Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Sept à huit - David Hallyday parle enfin : "Je n'ai pas pu lui dire au revoir"

Sept à huit - David Hallyday parle enfin : "Je n'ai pas pu lui dire au revoir"
David Hallyday dans "Sept à Huit", le 18 novembre 2018 sur TF1 à partir de 18h25.
14 photos
Lancer le diaporama
David Hallyday dans "Sept à Huit", le 18 novembre 2018 sur TF1 à partir de 18h25.
Le fils de Johnny Hallyday brise un long silence. Dans Sept à Huit, David Hallyday raconte les "derniers jours de son père, ses relations avec Laeticia Hallyday et l'héritage". Un extrait a été dévoilé sur Twitter.

C'est une voix que l'on a peu entendue depuis la mort de Johnny Hallyday : celle de son fils David Hallyday. En pleine guerre d'héritage, menée de front avec sa demi-soeur Laura Smet contre leur belle-mère Laeticia Hallyday, le chanteur de 52 ans a accordé une interview de dix-huit minutes à Sept à Huit, qui sera diffusée ce dimanche 18 novembre 2018 sur TF1 à partir de 18h25.

Dans un court extrait diffusé par la chaîne sur Twitter, David Hallyday, gagné par l'émotion, raconte qu'il n'a pas pu voir son père la veille de sa mort, à Marnes-la-Coquette : "J'ai passé la journée à attendre de pouvoir rentrer dans son bureau où il était hospitalisé. Et je n'ai pas pu le faire." Quand on lui demande qui lui interdisait cet accès, le fils de Sylvie Vartan répond : "Le staff médical qui était en charge de ça. On m'a dit : 'Il est très fatigué.' J'ai dit : 'Oui, c'est normal.' Je pense qu'ils avaient des consignes !" Et David Hallyday ajoute qu'il n'a "pas vu [Laeticia] de la journée". Ainsi a-t-il manqué les adieux à son père : "Je n'ai pas pu lui dire au revoir", conclut le chanteur dans cet extrait.

Ce sujet, Laeticia Hallyday l'a déjà abordé à plusieurs reprises. Dans Paris Match, quelques jours après la sortie de Mon Pays c'est l'amour, dernier album phénomène de Johnny. Elle disait à ce propos : "David et Laura ont insisté pour aller dans la chambre, mais mon homme n'a pas compris. Ce n'était pas qu'il ne les aimait pas. Mais devoir leur faire face, dans cette situation, alors qu'ils ne se voyaient pas beaucoup, ça le renvoyait à sa mort. Cette mort qu'il fuyait et combattait depuis quinze mois. Il a refusé de les recevoir. Sans avoir le courage de leur dire." Le rockeur serait entré dans une "colère noire" : "Il m'a demandé d'arrêter les visites. 'Sors-moi tout le monde de là. C'est quoi ce cirque ? Je vais crever ? Dis-moi que je vais crever ! Je ne vais pas crever, moi, donc dis-leur qu'ils s'en aillent.' Il me disait ce qu'il n'arrivait pas à dire aux autres (...) Et j'ai été accablée de certains torts, alors que je n'étais pas responsable."

Ces derniers jours, David Hallyday a dévoilé le clip de Ma dernière Lettre, réalisé par Laura Smet. Il est bourré de clins d'oeil à leur père. Son nouvel album, J'ai quelque chose à vous dire, est attendu le 7 décembre. Presque un an jour pour jour après la mort de Johnny Hallyday.

David Hallyday et Laura Smet ont ouvert un nouveau front judiciaire en assignant en référé les trois maisons de disques du chanteur afin de faire geler 75% des royalties, à savoir le pourcentage des revenus liés aux ventes des disques versés à l'artiste. Quant à l'audience à Nanterre du 30 novembre – le tribunal devait se prononcer sur sa légitimité sur ce dossier –, elle a été reportée au 22 mars 2019 en raison de l'assignation du trust regroupant les actifs américains du chanteur, jusqu'ici absent de la procédure, note l'AFP.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image