Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Roméo Elvis accusé d'agression sexuelle : Angèle et sa compagne prises pour cibles, il dénonce

Roméo Elvis accusé d'agression sexuelle : Angèle et sa compagne prises pour cibles, il dénonce
14 photos
Huit mois après le scandale, Roméo Elvis est revenu avec émotion sur l'accusation d'agression sexuelle dont il a fait l'objet. L'artiste se dit prêt à assumer toutes ses erreurs passées mais tient avant tout à protéger sa soeur Angèle et sa compagne Lena.

En septembre 2020, Roméo Elvis était accusé d'agression sexuelle par une jeune femme de 23 ans prénommée Sofia, qui confiait avoir été victime d'attouchements dans une friperie de Bruxelles. Sincère, l'artiste avait reconnu les faits et avait présenté ses excuses à la jeune femme. Mais trop tard, la Toile s'était déjà emballée attaquant tour à tour Roméo Elvis, sa chérie Lena mais aussi sa célèbre soeur Angèle considérée jusque-là comme une figure majeure du féminisme, notamment avec son titre Balance ton quoi dénonçant le harcèlement sexuel.

Interviewé par Télérama, l'interprète du titre 1000° a confié avoir pris beaucoup de recul suite à ce scandale et être en pleine préparation de son nouvel album TPA. "Je voudrais que les gens entendent que j'ai compris ma faute. Je ne me sentais pas d'écrire un texte qui revienne sur l'affaire mais en même temps j'ai cette volonté d'assumer", confie l'artiste de 28 ans.

Prêt à recevoir toutes les critiques concernant ses gestes déplacés avec Sofia, le rappeur ne comprend pas en revanche que sa soeur et sa chérie aient été à ce point prises pour cibles sur les réseaux sociaux. "J'ai tiré les leçons de mon acte. Mais en quoi ma compagne et ma petite soeur qui se sont fait prendre à partie sur les réseaux, en sont responsables ? J'en reviens toujours à cette pensée que c'est moi qui ai provoqué tout cela..." regrette-t-il.

Pour rappel, ladite Sofia avait raconté les dessous de l'agression dont elle avait été victime par le rappeur dans le magazine Streetpress. Elle expliquait comment elle avait sympathisé avec l'artiste avant qu'il ne la tripote dans une cabine d'essayage. Encore sous le choc, elle révélait : "Quand je re-rentre dans la cabine, je sens une présence derrière moi et je sens que c'est lui. Il entre avec moi dans la cabine et il ferme le rideau. Et là, il arrive avec ses mains sur ma poitrine. Le mec est grand, il est imposant. Il enlève ses mains et les met dans mon pantalon et sur mes fesses. Je lui dis : 'Tu fais quoi ?' Il a un déclic. Il arrête tout et sort. Comme s'il était en transe et qu'il venait de se réveiller."

Rapidement, l'interprète du titre Soleil avait avoué sa faute et avait adressé ses excuses à la jeune femme.

"Les réseaux sociaux s'enflamment et oui : j'ai pris conscience d'avoir utilisé mes mains de manière inappropriée sur quelqu'un, croyant répondre à une invitation qui n'en était pas une, et m'arrêtant dans les instants qui ont suivi dès que j'ai compris. (...) Je regrette sincèrement ce geste et surtout, je réitère publiquement les excuses déjà exprimées de nombreuses fois en privé et en personne. Je suis le moins bien placé, mais je le pense : ce qui est trop souvent vu comme un acte banal est une erreur à ne pas faire. Peu importe qui nous sommes. Je ne suis pas fier de cette situation et espère ne pas servir d'exemple à ne pas suivre", a-t-il ajouté auprès de nos confrères.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image