Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

U2 : Émouvant avec Eagles of Death Metal, de retour à Paris après les attentats

42 photos
Lancer le diaporama
Eagles of Death Metal et le groupe U2 étaient ensemble sur scène le 7 décembre 2015 à l'AccordHotels Arena de paris
Gros moment d'émotion lundi soir lors du concert de U2 à l'AccorHotelsArena. Le groupe Eagles of Death Metal est monté sur scène, moins d'un mois après le carnage du Bataclan.

Gros frisson ce lundi 7 décembre du côté de l'AccorHotels Arena de Paris. U2 y donnait le dernier concert de sa tournée mondiale Innocence + Experience Tour et achevait vers 23h sa prestation lorsque Bono a dévoilé une petite surprise que beaucoup pressentaient. Le leader du groupe irlandais a invité sur scène le groupe Eagles of Death Metal, présent au Bataclan le soir du 13 novembre...

Devant une salle comble et comblée par la prestation de son groupe, Bono a annoncé vers 23h la montée sur scène d'"amis troubadours dont la vie restera à jamais liée à Paris". "On leur a volé leur scène, nous voulons leur offrir la nôtre", a-t-il ajouté. Comme attendu depuis que Billboard l'avait annoncé vendredi dernier, sans que cela ne soit confirmé, c'est bien le groupe Eagles of Death Metal qui se présentait sur scène.

Traumatisés par le massacre du Bataclan dont ils ont été les malheureux témoins, le chanteur Jesse Hughes, dans un ensemble blanc, et ses acolytes sont apparus sur la scène de l'ancien Bercy sous une ovation. "Merci Paris, on t'aime !", a répondu à la foule le leader avant de se lancer dans une reprise, en compagnie de U2, de People Have the Power, un classique de Patti Smith, laquelle était venue sur scène la veille l'interpréter avec les Irlandais.

"Merci à U2 de nous donner cette opportunité, nous vous aimons tant, Paris", lâchait les Américains auxquels U2 laissait la scène pour un titre de leur cru, avant de quitter la scène sous les acclamations continues des spectateurs. La conclusion à plus de deux heures de magie dont le mythique groupe a le secret.

Comme la veille, Bono et ses musiciens avaient placé leur concert sous le signe des hommages aux 130 victimes des attentats du 13 novembre, dont le nom est apparu sur l'écran géant, formant le drapeau tricolore. L'émotion était palpable lorsque Bono reprenait Ne me quitte pas de Jacques Brel ou entonnait October avec son guitariste The Edge au piano, sur des images de la ville syrienne de Kobané, symbole de la résistance kurde à Daesh. "Nous sommes tous Parisiens ce soir", lançait-il encore reprenant la devise de la France, dans le désordre : "Liberté, Fraternité, Égalité." "Si vous croyez en la liberté, Paris est votre maison", ont encore entendu les fans, alors que Bono envoyait régulièrement des "Paris, ville de la liberté" et "vive la France".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel