Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Pierre-Ambroise Bosse : Une amende requise contre le champion après sa rixe

Pierre-Ambroise Bosse : Une amende requise contre le champion après sa rixe
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Le Français Pierre-Ambroise Bosse champion du monde du 800m lors des Championnats du monde d'athlétisme 2017 au stade olympique de Londres, Royaume Uni, le 8 août 2017.
11 photos
Lancer le diaporama
Le Français Pierre-Ambroise Bosse champion du monde du 800m lors des Championnats du monde d'athlétisme 2017 au stade olympique de Londres, Royaume Uni, le 8 août 2017.
Pris au milieu d'une violente rixe, fin août 2017, qui l'avait laissé avec une ITT de 18 jours, et mis un terme prématuré à sa saison, le champion du monde du 800 m Pierre-Ambroise Bosse avait hâte que l'affaire se règle. La justice vient de réclamer une amende contre lui...

Comme le rapporte l'AFP, une amende de 500 euros a donc été requise mardi 30 avril 2019, à Bordeaux, contre le champion du monde du 800 m, Pierre-Ambroise Bosse.

Le sportif de 26 ans comparaissait pour "violences avec usage ou menace d'une arme, en l'espèce une bouteille de bière, n'ayant pas entraîné d'ITT" (incapacité totale de travail). La peine maximum pour ce type de délit est de trois ans de prison. En revanche, six mois de prison avec sursis ont été requis contre son adversaire, un ex-rugbyman de 26 ans, lors d'une soirée bien arrosée conclue par une violente bagarre. Son vis à vis, présent également à l'audience, était lui jugé pour "violences par personne en état d'ivresse ayant entraîné une ITT de 18 jours". Il encourt une peine maximum de cinq ans de prison.

Pour rappel, le 30 août 2017, trois semaines après son titre aux Mondiaux de Londres, Pierre-Ambroise Bosse révélait sur son compte Facebook avoir été victime d'une "violente agression" nocturne trois jours plus tôt sur le parking du casino de Gujan-Mestras, près d'Arcachon (Gironde), où l'athlète avait fêté sa médaille avec des amis d'enfance. Le sportif, "sonné" d'un coup de poing puis ciblé à terre par plusieurs coups de pied, avait subi d'impressionnants traumatismes au visage, constaté après coup une perte de vision à l'oeil gauche, et mis un terme à sa saison, qui touchait néanmoins à sa fin.

Peu après, un suspect était mis en examen pour les coups portés mais déposait plainte à son tour, accusant Pierre-Ambroise Bosse d'avoir déclenché l'altercation. L'athlète lui-même était alors mis en examen, et le juge d'instruction renvoyait les deux hommes au tribunal correctionnel. Lors de ce procès, les deux hommes ont chacun demandé de l'argent à l'autre : 700 000 euros ont été réclamés par la défense de Bosse en dommages et intérêts, pour pertes professionnelles, meetings non tenus, soins de santé, perte de sponsoring, préjudice corporel, préjudice moral.... A l'inverse, l'autre partie a réclamé 3 000 euros de dommages et intérêts.

Bosse, licencié depuis 2018 au Lille Métropole Athétisme, a indiqué après l'audience que son échéance sportive restait la défense de son titre aux Mondiaux de Doha (28 septembre au 6 octobre).

La procureure Sophie L'Angevin a demandé au tribunal de les condamner tous les deux, mais avec un gros écart dans les peines requises. Le jugement a été mis en délibéré au 28 mai.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image