Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Thierry Ardisson parle du scandale Delarue et de son addiction à l'héroïne !

3 photos
Lancer le diaporama
Thierry Ardisson évoque l'enfer de la drogue lors de l'émission Face aux Français, sur France 2, le 12 janvier 2011.

Thierry Ardisson, 62 ans, était l'invité de Guillaume Durand mercredi 12 janvier, dans l'émission Face aux Français, diffusée en deuxième partie de soirée sur France 2, au même titre que Karl Lagerfeld. L'occasion pour les personnalités de passage de raconter leurs parcours, leurs engagements ou leurs coups de coeur, face à un panel de Français leur posant des questions pas toujours évidentes.

Le célèbre animateur, qui a passé des vacances de fin d'année ensoleillées en compagnie de sa bien-aimée Audrey Crespo-Mara, a évoqué la récente affaire de drogue dans laquelle a été plongé son confrère Jean-Luc Delarue (ce dernier a d'ailleurs été mis en examen la semaine dernière pour "acquisition et détention de stupéfiants").

"Si le fait de médiatiser sa maladie peut l'aider à s'en sortir, tant mieux pour lui. Si le fait de dire aux gens 'regardez je n'en prends plus' peut l'aider à ne plus en prendre, tant mieux. Son problème, c'est qu'il est en train de devenir l'un des invités de son émission", a déclaré l'homme en noir à propos de l'ancien présentateur de Toute une histoire (Sophie Davant a pris son relais depuis le scandale).

S'il paraît un peu abrupt dans ses mots, il s'exprime de la même façon lorsqu'il s'agit de lui. Celui qui est aux commandes de l'émission Salut les Terriens !, diffusée sur Canal +, a évoqué en toute transparence la période où il prenait de la drogue dure, dans les années 1970, alors qu'il travaillait dans la publicité. "La finalité de la pub était terrifiante, puisque je vendais des produits de merde, donc j'ai commencé à beaucoup me droguer. Mais pas avec de la cocaïne, avec de l'héroïne, ce qui était beaucoup plus dur. Au départ on en prenait à Bali, ce qui était plutôt agréable. Mais après quand on en prenait à Paris c'était beaucoup plus glauque", a-t-il confié.

A propos de son envie de sortir de ce cercle vicieux dangereux pour sa santé mentale et physique, il a annoncé : "La meilleure façon n'était pas de faire une cure, mais de partir dans un endroit reculé, en Californie, pour faire du jogging et m'aérer chez un ami. Et quand je suis revenu je n'y pensais plus. Mais c'est vrai que j'en ai pris pendant trois ans et je ne conseille ça à personne, parce que c'est très difficile de s'en sortir. Tous mes potes sont morts. Soit d'overdose, soit du Sida."

Thierry Ardisson, qui a fumé un faux joint sur le plateau du Grand Journal en fin d'année dernière (il a été réprimandé par le CSA pour cette provocation), a estimé qu'il ne fallait pas mentir aux jeunes concernant les effets de la drogue. Ce papa de trois enfants (eus avec sa future ex-femme Béatrice) a lancé : "Il faut dire la vérité. Dire que la drogue c'est de la merde, c'est une connerie. Parce que les mômes quand ils essayent, ils voient bien que ce n'est pas de la merde. Il faut expliquer aux gens que la cocaïne ça bouffe la myéline, la substance grasse qui entoure les neurones, et après les neurones se touchent et c'est comme des fils électriques qui se toucheraient. L'héroïne, au début, on en prend pour être bien, puis très vite pour ne plus être mal. Je l'ai expliqué à mes enfants."

Découvrez ci-dessus un extrait de ses propos en vidéo.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel