Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Karine Le Marchand : ''Des violences ont bien eu lieu, devant les enfants''

Lilian Thuram, Karine Le Marchand ensemble au 51eme Gala de l'Union Des Artistes au Cirque Alexis Gruss à Paris le 12 Novembre 2012
18 photos
Lancer le diaporama
Lilian Thuram, Karine Le Marchand ensemble au 51eme Gala de l'Union Des Artistes au Cirque Alexis Gruss à Paris le 12 Novembre 2012

Karine Le Marchand a décidé d'attaquer en justice son ancien compagnon Lilian Thuram pour diffamation suite à ses déclarations sur le plateau du Grand Journal, le 17 octobre. Par un communiqué officiel, l'avocat de Karine Le Marchand, Me Jean Ennochi, donne plus de détails concernant la plainte de sa cliente. Affaire pourtant bel et bien privée, la rupture de Karine Le Marchand et Lilian Thuram n'a pas fini de faire couler de l'encre...

"Cette action fait suite aux propos tenus par M. Thuram il y a quelques jours sur Canal+", a ainsi précisé à l'AFP l'avocat de Mme Le Marchand, ce mardi 22 octobre. Ajoutant : "Karine Le Marchand considère que les propos tenus 6 semaines après les faits sont vulgaires, mensongers et dégradants, et portent atteinte à son honneur et à sa considération." Alors que Karine Le Marchand assurait ne pas vouloir évoquer cette affaire pour "protéger ses enfants", lors d'un entretien téléphonique avec Thomas Hugues, l'animatrice de L'Amour est dans le pré a décidé pourtant de s'exprimer, par personne interposée.

"Karine Le Marchand est profondément blessée et scandalisée par la teneur des propos tenus par Lilian Thuram lors de l'émission Le Grand Journal", peut-on lire dans le communiqué. Interviewé par Antoine de Caunes, l'ancien footballeur revenait sur cette rupture si médiatique pour la première fois et révélait au grand jour un SMS de menace signé Karine Le Marchand : "Si tu veux la guerre, Lilian, tu vas l'avoir et au-delà de ce que tu imagines." Un acte qui a choqué notamment Laurence Pieau, rédactrice en chef de Closer, qui, invitée sur le plateau de Touche pas à mon poste le 21 octobre, a réitéré ses critiques après s'être montrée très remontée sur Twitter : "Incroyable ce SMS montré par Thuram à un de Caunes si soucieux d ordinaire de protéger la vie privée."

Karine Le Marchand réaffirme, à travers son communiqué, "avec la plus grande fermeté, la réalité des violences volontaires qui ont justifié son dépôt de plainte le 3 septembre dernier, violences qui ont d'ailleurs eu lieu devant les enfants" - Alya, fille de Karine Le Marchand âgée de 10 ans, et Marcus et Khephren, fils de Lilian Thuram respectivement âgés de 15 et 12 ans. L'animatrice phare de M6 explique, par le biais de son avocat, qu'elle a été soumise à des examens médicaux judiciaires obligatoires, réalisés par les services médico-judiciaires de l'Hôtel-Dieu. Il est précisé que les résultats de ces examens démontrent la réalité des violences ayant justifié une incapacité temporaire totale de travail, en raison de "la douleur provoquée par pression au niveau du 4ème trou de conjugaison droit cervical".

Alors que Lilian Thuram a assuré ne jamais avoir été violent avec Karine Le Marchand, ni avec aucune femme, lors de son passage sur le plateau du Grand Journal, le communiqué indique à ce sujet : "Karine Le Marchand tient à rappeler que Monsieur Thuram a été entendu le 4 septembre 2013 par les services de police et que celui-ci n'a pas contesté un acte de violence à son égard."

Cela faisait 7 ans que Karine et Lilian partageaient une relation discrète. Si elle n'a jamais fait de déclaration sur les circonstances de sa séparation, elle a en revanche annoncé cette dernière publiquement au micro d'Enora Malagré dans son émission de libre antenne Enora le soir, sur Virgin Radio. Elle précise dans le communiqué ne jamais avoir "révélé sa plainte". "Lorsque le dépôt de plainte a été révélé par la presse, pour préserver la réputation de Monsieur Thuram, un communiqué commun a été publié", peut-on lire dans le communiqué envoyé par l'avocat de l'animatrice de 45 ans, puis "10 jours après les faits, Madame Le Marchand, devant l'insistance de proches de Monsieur Thuram, a retiré sa plainte sans aucune contrepartie de quelque nature que ce soit". Elle déclarait il y a quelques jours à son ami Thomas Hugues, qui relayait l'information sur Twitter, être meurtrie : "Karine Lemarchand à l'instant au téléphone: "je suis meurtrie et sidérée, je ne comprends pas, ce déballage et ces mensonges"", tweetait-il, et "Karine Lemarchand : "j'avais publié un communiqué pour apaiser la situation. Je regrette d'avoir retiré ma plainte." Au sujet de ladite plainte, le communiqué précise que lors du retrait de cette dernière, la démarche était effectuée uniquement dans le but d'éviter à Monsieur Thuram les poursuites judiciaires inhérentes à son acte, dont elle a maintenu la réalité. Ce retrait de plainte avait également pour objet, selon les affirmations de proches de Lilian Thuram, de ne pas remettre en cause la remise officielle des insignes de la Légion d'honneur que celui-ci devait recevoir lors d'une cérémonie le 17 octobre 2013.

Karine Le Marchand a constaté qu'en dépit du retrait de sa plainte, le Procureur de la République a maintenu la convocation de Monsieur Lilian Thuram pour un rappel à la loi. Le soir même de l'envoi du fameux SMS de menace supposé, le 3 septembre, l'animatrice déposait une plainte , mais le lendemain même (d'après Thuram), elle , ce qui n'empêchait pas l'ex-footballeur d' par un délégué du procureur de la République de Paris pour un rappel à la loi, le 18 septembre.

Le communiqué s'achève ainsi : "Karine Le Marchand, qui considère que les propos tenus 6 semaines après les faits sont vulgaires, mensongers et dégradants, et portent atteinte à son honneur et à sa considération, a donné instruction à son avocat d'engager une action en diffamation."

Ces réactions indirectes et médiatiques de l'animatrice sont une réponse aux propos tenus par Lilian Thuram, son ancien compagnon, sur le plateau du Grand Journal de Canal+. A ce sujet, pour les paroles prononcées pendant le Grand Journal et le fameux SMS montré à l'antenne - ce qui pour le moins est une atteinte aux droits de la correspondance privée ! -, le Grand Journal, en tant que support, va-t-il faire aussi l'objet d'une plainte ?

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel