Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Hommage national à Charles Aznavour : Le couple Macron digne auprès des proches

Ulla Aznavour et sa fille Katia, Brigitte et Emmanuel Macron - Arrivées à l'hommage national à Charles Aznavour à l'Hôtel des Invalides à Paris. Le 5 octobre 2018 © Jacovides-Moreau / Bestimage
35 photos
Lancer le diaporama
Ulla Aznavour et sa fille Katia, Brigitte et Emmanuel Macron - Arrivées à l'hommage national à Charles Aznavour à l'Hôtel des Invalides à Paris. Le 5 octobre 2018 © Jacovides-Moreau / Bestimage
Ce vendredi 5 octobre 2018, la France disait adieu à Charles Aznavour à l'occasion d'un hommage national organisé à l'hôtel des Invalides, dans le 7e arrondissement de Paris. Le président de la République, Emmanuel Macron, était bien évidemment présent, tout comme la première dame.

Si, après l'annonce de la mort de Charles Aznavour à 94 ans, elle avait rapidement indiqué de ne pas vouloir un hommage national comme celui mis en place pour Johnny Hallyday, la famille du regretté artiste a finalement accepté une cérémonie sobre et courte. Emmanuel Macron a pris la parole pour saluer l'interprète de La Bohème.

À lire aussi

Le chef de l'État a fait son arrivée aux Invalides après que les proches, amis, collègues ou encore représentants politiques et religieux se sont installés dans la cour. Emmanuel Macron, accompagné de son épouse Brigitte Macron, qui a vite rejoint les invités. Il a fait sa sortie de voiture et son entrée dans la cour en compagnie du Premier ministre arménien Nikol Pachinian ; son homologue le président arménien Armen Sarkissian était aussi présent à l'événement.

La cérémonie a débuté par l'hymne arménien, Mer Hayrenik (en français Notre patrie), puis par La Marseillaise, joués par la Garde républicaine. Les deux hommes politiques ont ensuite passé les troupes en revue et ont accueilli le cercueil au son de la chanson Dle Yaman, jouée au duduk, un instrument à vent. Emmanuel Macron a salué la veuve et les enfants de Charles Aznavour avant de livrer un long discours. "Au fil des années, cette présence, cette voix, cette intonation reconnaissables entre toutes s'est installée dans nos vies, quelle que soit notre condition, quel que soit notre âge. (...) Ses chansons furent pour des millions de personnes un baume, un remède, un réconfort", a-t-il déclaré. Le président français a rappelé que Charles Aznavour, né Shahnourh Varinag Aznavourian à Paris en 1924 de parents arméniens, était devenu aussi "français par la langue", ajoutant : "C'est par là qu'Aznavour devint ainsi français et même disait-il parisien, ancrant par les mots son imaginaire dans une identité qui n'était pas celle de ses parents, prenant pied dans la longue tradition des conteurs, des poètes."

Le cercueil de l'artiste a quitté les lieux au son de Emmenez-moi.

Charles Aznavour - Ulla, la femme de sa vie

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel