Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté

Prince Harry aux Etats-Unis : Michelle Obama ravie, la gent féminine hystérique

Prince Harry aux Etats-Unis : Michelle Obama ravie, la gent féminine hystérique
Le prince Harry a rendu une visite surprise à Michelle Obama et ses convives pour le thé à la Maison Blanche, le 9 mai 2013, au premier jour de sa visite officielle d'une semaine aux Etats-Unis.
47 photos
Lancer le diaporama
Le prince Harry a rendu une visite surprise à Michelle Obama et ses convives pour le thé à la Maison Blanche, le 9 mai 2013, au premier jour de sa visite officielle d'une semaine aux Etats-Unis.

Le prince Harry a l'habitude de balancer des bombes (au figuré, étant un serial blagueur réputé) et de tirer des roquettes (au propre, étant copilote-artilleur d'hélicoptère de combat dans l'armée), voire de lancer à l'occasion quelques sorts de Harry Potter avec son frère William et sa belle-soeur Kate, mais il vient de faire encore plus fort : une invasion éclair de la Maison Blanche !

Tandis que le prince Charles suscitait pas mal d'émoi en secondant avec son épouse Camilla Parker Bowles sa mère la reine Elizabeth II lors de l'ouverture cérémonielle du Parlement mercredi, son fils cadet mettait le cap sur les Etats-Unis, où il devait notamment être reçu au Congrès et visiter une exposition consacrée aux travaux de déminage, jeudi 9 mai. Entrée en matière d'une visite officielle d'une semaine.

Si l'Amérique peut avoir un petit quelque chose d'un terrain miné pour lui depuis le scandale de ses frasques à Las Vegas à l'été 2012, c'est pourtant une voie royale qui attendait le prince Harry, très chic dans un habituel costume bleu marine porté avec une non moins usuelle cravate rose. Une voie royale jusqu'à la Maison Blanche, où Michelle Obama s'est fait un plaisir d'accueillir ce visiteur... pas prévu au programme !

"Surprise !", s'est exclamée jeudi après-midi la First Lady, arborant une nouvelle coiffure pour l'occasion, au moment de présenter l'invité surprise à un public d'épouses de militaires qu'elle avait conviées à prendre le thé à la résidence présidentielle. Marraine, avec Jill Biden (épouse du vice-président Joe Biden), de l'opération Joining Forces, qui épaule les familles de soldats, Michelle Obama a exprimé, en l'absence de son mari Barack alors en déplacement dans le Texas, sa joie de pouvoir compter sur la présence inopinée du prince Harry. Tous deux ont en commun cet engagement fervent auprès des militaires et de leurs familles - le prince Harry soutient régulièrement des actions en faveur des anciens combattants, des proches de soldats, ou encore des blessés de guerre, dont il accompagnera certains en expédition en Antarctique en fin d'année, à nouveau avec l'association Walking with the Wounded.

"Lorsqu'il a entendu parler de ce thé et de vous toutes (...), il voulait être ici pour vous remercier de servir", a annoncé Michelle Obama, qui a profité d'avoir le prince de 28 ans en face d'elle pour saluer son engagement personnel également en tant que militaire. Rentré en janvier d'une mission de plus de quatre mois en Afghanistan, dans la province du Helmand, le "Captain Wales", après la brève cérémonie de bienvenue en présence des médias, a suivi la First Lady et Jill Biden dans un salon privé, la Blue Room, pour rencontrer et passer un peu de temps avec les épouses de soldats conviées.

Harry, qui semble avoir des progrès à faire pour changer les couches mais a toujours une cote énorme auprès des enfants, a aussi pu se mêler aux bambins de ces dames, en train de confectionner des cadeaux pour leurs mamans à l'occasion de la Fête des mères, dimanche. "Quelques minutes de baby-sitting gratuit", a plaisanté Michelle Obama avec les parents des enfants.

Avant de s'incruster à la Maison Blanche, étape qui ne figurait pas sur sa feuille de route officielle, le prince Harry avait été reçu au Capitole par le sénateur républicain John McCain. Son arrivée a d'ailleurs causé des mouvements d'hystérie de la part de la gent féminine (500 femmes le guettaient), repoussée par le service d'ordre mais qui s'est massée pour le prendre en photo. "Il avait l'air gêné [par les cris], c'est une réaction normale, je trouve, a commenté John McCain. Ce n'est sans doute pas la première fois que cela lui arrive, mais, depuis toutes ces années où je viens ici, je n'avais encore jamais vu de disparité homme-femme."

En sa compagnie, il a plus tard découvert une exposition photographique sur les mines anti-personnel et autres engins explosifs non encore déclenchés, en présence également de la photographe de l'exposition, Fiona Willoughby, et de Guy Willoughby, directeur de l'association HALO qui s'emploie à nettoyer les zones de conflits de ces engins de mort, action chère à la regrettée princesse Diana, mère du prince Harry, qui fait tout pour poursuivre l'engagement de sa défunte mère. C'est d'ailleurs au profit de HALO qu'étaient donnés en soirée un cocktail et un dîner de charité à l'ambassade de Grande-Bretagne à Washington. Guy Willoughby a loué l'implication du prince Harry : "D'une certaine manière, il est même encore plus impliqué que la princesse Diana, du fait d'avoir vu tant de soldats, Britanniques et autres, perdre leurs jambes en service dans des contrées comme l'Afghanistan. C'est une cause encore plus personnelle, le concernant. Cela rejoint son travail avec Walking with the Wounded et Help for Heroes."

Lors du dîner, réunissant près de 200 convives, le prince Harry avait pour voisines de table des femmes bien plus modérées que celles croisées précédemment, Lady Westmacott, épouse de l'ambassadeur, et Teresa Heinz, héritière de l'empire du même nom et épouse de John Kerry.

En visite jusqu'au 15 mai, Harry se rendra dès ce vendredi au cimetière militaire d'Arlington. Parmi les autres temps forts de son séjour, le prince assistera samedi aux Warrior Games disputés par des blessés de guerre, décernera dimanche des médailles lors d'une compétition sportive dans une académie militaire du Colorado, et rendra visite mardi à des victimes de l'ouragan Sandy, avant de prendre part mercredi à un match de polo au profit de son association Sentebale. Quartier libre mardi ; espérons qu'il n'en profitera pas pour faire la bringue.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image