Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Reine Maxima : Caliente à Séville sur la piste de danse, en famille à la feria !

35 photos
Lancer le diaporama
La reine Maxima des Pays-Bas danse avec Toni Benjumea sur O Pura Dolor lors de la Feria de Séville, le 10 mai 2019.
Spécialiste du glamour et des couleurs pétantes lors de ses apparitions officielles, Maxima des Pays-Bas a pu s'en donner à coeur joie à l'occasion de la Feria de Abril, la fameuse fête populaire qui fait battre le coeur de Séville et à laquelle toute sa famille a participé activement. C'était un vrai pèlerinage amoureux, pour le couple royal, dont l'histoire est née à la Feria de 1999...

Vingt ans après leur coup de foudre, le roi Willem-Alexander des Pays-Bas et son épouse la reine Maxima (née Zorreguieta) se sont replongés avec délice dans la fièvre sévillane qui avait accompagné le premier chapitre de leur amour. Et la fièvre s'est à nouveau emparée d'eux, vendredi 10 mai 2019, ainsi que de leurs trois filles, qui étaient du voyage en Andalousie.

Quelques jours après avoir goûté à Amersfoort l'effervescence des célébrations de la Fête du Roi pour le 53e anniversaire du souverain, Willem-Alexander, Maxima, Catharina-Amalia (15 ans), Alexia (13 ans) et Ariane (12 ans) ont gardé l'esprit festif et pris part à l'électrisante Feria de Abril qui, en fait d'avril, se tenait cette année du 4 au 11 mai. C'est là, dans cette ambiance de folie, entre costumes typiques andalous, chevaux et flamenco, que le fils de Beatrix des Pays-Bas avait fait la connaissance de celle qui allait devenir sa femme, sa reine. Il lui avait dit s'appeler simplement "Alexander", en ce jour d'avril 1999 où une amie commune avait joué les entremetteuses et les avait présentés l'un à l'autre au stand du Club royal d'aviation de Séville (un club très, très fermé où Jackie Kennedy et Grace Kelly eurent en leur temps leurs entrées). Plus tard, il lui avait confessé être prince et héritier du trône des Pays-Bas ; elle avait cru à une blague. Les plaisanteries les plus courtes étant les meilleures, cela n'avait pas tardé à devenir très sérieux entre eux : deux semaines après, le prince d'Orange allait retrouver sa dulcinée argentine à New York, où cette spécialiste de la finance internationale travaillait comme vice-présidente de la division des marchés émergents au sein du groupe bancaire Dresdner Kleinwort Benson. Le 30 mars 2001, soit moins de deux ans après leur rencontre, ils se mariaient...

Un amour de feria

Depuis, trois magnifiques filles sont venues sublimer leur union et c'est avec elles que le roi Willem-Alexander et la reine Maxima des Pays-Bas, toujours aussi épris l'un de l'autre, sont revenus sur les lieux où leur amour est né. Un pèlerinage qu'il eut été difficile de ne pas remarquer : vendredi 10 mai, toute la famille a traversé Séville en landau pour rallier le parc des expositions et ces dames portaient toutes des robes de flamenco aux couleurs vives : bleu électrique (et châle fuchsia), jaune canari pour Catharina-Amalia, turquoise pour Alexia et rouge à pois blancs pour Ariane. Dommage que le roi n'ait pas joué le jeu, dans un costume de torero ! Une fois sur place, ils ont profité de l'atmosphère bouillante, de la danse et des tapas, mais aussi de retrouvailles chaleureuses avec quelques-uns des nombreux amis qu'ils ont en Espagne, à l'image notamment de Miriam Ungria, veuve du prince Kardam de Bulgarie, ou de Simoneta Gomez-Acebo, cousine germaine du roi Felipe VI, et Pia Getty, soeur de la princesse Marie-Chantal de Grèce.

Arrivés le jeudi dans la cité andalouse, le roi et la reine ont été vendredi les invités d'honneur du stand du Club royal, surnommé simplement "l'Aéro", sur lequel ils s'étaient rencontrés vingt années auparavant. La princesse héritière s'y est initiée à la sévillane, la danse star de la feria, avec José Antonio Ruiz-Berdejo, le mari de Pia Getty. Le soir venu, les quatre femmes de la vie de Willem-Alexander des Pays-Bas ont changé de tenue et ce fut au tour de Maxima d'épater sur la piste de danse, ardente et ondulante au bras de Toni Benjumea (membre de la famille qui fonda le géant espagnol de l'énergie Abengoa), son partenaire de rumba enflammée au son d'une reprise de A puro dolor, chanson d'Omar Alfanno. Une performance inattendue et muy caliente !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel