Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Tulisa Contostavlos : Vie fichue, idées suicidaires, confession sur le scandale

Tulisa Contostavlos s'est confiée en juillet 2014 à Sky News sur l'impact du scandale du Sun sur sa vie.
12 photos
Lancer le diaporama
Tulisa Contostavlos s'est confiée en juillet 2014 à Sky News sur l'impact du scandale du Sun sur sa vie.

Après les histoires de sextape, de deal de cocaïne, d'agression et autres faits d'armes assez reprochables pour une jeune femme qui aimerait se poser en modèle pour la jeunesse britannique, Tulisa Contostavlos ajoute une ligne à son CV de starlette sulfureuse : la tentative de suicide.

Au sortir d'une semaine judiciaire décisive, faite de hauts et de bas, la chanteuse anglaise de 26 ans, membre du groupe N-Dubz et ex-jurée du X Factor britannique, a révélé à l'occasion d'un documentaire diffusé par la BBC avoir eu des pensées suicidaires, suite à l'éclatement du scandale qui vient de lui valoir quelques sueurs froides (elle encourait jusqu'à quatre ans de prison).

Relaxée lundi 21 juillet, contre toute attente, dans une affaire de vente de cocaïne qu'elle était accusée d'avoir arrangée, elle s'est confiée sur les répercussions de cette nouvelle polémique dans sa jeune carrière : "Alors, comme une imbécile, je ne sais pas ce qui m'est passé par la tête, j'ai pris des antalgiques avec une bouteille de vodka, je ne savais même pas ce que j'allais faire", avoue la jeune femme dans un extrait de ce documentaire qui lui est consacré, intitulé Tulisa: The Price of Fame ("la rançon de la gloire"), que la BBC proposera lundi en deuxième partie de soirée. À la question posée par le journaliste quant à savoir si elle a envisagé de mettre fin à ses jours, elle répond : "Ouais, je le dis honnêtement. Je m'en fous. Ouais." Ce jour-là, son ami et assistant Gareth Varey a appelé les urgences, et, face au refus de Tulisa d'être admise à l'hôpital, l'équipe médicale est restée avec elle jusqu'à avoir l'assurance qu'elle était hors de danger.

Très demandée à la faveur de cette chronique judiciaire et de ce documentaire, Tulisa a effectué une vraie tournée des plateaux pour partager son mal-être et son désarroi : "J'ai perdu tout espoir quand j'ai appris que j'étais inculpée, je n'avais plus l'énergie de me battre", a-t-elle par ailleurs déclaré lors d'une interview accordée à Sky News ; "J'ai cru que ma vie était finie", a-t-elle également affirmé dans Good Morning Britain sur ITV.

Le teaser montre également la chanteuse accablant dans sa détresse The Sun, le tabloïd qui l'a piégée et l'a amenée à se faire arrêter par la police en juin 2013 puis inculper en décembre de la même année : "Le Sun est en train de me niq*** pour de bon. Ils vont me tuer. Put***, ils vont me tuer." Le tabloïd anglais avait exposé en juin 2013 Tulisa en train d'arranger une transaction de cocaïne pour le compte d'un homme se faisant passer pour un puissant producteur, lui faisant miroiter un rôle hollywoodien dans un biopic inspiré de sa vie. L'individu était en réalité un journaliste sous couverture, Mazher Mahmood, dont la crédibilité a été anéantie la semaine dernière lorsqu'il a dû reconnaître devant la Southwark Crown Court avoir menti lors d'un de ses témoignages. Ce qui a entraîné l'annulation du procès et la relaxe pure et simple de Tulisa Contostavlos, mais aussi de son ami Michael Coombs, qui avait plaidé coupable à l'ouverture du procès d'avoir effectivement vendu près de 14 grammes de cocaïne au faux acheteur.

Après cette victoire, Tulisa connaissait quelques jours plus tard un revers, devant la même cour de justice, laquelle la jugeait vendredi 25 juillet coupable d'agression sur le blogueur Savvas 'Vas' Morgan lors du V Festival en août 2013, qu'elle tient pour responsable de la diffusion d'un lien vers une sextape mise en ligne en mars 2012 par son ex-boyfriend Justin Edwards. Condamnée à verser près de 3 800 euros au plaignant, elle a signalé immédiatement après le verdict sa volonté de faire appel, niant catégoriquement toute agression.

D'accusée à martyre, "La rançon de la gloire" marque une nouvelle page dans la mythologie personnelle de Tulisa Contostavlos, qui enchaîne les déboires et a déjà, en dépit de son jeune âge, sorti une autobiographie (en 2012). Une manière de continuer à faire parler d'elle alors que son aventure télévisuelle (dans X Factor de 2011 à 2013, et dans le rôle d'une chanteuse de R&B... accro à la cocaïne dans la série Dubplate Drama) et sa tentative de carrière musicale en solo ont fait long feu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel