Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

The Crown : Elisabeth II couronnée, revivez l'émotion d'une journée historique

Photo de The Crown, série Netflix sur le règne d'Elisabeth II.
20 photos
Lancer le diaporama
Photo de The Crown, série Netflix sur le règne d'Elisabeth II.
En ce jour du mardi 2 juin 1953, Londres est en effervescence pour le couronnement de la reine.

Quel est réellement le poids de la couronne, quand on en hérite alors qu'on n'a pas encore 30 ans et qu'avec elle pèsent les destinées de pas moins de seize royaumes ? Nouvelle série événement de Netflix, The Crown s'attache à soupeser la problématique en explorant avec acuité le règne de la reine Elisabeth II depuis ses débuts, à l'aune notamment de ses relations avec les Premiers ministres successifs du Royaume-Uni, mais aussi, en coulisses, des intrigues secrètes, des machinations et des histoires d'amour.

Pas vraiment prédestinée à devenir reine (du moins jusqu'à l'abdication de son oncle Edouard VIII en 1936), adolescente qui sert dans la branche féminine de l'Armée lors de la Seconde Guerre mondiale, puis jeune mariée et jeune maman, le destin d'Elisabeth l'appelle quand meurt son père le roi George VI, le 6 février 1952. Période de deuil oblige, la cérémonie de son couronnement a lieu seize mois plus tard, et ce malgré le décès, en mars 1953, de la reine Mary. Une journée historique filmée par les caméras de BBC - une première mondiale qu'Elisabeth a imposée, malgré la désapprobation de son Premier ministre Winston Churchill...

En ce 2 juin 1953, une pluie typiquement britannique douche Londres, mais pas l'effervescence de quelque 3 millions de spectateurs rassemblés dans les rues de la capitale anglaise pour vivre des instants historiques. Quatorze mois de préparation, sous l'égide de la Commission du couronnement spécialement créée et dirigée par son mari le duc d'Edimbourg, ont été nécessaires pour l'organisation de cet événement historique, supervisé par le comte-maréchal.

La reine Elizabeth II, avec son époux le duc d'Edimbourg, lors de la procession entre le palais de Buckingham et l'abbaye de Westminster le jour de son couronnement, le 2 juin 1953, à Londres.
La reine Elizabeth II, avec son époux le duc d'Edimbourg, lors de la procession entre le palais de Buckingham et l'abbaye de Westminster le jour de son couronnement, le 2 juin 1953, à Londres.

Fermées depuis l'accession au trône de la reine, les portes de l'abbaye de Westminster se sont enfin rouvertes à 6 heures ce matin pour accueillir très tôt une partie des 8 000 invités de la cérémonie du couronnement, venant de tout le Commonwealth. Depuis 8h30, ce sont les personnalités de premier plan, pairs du royaume, chefs d'Etats, membres du Parlement, personnels politiques et têtes couronnées qui se succèdent au sein d'une procession grandiose. On a pu voir passer la reine Tupou III des Tonga, radieuse dans son carrosse sans toit malgré la pluie, pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Précédée par la reine mère, à bord du carrosse d'Etat irlandais, la reine Elisabeth II quitte le palais de Buckingham dans le carrosse d'Etat doré, son mari le prince Philip à ses côtés. Le Mall est bondé, la foule en liesse brandit une mer de drapeaux et acclame la monarque. Au bas de la monumentale avenue, l'euphorie ne faiblit pas sur Trafalgar Square, la procession s'oriente désormais sur Whitehall et passe devant la résidence du Premier ministre Winston Churchill. L'abbaye de Westminster est maintenant en vue... Sertie de plusieurs centaines de pierres précieuses et d'un poids excédant les 2,2 kilos, la couronne de Saint Edouard, utilisée pour les couronnements depuis celui, en 1661, de Charles II et dernièrement pour celui, en 1937, du regretté roi George VI, vient d'y être apportée par le vicomte Cunningham of Hyndhope, en qualité de Lord grand chancelier. L'archevêque de Canterbury, Geoffrey Fisher, le doyen de Westminster et les évêques assistants attendent la reine à la Grande Porte Ouest. La voici qui arrive, il est 11 heures précisément.

Sa Majesté porte une robe spécialement confectionnée par Norman Hartnell, qui l'a copieusement consultée tout au long du processus créatif. Sur la soie blanche, on distingue les emblèmes des pays du Commonwealth - la rose Tudor anglaise, le chardon écossais, le poireau gallois, le trèfle irlandais, l'acacia australien... Par-dessus, elle porte la robe d'Etat pourpre, avec sa traîne de 5,50 mètres, que ses sept demoiselles d'honneur ne sont pas de trop pour porter : Lady Jane Vane-Tempest-Stewart, Lady Anne Coke, Lady Moyra Hamilton, Lady Mary Baillie-Hamilton, Lady Jane Heathcote-Drummond-Willoughby, Lady Rosemary Spencer-Churchill et la duchesse du Devonshire !

© PA/ABACA. 26980-1. London, 02/06/1953. Queen Elizabeth II at Buckingham palace with her maids of honour after her coronation.27/03/2007 -
© PA/ABACA. 26980-1. London, 02/06/1953. Queen Elizabeth II at Buckingham palace with her maids of honour after her coronation.27/03/2007 -

La reine Elisabeth II pénètre dans l'abbaye de Westminster alors que les choeurs entonnent I was glad, hymne issu du Psaume 122 arrangé par Sir Hubert Parry. Elle remonte l'allée centrale, prend place sur le Siège d'Etat. Puis, se plaçant devant le Siège du Couronnement, elle entend la foule répondre à l'archevêque de Canterbury, qui lui présente sa "reine indubitable" : à chaque "God save Queen Elizabeth", elle répond elle-même par une révérence. De retour à sa place initiale, elle prête solennellement serment : "Ces choses que j'ai ici promises, je les ferai et les garderai. Que Dieu me vienne en aide", conclut-elle devant l'autel, baisant la Bible.

L'assemblée communie dans la prière... On ôte à la reine sa cape, ses bijoux... Elle s'installe dans le siège du couronnement. L'archevêque de Canterbury et le doyen de Westminster lui tracent sur le front une croix avec l'huile consacrée, utilisée déjà pour le couronnement de son père. Le doyen et la duchesse du Devonshire lui passent la tunique Colombium Sindonis et la Supertunica, qui date du couronnement de George IV. On lui présente l'épée d'Etat, qu'elle replace sur l'autel après avoir prié, puis les bracelets, la robe royale, l'orbe du souverain, la bague de la reine, le sceptre. L'archevêque la couronne : "God save the Queen !", clame à l'unisson la foule, à trois reprises. Après la bénédiction, Sa Majesté prend place sur le trône ; le clergé lui prête allégeance, puis les pairs du royaume, à commencer par son mari le duc d'Edimbourg.

La reine Elisabeth II quitte l'abbaye de Westminster après la cérémonie de son couronnement le 2 juin 1953 à Londres.
La reine Elisabeth II quitte l'abbaye de Westminster après la cérémonie de son couronnement le 2 juin 1953 à Londres.

Elisabeth II a désormais abandonné la sainte relique de la couronne de St Edward, elle porte à présent la couronne d'Etat impériale. Tenant le sceptre, la croix et l'orbe, elle quitte l'abbaye de Westminster, la foule accompagne ses pas en chantant en choeur God Save the Queen. Au dehors, les vivats reprennent de plus belle lorsqu'elle reparaît. Escorté par des milliers de soldats, son carrosse la ramène au palais de Buckingham en suivant un itinéraire de huit kilomètres. Whitehall et Trafalgar Square à nouveau, puis Pall Mall, Hyde Park Corner, Marble Arch, Oxford Circus, puis le Mall. Le parvis du palais royal est noir de monde ; Elisabeth II, enfin couronnée, va paraître au balcon...

Longue vie à la reine !

La saison 1 de The Crown est disponible dès le 4 novembre en exclusivité sur Netflix.

La reine Elisabeth II le jour de son couronnement, le 2 juin 1953 / Claire Foy, qui l'incarne dans la série Netflix The Crown, attendue le 4 novembre 2016.
La reine Elisabeth II le jour de son couronnement, le 2 juin 1953 / Claire Foy, qui l'incarne dans la série Netflix The Crown, attendue le 4 novembre 2016.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Benjamin Castaldi dans "Touche pas à mon poste", le 17 octobre 2019, sur C8.
Bande-annonce de l'émission "50min inside" du 19 octobre 2019, diffusée sur TF1. Laetitia Milot était invitée.
Michel Cymes et Gérard confient avoir été victimes d'attouchements sexuels sur France 2 (16 octobre 2019).
Agathe Auproux parle de sa vie amoureuse sur le plateau de "Touche pas à mon poste" (C8), le jeudi 17 octobre 2019.
Adil Rami accusé de faire le salut militaire des joueurs turcs en soutien à l'armée, répond dans une vidéo publiée sur Instagram le 17 octobre 2019.
Julien Courbet et Stéphane Plaza répondent aux questions de "Purepeople", septembre 2019
Pascal Obispo dans "Je t'aime etc" du 16 octobre 2019.
Cody Simpson chez son tatoueur, dévoile son nouveau motif- 16 oct 2019.
Alexander Edwards et son fils, le 15 octobre 2019.
Matthieu Delormeau s'en prend à Nabilla sur le plateau de "TPMP", le lundi 14 octobre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel