Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Zhang Yimou viole la loi chinoise en ayant 3 enfants : Une amende colossale ?

Le gouvernement chinois a assoupli une des lois les plus emblématiques de son régime : une motion a été adoptée le 28 décembre sur la politique de contrôle des naissances "pour autoriser les couples dont l'un des membres est enfant unique à avoir deux enfants", enjoignant les autorités provinciales à "amender leurs règlements et à prendre des actions spécifiques" en conséquence. Une réforme de la politique dite de l'enfant unique, mise en oeuvre à partir de 1979 pour freiner l'accroissement démographique du pays et qui a permis d'éviter 400 millions de naissances. Cependant, avec le vieillissement de la population, les autorités ont dû remettre en cause cette politique. Un "progrès crucial" selon les spécialistes, mais qui ne pourrait concerner dans les faits qu'environ 10 millions de couples, soit une petite fraction du 1,3 milliard d'habitants du pays. C'est dans ce contexte-là que s'inscrit la controverse liée au réalisateur chinois Zhang Yimou.

Le cinéaste chinois Zhang Yimou (Épouses et concubines, Le Secret des poignards volants) a enfreint les règles du planning familial en ayant trop d'enfants. Il a reconnu début décembre avoir eu deux fils et une fille (2001, 2004 et 2006) avec son épouse actuelle et a présenté ses excuses. Dans un entretien avec l'agence officielle Chine nouvelle, diffusé dimanche 29 décembre, Zhang Yimou a indiqué avoir violé la stricte politique de contrôle des naissances parce que son propre père, avant de mourir, avait indiqué vouloir un petit-fils "pour perpétuer son nom".

L'amende dont écopera le réalisateur sera principalement calculée en fonction de ses revenus lors des années précédant les naissances incriminées. Des médias chinois avaient ainsi estimé que le cinéaste pourrait être condamné à une amende de 160 millions de yuans (20 millions d'euros). Mais selon les documents que Zhang a transmis à l'administration, ses revenus totaux pour l'année 2000 n'étaient que de 2 760 yuans, soit 328 euros d'aujourd'hui, a rapporté l'agence Chine nouvelle. "Les revenus d'un réalisateur sont irréguliers, il y a de bonnes années et de mauvaises années", a argumenté Zhang Yimou. Au total, ses revenus pour les années incriminées représentent 3,6 millions de yuans (427 000 euros) et les estimations les plus probables s'élèvent alors à 7 millions de yuans (840 000 euros).

Zhang Yimou tente d'apaiser la colère du gouvernement, lui qui fut un cinéaste malmené par la censure pour devenir ensuite l'un des promoteurs du régime, concevant l'ouverture des Jeux Olympiques de Pékin (2008).
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image