Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Rock en Seine 2013 : Record d'affluence, retour sur une 11e édition explosive

Rock en Seine 2013 : Record d'affluence, retour sur une 11e édition explosive
Par Laurine A.
Franz Ferdinand en concert au festival Rock en Seine à Paris, le 23 août 2013.
21 photos
Lancer le diaporama
Franz Ferdinand en concert au festival Rock en Seine à Paris, le 23 août 2013.

Il a plu à grosses gouttes hier, dimanche 24 août sur le Domaine de Saint-Cloud aux portes de Paris. Mais la météo capricieuse n'a pas empêché Rock en Seine, festival très prisé, de clôturer en beauté sa 11e édition. Car si l'événement n'a pas été gâté par le temps et malgré un contexte économique plutôt tendu, le public a été au rendez-vous et les concerts prévus ont conquis pas moins de 118 000 spectateurs. Un record.

Il faut dire que pour le cru 2013, les organisateurs avaient mis le paquet question programmation et ont sorti de leur chapeau magique quelques-uns des plus grands noms de la scène rock. Parmi eux, les Écossais de Franz Ferdinand, le groupe culte Nine Inch Nails, les déjantés de System of a Down ou encore les Frenchies de Skip The Use.

Tous ont agité un public de plus en plus nombreux donc, puisque sur trois jours de festival (vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25), deux ont affiché complet avec un pic de 38 000 amateurs de musique pour la seule journée de vendredi. "Le record d'affluence, je m'en moque un peu, a néanmoins confié à l'AFP le directeur de Rock en Seine, François Missonnier. Mais cette année, la fréquentation avait une importance plus significative que d'habitude pour des raisons économiques. Ce bon résultat nous permet de dire qu'il y aura une édition de Rock en Seine en 2014."

En début d'année, le département des Hauts-de-Seine avait en effet décidé, pour des raisons inconnues, d'arrêter de participer au financement du célèbre festival, le privant par là même d'une subvention qui avait atteint quelque 265 000 euros en 2012. Un coup dur pour les organisateurs qui sont cependant parvenus à maintenir le cap. Avec un budget d'environ 6,5-7 millions d'euros (issus de 72% de recettes de billetterie, 8% de subventions, 15% de partenariats privés et 5% de recettes annexes), l'édition 2013 a ainsi pu voir le jour, toujours dans le prestigieux domaine de Saint-Cloud et avec une exigence de programmation toujours aussi pointue.

Car c'est bien ce qui fait la force de ce festival : savoir mélanger grosses pointures et groupes émergents, tout en faisant preuve d'une diversité musicale sans frontières. Ainsi Franz Ferdinand a foulé les mêmes planches que les Français de Phoenix, que le DJ allemand Paul Kalkbrenner et même que le jeune prodige du rap US Kendrick Lamar. Sans oublier Major Lazer qui a frappé un grand coup en dégainant un invité surprise, un certain Stromae. Un bouquet final particulièrement explosif.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image