Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Quand Kad Merad, prince charmant, domptait l'insoumise Daphné !

21 photos
Lancer le diaporama
En 2008, Kad Merad jouait les princes charmants et apprivoisait la piquante Daphné à bord de son Petit Navire !

Dès les deux premiers extraits de son nouvel album à paraître le 7 février prochain, Daphné a su instaurer ce sensualisme qu'elle avait déjà su développer dans ses débuts (Emeraude, en 2005, Carmin, Prix Constantin 2007), sous l'égide, cette fois, du Bleu Venise.

Dans un premier temps, c'est dans l'intimité charnelle d'une couche voluptueuse, qu'elle partageait avec le séduisant François Vincentelli, déshabillé à l'occasion de ce ballet amoureux intitulé L'Homme à la peau musicale, qu'on la suivait. Puis, de sirène ardente et caressante, celle qu'on a connue superbement "insoumise" (un des anciens titres phares de Daphné réalisés par Benjamin Biolay) nous entraînait splendidement dans les méandres de la Cité des Doges avec Portrait d'un vertige, portée par une valse mélancolique et délicate.

Mais les pérégrinations sentimentales de la chanteuse à la voix captivante du côté de la cité lagunaire préférée des tourtereaux ne sont pas sa première incursion sur des flots amoureux. Daphné, qui porte pour nom d'artiste celui d'une nymphe fameuse (frappée par une flèche de Cupidon la dégoûtant de l'amour), avait notamment fait voile avec beaucoup de douceur en compagnie d'un certain... Kad Merad.

Second extrait de son album Carmin en grande partie réalisé par l'excellent Jean-Philippe Verdun, Le Petit Navire avait donné lieu à un clip d'une tendresse touchante, dans un décor de carton-pâte et construit en une boucle continue qui rend astucieusement compte d'un vrai manège amoureux et d'une romance au long cours. On y découvrait un Kad Merad délicieusement débonnaire, dans des scènes de vie amoureuse légères comme la mousse du bain... A revoir ci-dessus en attendant Bleu Venise, le 7 février 2011.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel