Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Quand les délires sexy de Teri Hatcher inspirent un Français... Scandale !

7 photos
Lancer le diaporama

Réactualisation : Sensual Clean Service qui proposait le service de jeunes femmes en lingerie ou robe de soubrette pour faire votre ménage vient, selon Le Parisien, de fermer. Le créateur de ce service, Johann Blazy, 29 ans, avait dû faire face à de nombreuses attaques dont celles de la maire de Vénissieux (69) qui avait dénoncé une "forme de proxénétisme". Sur son site, Johann Blazy déclare : "Les discours pseudo-moralistes et la polémique créée autour du service de divertissement que nous proposions, nous ont fait prendre la décision de cesser l'activité, et de saisir les juridictions compétentes pour faire valoir ce que de droit." Affaire à suivre ?

Le 15 février : Dans la saison 7 de Desperate Housewives, confrontée à de gros problèmes d'argent, Susan Mayer-Delfino (alias Teri Hatcher), n'a d'autre choix que dévoiler ses charmes sur Internet. Susan devient en quelques clics la nouvelle star d'un site web qui la filme alors qu'elle fait le ménage dans son appartement... en petite tenue. Vous trouvez cette idée saugrenue ? C'est en tout cas l'une des story lines les plus drôles de cette nouvelle saison actuellement diffusée aux États-Unis.

En France, un petit malin a eu une idée quasi similaire. Proposer les services de femmes de ménages en lingerie ou robe de soubrette. Sensualcleanservice.com vous propose d'engager de jeunes femmes de ménage pour épousseter vos meubles, faire vos lits et "être utiles à de petites tâches courantes". Une heure de ménage avec "fraîcheur et intense sensualité" vous sera facturée entre 75 et 200 euros. Le service est déjà disponible à Montpellier, Lille, Paris et Lyon et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il fait des vagues !

Pour Michèle Picard, maire de Vénissieux (PC) près de Lyon, ce "site est scandaleux pour l'image de la femme" car "envoyer des jeunes femmes étudiantes, en soubrettes, faire le ménage chez des hommes, c'est de la prostitution déguisée".

Johann Blazy, 29 ans, le créateur du site plaide sa bonne foi dans le Parisien : "Notre idée est nouvelle, elle fait déjà des jaloux. Il existe de nombreuses entreprises qui proposent des strip-teases à domicile, pour les anniversaires, sans qu'on en fasse tout un foin." Il assure que les filles sont protégées. L'identité du client est connue (paiement par carte bleue) et il n'a ni le droit de toucher, ni le droit de filmer la "Lady Clean".

Il affirme avoir eu cette idée lors d'une discussion entre copains quand l'un d'entre eux lui a lancé : "Ce serait mieux si une fille en maillot de bain venait faire le ménage devant nous." On ne sait pas si cet ami est fan de Desperate Housewives...

Reste que cette "affaire" pourrait bien prendre une ampleur juridique : Michèle Picard assure dans le Parisien avoir envoyé lundi une lettre au Premier ministre François Fillon "pour faire interdire le site", et une seconde à Xavier Bertrand, ministre du Travail, "pour qu'il vérifie les conditions d'emploi de ces jeunes filles". Selon elle, Johann Blazy "exploite visiblement la précarité étudiante". L'élue a également saisi le procureur de Lyon, car si le créateur compare cette activité à "du spectacle", son entreprise n'en est pas moins enregistrée au registre du commerce sous l'indication "nettoyage en bâtiments".

À suivre !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image