Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Prince Harry : Après l'Arctique, prêt pour le pôle Sud avec ses courageux alliés

Anorak ? Check ! Le prince Harry, parrain de la course South Pole Allied Challenge qu'il disputera fin 2013 avec des blessés de guerre au profit de Walking With The Wounded, participait à la présentation officielle de ce trek au Mandarin de Londres, le 19 avril 2013.
22 photos
Lancer le diaporama
Anorak ? Check ! Le prince Harry, parrain de la course South Pole Allied Challenge qu'il disputera fin 2013 avec des blessés de guerre au profit de Walking With The Wounded, participait à la présentation officielle de ce trek au Mandarin de Londres, le 19 avril 2013.

Discret (sauf quand il embrasse sa nouvelle conquête, Cressida Bonas) depuis son retour du front afghan en janvier mais toujours prêt à repartir au combat pour de nobles causes, le prince Harry est paré pour repartir pour ue expédition de l'extrême, comme il l'avait fait en 2011 en Arctique, en faveur des blessés de guerre.

Vendredi 19 avril 2013, le fils cadet du prince Charles, âgé de 28 ans, intervenait à Londres, à l'Hotel Mandarin, lors de la présentation d'un nouveau défi de l'association Walking with the Wounded, le South Pole Allied Challenge 2013 dont il a accepté d'être le parrain, qui le verra prendre part à une course en plein Antarctique cette fois.

Parrain de l'organisme, mais loin d'être spectateur, le prince Harry s'apprête à refaire son paquetage pour un nouveau trek intense, qui durera quatre semaines, avec un groupe d'anciens militaires grièvement blessés au combat. "Ces hommes et ces femmes ont donné tout ce qu'ils avaient pour la liberté, pour notre cause, a-t-il déclaré avec la même flamme qu'à chaque fois qu'il rend hommage aux forces armées de la nation. Le fait qu'ils soient encore là pour assurer nos arrières - cette fois, en affrontant les défis physiques et mentaux extrêmes qu'impose un trek au Pôle Sud - ne fait que souligner leurs remarquables qualités. Quelles sont ces qualités ? Le courage, pour sûr. La force physique, l'endurance, l'esprit de camaraderie, absolument. Mais il y a quelque chose d'autre, de plus profond. Quelque chose qui continue de me ramener vers cette association et ces gens, encore et encore - et ce sera toujours le cas. La solidité de l'esprit. Une âme inextinguible qui refuse tout simplement de s'avouer vaincue. D'une certaine manière, c'est quelque chose qu'on ne peut définir. On l'a ou on ne l'a pas."

Entouré notamment de Kate Philip, amputée de la jambe gauche après avoir été blessée en Afghanistan en 2008, et Duncan Slater, amputé des deux jambes, ainsi que d'un aveugle, Ivan Castro, le prince Harry a adjoint à cette harangue enflammée des traits d'humour dont il a le secret : "En tant que membre de l'équipe britannique, j'aurai une bière prête à vous accueillir lorsque vous nous rejoindrez au Pôle", a-t-il plaisanté, persuadé d'arriver le premier, à l'intention des équipes américaine et australo-canadienne qui s'élanceront dans cette course au Pôle Sud.

Le South Pole Allied Challenge 2013, qui vise à mettre en exergue le courage de ces militaires, se déroulera en novembre-décembre et verra les différentes équipes, avec un chef et un guide expérimenté, parcourir 335 kilomètres en plusieurs étapes pour rallier le Pôle Sud vers le 17 décembre, par des températures atteignant -45°C et des vents soufflant jusqu'à 85 km/h, avec des traîneaux de plus de 70 kilos. A titre symbolique, le prince Harry a déjà reçu, vendredi, son anorak spécialement pour l'expédition, dans une ambiance pour l'instant encore très chaleureuse. Et il l'a essayé, non sans fierté, bien sûr !

De toute évidence, le prince Harry est pressé d'en découdre avec cette aventure extrême, lui qui avait été très frustré de devoir abandonner ses compagnons en Arctique au bout de cinq jours seulement en 2011, contraint de rentrer pour préparer le mariage de son frère William avec Kate Middleton. Cette fois, il ira au bout. Son équipe, qui doit s'entraîner en Islande en mars, en été et enfin à la neige en octobre, voudra lever des fonds pour Walking with the Wounded, qui finance l'assistance aux blessés de guerre et leur formation/reconversion pour leur permettre de démarrer une nouvelle vie, loin de l'armée.

Dans un communiqué diffusé avant sa participation à l'événement presse du jour au Mandarin : "Walking With The Wounded continue de soutenir nos extraordinaires personnels militaires blessés et de mettre en lumière leur détermination et leur challenge face aux défis futurs même après les blessures reçues au combat. Leurs expéditions, une vraie source d'inspiration, ont déjà influencé énormément de gens et j'espère qu'il en sera ainsi encore longtemps. Je suis ravi d'être le parrain du South Pole Challenge, leur dernier projet ambitieux. Il n'impliquera pas seulement une équipe de Grande-Bretagne, mais aussi une équipe des Etats-Unis et une du Commonwealth. Cela signifie que la prise de conscience devient globale, et cela permettra de montrer non seulement la ténacité de ces jeunes hommes et femmes, mais aussi les liens forts qui existent entre alliés, en dehors du champ de bataille aussi bien que dessus."

Quand il s'agit d'être courageux, Harry n'est pas le dernier : il a d'ailleurs la ferme intention d'être présent, une semaine après les attentats de Boston, au marathon de Londres dimanche prochain en sa qualité de parrain du fonds caritatif London Marathon Charitable Trust.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
The Voice 2021 : Un ex-sportif pro, du lyrique... Amel Bent maladroite, fou rire chez les coachs !
The Voice 2021 : Un ex-sportif pro, du lyrique... Amel Bent maladroite, fou rire chez les coachs !
Kim Kardachian : Humiliée quand elle était enceinte, elle est restée cloîtrée pendant des mois
Kim Kardachian : Humiliée quand elle était enceinte, elle est restée cloîtrée pendant des mois
Gwyneth Paltrow souffre encore de symptômes, neuf mois après avoir attrapé la Covid-19
Gwyneth Paltrow souffre encore de symptômes, neuf mois après avoir attrapé la Covid-19
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image