Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cannes 2011 : Lars von Trier, le provocateur, fier d'être persona non grata !

Le 64e festival de Cannes manquait de scandales, mais Lars von Trier est là ! Le réalisateur danois a présenté Melancholia, en lice pour la Palme d'or et lors de la conférence de presse suivant le traditionnel photocall, il en a profité pour lancer des provocations : il a créé le malaise en parlant de sa "sympathie" pour Hitler et a déclaré qu'"Israël" faisait "chier". Cependant, la controverse a pris de l'ampleur et le cinéaste a été déclaré persona non grata avec effet immédiat par les organisateurs du festival, son film étant néanmoins toujours en compétition. Exclu du festival, Lars Von Trier réagit, s'excuse à sa sauce, et les réactions extérieures n'ont pas tardé.

Acceptant la décision d'exclusion immédiate de sa personne, Lars von Trier a tout de même déclaré être "fier d'avoir été déclaré persona non grata", selon Total Film, tout en réitérant ses excuses. "Ma famille va être fière de moi", a-t-il dit, ajoutant aux journalistes danois à Cannes, selon le site eb.dk : "C'est peut-être la première fois dans l'histoire du cinéma que cela se produit."

Pour justifier sa provocation, Lars von Trier a expliqué avoir voulu amuser la galerie de journalistes lors de la conférence de presse et posséder un caractère de provocateur, ne pouvant s'empêcher de choquer, sans avoir pour autant l'intention de blesser qui que ce soit. Répétant que "l'holocauste était le pire des crimes jamais perpétrés" et qu'il "n'avait rien contre les juifs", il estime que l'une des raisons de son rejet est lié au fait que "les Français ont eux-mêmes mal traité les Juifs pendant la Seconde guerre mondiale" et que c'est donc "un sujet sensible pour eux". S'il se désole par ailleurs qu'on ne comprenne pas son humour danois, il a précisé être personnellement "attiré par l'esthétique nazie". "Mais si on parle de conviction politique, je ne peux pas dire que je suis nazi," a-t-il précisé, comme pour une éteindre une nouvelle provocation qu'il se mettait à lancer.

A la demande du festival, il avait présenté ses excuses dans la soirée, affirmant dans un communiqué n'être ni antisémite, ni raciste, ni nazi. Selon le délégué général du festival Thierry Frémaux, les deux actrices de Melancholia, Kirsten Dunst et Charlotte Gainsbourg, avaient menacé de ne pas monter les marches du Palais pour la projection officielle s'il ne s'expliquait pas.

Le ministre danois de la Culture, Per Stig Moeller, qui qualifie de "déraisonnables" les propos du réalisateur, s'est déclaré surpris quant à lui par l'exclusion du cinéaste danois, pensant que la direction du festival avait pris acte des excuses du cinéaste, la veille. Il a rappelé que ce n'est pas von Trier lui-même qu'on juge mais les qualités artistiques de son film, Melancholia. Le jury de la Palme d'or restera-t-il toutefois imperméable au coup d'éclat de Von Trier ?

Le directeur de l'Institut danois du film, qui a co-financé plusieurs oeuvres de Lars von Trier a qualifié d'"idiots" et "repoussants" les propos du réalisateur à Cannes, tout en affirmant qu'ils "n'auront pas de conséquences" financières sur les projets du ressortissant danois. "Ce qu'il a dit est très déplacé, mais ce n'est pas du tout une raison pour que le festival réagisse ainsi", a-t-il souligné. Pour le réalisateur danois Joergen Leth, ami proche de Lars von Trier, la réaction du festival de Cannes est disproportionné : "Il [Lars von Trier] a fait ses excuses. Et je pense que cela suffisait."

Le président du festival de Cannes, Gilles Jacob, ne manque, lui, pas de fermeté à l'égard de Lars von Trier, habitué du festival et détenteur de la Palme d'or en 2000 pour Dancer in The Dark : "Se servir du festival de Cannes pour tenir devant les médias des propos intolérables, c'est ternir son image. Et c'est d'autant plus triste et lamentable une année où nous recevons des films de peuples qui crient leur besoin vital d'expression et de cinéastes retenus dans leur pays. [...] Je préfère penser que ce sont des propos qui relèvent de la bêtise." "Ces dires sont d'autant plus incompréhensibles que la femme de Lars Von Trier est de confession juive et ses enfants sont de confession juive", a également relevé Thierry Frémaux, délégué général du fetival qui connaît bien le réalisateur. Claude Lelouch est pessimiste sur l'avenir de Lars von Trier, estimant qu'il a commis là un "véritable suicide cinématographique."

Le ministre de la Culture français, Frédéric Mitterrand, soutient la décision du festival de Cannes, lors d'une conférence de presse en marge d'une réunion à Bruxelles : "Ses propos et la manière dont il les a dits, ce genre de provocation n'ont pas leur place dans le contexte du festival et n'ont leur place nulle part d'ailleurs. Le film en revanche reste en sélection officielle puisqu'il y a une différence importante entre un film qui a été choisi dans une atmosphère sereine, et qui relève d'un domaine artistique, et un réalisateur qui a manifestement pété les plombs comme ça lui est déjà arrivé en d'autres circonstances."

Leonardo DiCaprio, un ambassadeur de choc pour célébrer l'ouverture de la boutique parisienne Tag Heueur
Jean Dujardin, le frenchy préféré des américains partage la vedette avec Leonardo DiCaprio
Michaël Youn et José Garcia se laissent pousser la moustache !
Arnold Schwarzenegger : après Mister Univers, acteur et sénateur, il devient écrivain !
Emma Stone toute en strass et en transparence, débarque à Paris.
Mark Wahlberg, une superstar bien dans ses baskets
Michelle Williams : adorable baby doll aux allures de femme fatale
Scarlett Johansson : une belle américaine à Paris qui ne passe pas inaperçue...
Uma Thurman sculpturale pour sa montée des marches à Cannes
Zac Efron : un playboy débarque sur la Croisette !
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel