Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Yann Moix se paye Stéphane Bern et son Loto : "C'est un mort-vivant..."

15 photos
Lancer le diaporama
Yann Moix se paye Stéphane Bern dans "Les Terriens du samedi", le 3 novembre 2018 sur C8.
Dans "Les Terriens du samedi" sur C8, Yann Moix a décidé cette semaine de cibler Stéphane Bern et le Loto du patrimoine. Selon l'écrivain et réalisateur, cette initiative menée par l'animateur de France 2 est une "fausse bonne idée"...

Yann Moix va encore se faire un ami !

Alors qu'il décernait ses "Moix d'or" dans Les Terriens du samedi sur C8 ce 3 novembre 2018, l'ex-polémiste d'On n'est pas couché (France 2) a décidé d'évoquer Stéphane Bern et sa "mission patrimoine". Selon l'écrivain et réalisateur français de 50 ans, l'animateur de Secrets d'histoire fait une grosse erreur en promouvant la restauration du passé à coups de millions d'euros alors que le présent mériterait selon lui toute notre attention.

Il a ainsi lâché face à Thierry Ardisson : "Le loto du patrimoine, c'est la fausse bonne idée (...) L'obsession de Stéphane Bern, c'est de sauver, sauvegarder des vieilles pierres alors que, regardez les problèmes des migrants, il y a des jeunes vies qui meurent et on préfère sauver les vieilles pierres. Un château du 13e siècle n'habite que des souvenirs. Stéphane Bern oublie que c'est l'avenir qu'il faut abriter et non pas le passé. Il y a un truc que je trouve absurde dans le patrimoine, c'est-à-dire que je crois que dans toutes les civilisations, il faudrait parfois se faire des saignées, oublier d'entasser les gravats, de sauvegarder les pierres et de collectionner les ruines. Des ruines qui nous ruinent parce que vu le prix que demande Stéphane Bern pour sauvegarder ça, c'est un cauchemar. Plutôt que de s'obséder sur les châteaux, allez voir ce qui se passe à Paris et à Château Rouge, plutôt que de s'obséder sur les vieilles chapelles, allez voir ce qui se passe à Porte de la Chapelle où des exilés sont en train de crever."

Et de conclure avec son célèbre sens de la formule : "Bref ce que je dirai c'est que Stéphane Bern est un mort-vivant, d'où d'ailleurs l'expression 'être en berne' alors que les migrants sont des vivants en train de mourir."

Pour l'heure, Stéphane Bern n'a pas réagi à cette sortie peu sympathique...

Une séquence à (re)découvrir dès à présent dans notre player vidéo !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel