bay, où Rotenberg les attend.

C'est le jeu ma pauvre Lucette !

Jean-Pierre et François terminent à leur tour et commencent le stop. Avec la douleur très présente et son impulsivité, les nerfs de François lâchent ! Pour lui, "c'est mort". Jean-Pierre saura-t-il le remotiver ? Jean-Pierre, "le Jean-Pierre des grands jours" prend donc les choses en main et trouve une voiture ! Ludovic et Samuel sont conscients d'avoir un avantage mais "c'est le jeu" et comme ils le disent, ils n'ont pas poussé François.

Mais encore une fois, les jeunes Belges ont pris trop d'avance et arrivent une troisième fois en première position. Ils gagnent donc une nouvelle amulette et ont une cagnotte de 86 000 euros. Pour la beauté du geste, Jean-Pierre décide de piquer un sprint final même s'il ressemble plus à "une limace qu'à un étalon en courant." Si physiquement c'est difficile, mentalement ils sont toujours là.

Qui casse un oeuf, perd sa place !

42ème jour. Finale. 3ème étape. C'est parti pour la quatrième étape. Les deux équipes doivent se rendre à la ferme des autruches. Une fois n'est pas coutume, Ludovic et Samuel partent les premiers et arrivent les premiers sur le lieu de l'épreuve. La mission est simple mais difficile : il faut rapporter un oeuf d'autruche "sain et sauf" après avoir effectué un parcours du combattant. C'est donc une question d'habileté. Pour ce jeu, les frères ont l'avantage d'être petits et de la même taille.

Jean-Pierre et François se lancent à leur tour dans l'épreuve mais font tomber tous leurs oeufs, ils estiment les pertes à onze oeufs ! François a un gros handicap : il a des difficultés à se baisser et à se déplacer à cause de son genou. Ludovic et Samuel arrivent à déposer leur oeuf, avec brio (on leur tire vraiment notre chapeau !), et repartent pour la course ! Au même moment, Jean-Pierre et François arrivent au dernier obstacle, le plus dur, réussissent à déposer leur oeuf et repartir.

Ils trouvent vite une voiture conduite par un couple de jeunes mariés. D'autant que leur chauffeur, un vrai as du volant, va très vite ! Il a bien compris qu'il s'agissait d'une course. Les équipes approchent de la pointe et donc de l'arrivée. Jean-Pierre et François aperçoivent le drapeau rouge mais hélas ce sont encore Ludovic et Samuel qui remportent l'étape ! Et une étape, une ! Malgré tout, les bourgeois se consolent avec la vue incroyable. Ludovic et Samuel ont donc une cagnotte virtuelle de 93 000 euros mais rien n'est gagné ! Jean-Pierre et François peuvent encore remporter la victoire au cours d'un sprint final qui nécessite sens de l'orientation, mémoire et motivation.

Destination finale Cape Town !

Les deux équipes ne connaîtront pas, au début de l'épreuve, la destination finale. Ils rejoindront différents points de passage indiquant le suivant jusqu'à atteindre LE lieu de l'arrivée. Une seule contrainte : changer de voiture entre chaque lieu de passage. Le sprint final de nuit, c'est parti !

Dès le début, François baisse les bras mais Jean-Pierre ne l'entend pas comme ça. Il trouve une voiture, et comme à son habitude, François arrive à convaincre leur conductrice de les emmener jusqu'à Cape Town. Ludovic et Samuel ont eux aussi un chauffeur qui les emmènera jusqu'au bout, mais il roule à... 50km/h ! Les frères stressent : "ça va pas, ça va pas", lance Ludovic, très stressé car il souhaite remporter la victoire : "c'est bien de gagner mais quand on peut gagner de l'argent c'est mieux."

Détenteurs de seulement 7 000 euros virtuels, l'argent n'est pas le moteur de Jean-Pierre et François. D'ailleurs ils offriront cette somme à un enfant tétraplégique rencontré pendant l'aventure Pékin Express.

La Belgique est à Cape Town !

Arrivés à l'hôtel de ville de Cape Town, Ludovic et Samuel répondent à une question de Damien et Noella avec facilité, et repartent vite faire du stop. Ils montent dans une voiture où ils rencontrent une Belge ! Grâce à celle-ci, ils arrivent vite au deuxième lieu de passage. Leila et Karim leur demandent alors quelle est la longueur de la cascade descendue en rappel lors de la demi-finale.

Après avoir donné la bonne réponse, ils rencontrent des jeunes qui sont prêts à les aider. Une chance ! Ils repartent donc pour la troisième étape. Jean-Pierre et François hésitent, eux, quant à la longueur de la cascade, 204 ou 207 mètres, ils ne savent plus. Mais ils optent pour la bonne réponse. Ouf !

La quatrième question est posée par les ex-mariés Isabelle et Pierre et la réponse est précieuse : elle permet de découvrir le dernier lieu passage. Si les frères répondent bien, ils n'arrivent pas à trouver une autre voiture. Aidés par Frantz, leur chauffeur précédent, ils attendent qu'un ami de ce dernier arrive. Cette attente va permettre aux deux bourgeois de rattraper leur retard !

La France est à Cape Town !

A quelques minutes de la fin, les duos sont au coude à coude ! Ce sont même Jean-Pierre et François qui arrivent les premiers au dernier lieu passage. Ils connaissent maintenant le lieu d'arrivée : le Rhodes Memorial. Leurs précédents chauffeurs se prennent au jeu et leur trouvent une dernière voiture ! Ils ont de l'avance sur Ludovic et Samuel qui arrivent au lieu passage et qui sont aidés par des Français. Une nouvelle chance !

Du côté de Jean-Pierre et François, cela se passe moins bien. Leurs chauffeurs ne savent pas se rendre au Rhodes Memorial et n'avancent pas. Heureusement, un 4x4 connaît la route et leur propose de les suivre.

Allumer le feu !

C'est l'heure du sprint final ! A l'aide d'une lampe électrique, les quatre concurrents courent, courent, courent vers le haut du Rhodes Memorial et donc la victoire. Le suspense monte et c'est Jean-Pierre, en héros, qui attrape la torche de feu ; les deux bourgeois se précipitent et allument la flamme. Les amis du Sud-Ouest n'y croient pas ! Ils ont gagné !

Les Belges arrivent quelque temps après : véritable traumatisme, les frères, abattus, ne réalisent pas. Après avoir félicité leurs adversaires, ils craquent. Ludovic qui avait projet d'ouvrir son restaurant, est extrêmement déçu et aura certainement besoin de temps pour se remettre de cet échec !

Félicitations aux deux quadras, qui ont gagné 7 000 euros, (déjà reversés à l'enfant tétraplégique) et surtout la fierté de s'être dépassés jusqu'au bout.

 

V.M

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image