Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Florent Pagny exilé fiscal au Portugal: "Je n'ai pas honte, la vie me le permet"

12 photos
Lancer le diaporama
Florent Pagny revient sur son exil fiscal au Portugal face à Yann Batrhès sur le plateau de "Quotidien" (TMC), le 27 septembre 2017.
Le chanteur évoque sa nouvelle vie à deux heures de Paris...

À l'occasion de la sortie de son nouvel album baptisé Le Présent d'abord, Florent Pagny s'est confié à nos confrères du Parisien. Le chanteur a, durant ce même entretien, annoncé son exil fiscal au Portugal. Mercredi 27 septembre 2017, l'interprète de Ma liberté de penser est revenu sur le sujet sur le plateau de Quotidien (TMC). D'emblée, Florent Pagny indique qu'il avait fait ces confidences en off et qu'il l'avait d'ailleurs précisé au journaliste qui l'interrogeait. Toutefois, le fait que l'information soit finalement sortie ne le dérange pas plus que ça : "Je m'en fous parce que j'assume."

Je paye chaque année mes impôts en France

Puis, agacé d'être la cible d'attaques de la part d'internautes et même de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances – qui indiquait sur Twitter que la France avait besoin de ses talents –, Florent Pagny se justifie. Il rappelle qu'il paye ses impôts en France pour toutes les prestations effectuées sur le territoire français. L'exil fiscal concerne ainsi les royalties, à savoir les droits d'auteur. "Quand d'un seul coup, tu as un avantage, tu fais : 'Bah je serais bien bête d'aller filer cette somme-là alors que finalement j'en ai besoin, je m'amuse avec tout ça'", explique-t-il.

Et d'assurer : "Je ne me suis jamais retrouvé une année sans payer d'impôt en France." Lorsqu'il officie dans The Voice ou lorsqu'il monte sur scène dans l'Hexagone (ce qui constitue 70% de ses revenus), Florent Pagny paye ses impôts en France. "Tous les ans, c'est des petits chèques de 300 000, 500 000, 1 million", voire plus, confie-t-il. "Tant mieux, ça veut dire que je gagne de l'argent, donc j'en suis très content", lance alors le chanteur. Le reste, soit 30%, est désormais soumis à l'impôt portugais.

C'est tabou de parler d'impôts, d'argent

Ne pas payer la totalité de ses impôts en France ne pose pas problème à Florent Pagny car il estime être "dans la légalité". "Je n'ai pas honte. La vie me le permet", assure-t-il. Et d'ajouter : "Ça va les mecs, on a assez donné ! Si on ne peut pas en profiter pour se la faire un peu plus belle, excusez-nous. Je ne vois pas où est le mal si c'est légal. Je ne fais pas de fraude."

Mais le coach de The Voice (TF1) ne s'arrête pas là. En effet, il estime qu'aujourd'hui il "est tabou de parler d'impôts, d'argent". "On est dans un pays qui a ce problème-là. À un certain moment, moi je n'ai pas de problème. Avec le parcours que j'ai, je n'ai surtout pas de problème. Et de m'éclater avec ce qui m'arrive", poursuit-il. Dans la foulée, Florent Pagny révèle ne pas payer l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) : "Je n'ai pas de fortune, je dépense mon argent. Je dépense tellement que je n'ai pas d'argent sur des comptes. J'ai tellement de vies à payer, je fais vivre tellement de gens..."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
PPDA, Michel Drucker, Sophie Davant : leurs looks improbables à leurs débuts
Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
Sébastien Cauet met le feu pour un concert au Champ de Mars !