Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

William et Kate au Canada: Une éblouissante passion et une divine robe S. Burton

105 photos
Lancer le diaporama
Kate Middleton et son mari le Prince William font du bateau au Canada le 4 juillet 2011

William et Kate au Canada, jour 5 ! Au sommaire : des galériens qui ont le sourire, des dégustations, des châteaux de sable, des grandes manoeuvres en hélico, des fous rires, un duel d'aviron entre les jeunes mariés, de la tendresse, et la duchesse de Cambridge transformée en mannequin gilets de sauvetage !

Après avoir triomphé de l'agitation antimonarchiste à Québec, le prince William et son épouse la duchesse Catherine de Cambridge ont fait leur arrivée dans la soirée de dimanche à Charlottetown, pour leur visite dans la province de l'île du prince Edward.

Quel style ! Encore une création Sarah Burton, pour une Kate Middleton de plus en plus iconique...

Là, comme partout ailleurs et à l'image des quelque 800 000 Canadiens présents dans les rues d'Ottawa le 1er juillet pour célébrer avec eux la Fête nationale (soit 6 à 8 fois plus que d'ordinaire), ils ont pu savourer un accueil fervent, notamment lorsqu'ils descendirent la rue Great-George devant 15 000 personnes en liesse, avec toutefois une petite fausse note : le prince William s'est fait traiter de "gros con" ! Ce fut la boulette de la soirée, et elle est à mettre au passif de la jeune chanteuse county Meaghan Blanchard, qui, sans doute sous l'effet de l'excitation et du trac, a fourché, appelant le duc de Cambridge "douche" (probablement au lieu de "Duke") en reonctrant le couple en coulisse : oh le vilain lapsus ! S'apercevant immédiatement de sa gaffe, la chanteuse de 22 ans était confuse : "J'y crois pas !" Le duc et la duchesse ont ri de bon coeur de la mésaventure et ont profité du show.

Auparavant, ils avaient longuement savouré l'ovation de la foule, que Catherine, qui a serré bien des mains, posé pour bien des photos et distribué bien des sourires, a gratifiée d'une robe crayon ivoire à côtes torsadées et à liseré bleu marine, entre effet rétro et style tenue de cricket, à tomber à la renverse : une création Sarah Burton pour Alexander McQueen, celle-là-même qui avait signé la robe de Kate pour son mariage le 29 avril dernier, totalement subjugante, même lorsque le vent soulevait la jupe pour laisser apercevoir ses dessous - un cycliste de sécurité. Un nouveau coup d'éclat qui s'ajoute à ses tenues génératrices de Kate-Mania Roland Mouret, Erdem Moralioglu, Issa, Joseph (dont certaines ont connu une augmentation de leurs ventes considérable)... Et réaffirme la grande science de l'intéressée pour ce qui est de gérer son look elle-même.

Lundi 4 juillet 2011, au cinquième jour de leur visite officielle au Canada, leur premier déplacement à l'étranger et leur première venue au Canada en tant que membres de la famille royale canadienne, 225 ans après la première visite royale dans le pays (qui fut l'oeuvre d'un autre prince William, connu ensuite comme le roi William IV), William et Catherine ont notamment découvert le Parc National de l'île prince Edward. Le lac a permis au prince William de faire étalage de ses talents de pilote d'hélicoptère de secours, faisant amerrir sans problème un SeaKing comme ceux qu'il pilote à Anglesey au Pays de Galles, à Dalvay-by-the-Sea. Le lieutenant de la RAF de la couronne a effectué plusieurs fois la manoeuvre d'amerrissage d'urgence (une technique mise au point au Canada), aux commandes de son CH-124, soulevant des gerbes d'eau à chacun des redécollage, sous le regard captivé des spectateurs.

La duchesse Catherine bonne perdante, les câlins en prime

Dans la grisaille et sous quelques gouttes, la charmante Katherine avait troqué ses parures glamour contre une panoplie de circonstance, enfilant en plus un gilet de sauvetage pour s'adonner ensuite à une course de bateau-dragon (entre pirogue et aviron) sur le lac Dalvay : William et elle s'affrontaient, dans des embarcations et des équipes opposées. Trempée et battue de plusieurs mètres par l'équipe de son mari, qui, après un tendre câlin avant le départ de la course, a braillé et provoqué sa belle, Kate Middleton n'a pas perdu son incroyable sourire. Et re-câlin après la course. Toujours très complice avec son prince chéri, échangeant des regards et des gestes tendres qui ne trompent pas (et qu'on ne voit pas chez un certin Albert de M. et une certaine Charlene W.), la belle Anglaise s'est remise de ses efforts avec gourmandise à l'occasion d'une dégustation offerte sous des tentes par des chefs de la région. Après une cérémonie avec des encens traditionnels autochtones, rituel des Natifs-Américains de la région pour purifier le corps et l'esprit mené par une doyenne du clan Mi-kmaq, du homard était au menu, avec un atelier cuisine préalable - William et Kate ont montré qu'ils étaient des bons élèves en la matière.

Kate Middleton ne pouvait qu'être ravie de cette journée, elle qui avait pesé dans la décision de venir dans cette région du Canada où se situe l'action du roman du XIXe siècle Anne of Green Gables, de Lucy Maud Montgomery, qu'elle aimait tant étant plus jeune.

En fin de journée, William et Kate ont rallié en hélicoptère leur point de chute suivant, Yellowknife, pour la suite de leur périple, ce mardi 5 juillet, dans les Territoires du Nord-Ouest. Jeudi et vendredi, ils achèveront leur tournée au Canada à Calgary.

G.J.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel