Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Carrie Fisher : "Les électrochocs ont mis fin à ma dépression"

A coeur ouvert dans l'une de ses dernières interviews, elle parle de sa souffrance mentale.

Carrie Fisher est née dans un cocon hollywoodien, avec une mère icône de cinéma qui vient tout juste de mourir, Debbie Reynolds (Chantons sous la pluie), et un père chanteur, Eddie Fisher, remarié avec une autre star et amie de la famille, Elizabeth Taylor. Mais cet environnement doré ne l'a pas empêchée de connaître des souffrances mentales. La mythique princesse Leia de Star Wars en parle sans tabou dans l'une de ses dernières interviews avant qu'elle ne disparaisse, ce triste 27 décembre, à 60 ans.

Pour Rolling Stone, Carrie Fisher s'exprime sur ses addictions dans un premier temps en se souvenant d'un conseil qu'elle aurait aimé qu'on lui donne : "Ne te défonce pas toute ta putain de vie. Et je me suis défoncée toute ma putain de vie. On doit apprendre et, malheureusement, certains d'entre nous ont besoin de beaucoup de leçons pour faire le bon choix." Ce n'était pas pour frôler la mort que la comédienne a touché aux drogues : "Je souffre de troubles de l'humeur, alors les drogues m'ont probablement préservée des sentiments les plus intenses. Et j'adorais le LSD."

Carrie Fisher a déjà publiquement abordé ses troubles bipolaires, devenant l'une des premières personnalités à en parler ouvertement et à sensibiliser l'opinion sur la question. On se souvient d'une émission de la chaîne américaine ABC, 20/20, et de celle de Stephen Fry. L'acteur britannique avait expliqué que son amie Carrie n'était pas assez folle pour être internée, mais pas assez saine d'esprit pour mener une vie normale.

Dans Rolling Stone, la mère de Billie Lourd revient sur le sujet délicat des électrochocs qu'elle a subis, pour mettre fin à des idées reçues comme les convulsions et le fait que ce soit utilisé comme punition dans les asiles psychiatriques. D'après son expérience : "C'est très doux et efficace. A l'époque où je l'ai fait, j'étais déprimée et ça a mis fin à ma dépression. Les médicaments n'arrivaient pas à me guérir. La thérapie n'arrivait pas à me guérir. Ça m'a guérie."

Une santé qui est restée fragile

Guérie, Carrie Fisher est restée fragile. En 2013, elle avait été hospitalisée après son étrange performance sur un bateau de croisière. Selon sa représentante, son état était causé par des troubles bipolaires qui ont alors nécessité un traitement à l'hôpital. Sa santé mentale aurait-elle aussi un lien avec son attaque cardiaque dans l'avion reliant Londres à Los Angeles ? Selon RadarOnline, qui cite son oncle, sa crise a été provoquée par la fatigue et d'intenses voyages. The Los Angeles Times a ajouté qu'elle était en grande détresse durant son ultime vol et dans un état critique au moment de son hospitalisation.

Retrouvez l'intégralité de l'interview dans le magazine Rolling Stone des mois de janvier et février 2017

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Emma Watson : la jolie poupée débarque avec son "gang" à Cannes !
Jessica Biel, la chérie de Justin Timberlake dévoile son arme secrète : un sourire ravageur
Guillaume Canet et le rêve américain : l'acteur et réalisateur français tourne à New-York !