Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Rachida Dati et Anne Hidalgo en guerre : l'appel de la maire du 7e face aux "menaces" de Paris !

16 photos
Voir 16 photos
Rachida Dati et Anne Hidalgo en guerre : l'appel de la maire du 7e face aux "menaces" de Paris !
La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo gère la crise de Covid-19 à sa façon. De leur côté, les maires d'arrondissements, menés par Rachida Dati, cheffe de l'opposition Les Républicains au Conseil de Paris, mettent en place des actions pour le bien commun. Et celles-ci sont sources de tensions...

Entre Rachida Dati et Anne Hidalgo, la guerre fait rage ! En pleine crise sanitaire liée à la Covid-19, la maire LR du VIIe arrondissement de Paris reproche à la maire PS de la capitale son traitement des dépistages et des vaccinations au sein même de la ville lumière. Via un communiqué de presse, Rachida Dati s'explique.

"Fermer les écoles est un ultime recours", lançait Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, en février dernier. Finalement, le 31 mars 2021, Emmanuel Macron annonçait la fermeture des établissements scolaires, où la Covid-19 circule à vive allure. Entre temps, Rachida Dati a suivi les recommandations du gouvernement, tentant de limiter au mieux la propagation du virus. Mais ses initiatives – comme la vaccination du personnel enseignant et le dépistage des élèves – n'est pas au goût d'Anne Hidalgo, qui souhaite faire fermer un centre du 7e arrondissement où des doses perdues de vaccin – jetées si non utilisées – sont injectées aux citoyens.

"Je demande aux services de l'État et au préfet de Police de ne plus céder à la pression et aux menaces de Mme Hidalgo à l'encontre des maires d'arrondissements qui ont mis en place des dépistages efficaces dans les écoles et une stratégie vaccinale des personnels des écoles et des crèches ! Ce qu'elle refuse de faire par son manque d'anticipation, de vision et d'organisation : ces personnels doivent savoir que Madame Hidalgo leur refuse cette protection", peut-on lire dans un communiqué en date du 4 avril 2021 du groupe Changer Paris dont Rachida Dati est la présidente.

Pour la maire du VIIe arrondissement, ex-Garde des Sceaux, "la priorité, c'est la vaccinations des enseignants et encadrants pour protéger les enfants et garantir leur scolarisation à la rentrée dans des conditions sanitaires optimales". Et d'ajouter : "Les entraves politiciennes contre l'intérêt public et et le bien-être de tous, ça suffit !"

Dans le VII ème arrondissement, Rachida Dati a organisé depuis des semaines des dépistages très réguliers des élèves pour éviter les clusters. Résultat plus que positif : une seule classe fermée sur 82.

Il faut savoir que tous les jours des doses non affectées en fin de journée pour des personnes ayant pris rendez-vous et n'étant pas venues, sont jetées ! Il n'en est pas question ni pour Rachida Dati ni pour d'autres maires d'arrondissements. Des appels sont alors passés à des enseignants, du personnel des écoles, ainsi qu'à des personnes de plus de 70 ans qui n'ont pas su ou pas pu s'inscrire sur les listes de vaccination. Tous les jours, il y a également des vaccinations à domicile pour les personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer.

Enfin, contrairement aux déclarations d'Anne Hidalgo, tous les habitants des résidences pour les personnes âgées - hors Ehpad - n'auraient pas toutes été vaccinées.

La colère gronde du côté de Rachida Dati qui déplore la mauvaise gestion d'Anne Hidalgo en cette période de crise. D'ailleurs, l'ensemble des Parisiens se lève ! Pas qu'au sujet de la vaccination, mais de l'état déplorable de la capitale. Sur Twitter, le hashtag #SaccageParis fait rage. Des photos d'un Paris très sale, comparé à une déchetterie sont publiées par des habitants, dépités et en colère. Un sentiment d'abandon partagé par Rachida Dati, comme précisé via un autre communiqué de Changer Paris. Le groupe, qui déplore qu'Anne Hidalgo et son équipe "déconnectés et absents" ne fassent rien, réclame un "Plan Marshall de la propreté et de la sécurité à Paris".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image