Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Oscars 2018 : James Franco éjecté par Vanity Fair, l'acteur en disgrâce

Un nouveau coup dur pour l'acteur...

À quelques jours de la 90e cérémonie des Oscars, le magazine américain Vanity Fair publie son numéro annuel spécial Hollywood. Comme le veut la tradition, la couverture se déplie en trois pages pour faire figurer la dizaine de visages du moment photographiés par l'incontournable Annie Leibovitz. Accusés par cinq femmes de harcèlement sexuel et de comportement inapproprié, James Franco ne s'est pas vu sucrer seulement sa nomination à l'Oscar du meilleur acteur pour The Disaster Artist, mais aussi sa place en couverture de Vanity Fair.

Un désastre

La route vers l'Oscar était pourtant toute tracée. En incarnant le réalisateur et acteur mégalo Tommy Wiseau, coupable d'avoir réalisé en 2003 le plus mauvais film jamais réalisé, The Room, James Franco s'est offert un rôle en or. À la fois réalisateur et interprète de The Disaster Artist, le Californien de 39 ans a décroché le Golden globe du meilleur acteur de comédie le 7 janvier 2018. Le même jour, les premiers témoignages l'accusant de harcèlement tombaient. Il a beau avoir nié fermement et remporté dans la foulée le Critics' Choice Award, James Franco est snobé par la majorité des 1 218 membres de l'Academy of Motion Picture Arts and Sciences qui décernent les Oscars... Laquelle a cependant oublié l'accusation de viol à l'encontre Kobe Bryant en 2003, viol qu'il a reconnu. L'ancien basketteur a donc lui été bien nommé pour Dear Basketball dans la catégorie meilleur court métrage d'animation.

Reste que James Franco avait pris la pose au côté d'Oprah Winfrey, Nicole Kidman et Reese Witherspoon qui cartonne avec la série Big Littles Lies, Claire Foy (The Crown), Tom Hanks (Pentagon Papers), Michael B. Jordan (Black Panthers), Zendaya (The Greatest Showman), Jessica Chastain (Le Grand Jeu), Michael Shannon (La Forme de l'eau), Harrison Ford (Blade Runner 2049), la Wonder Woman Gal Gadot et la légende Robert De Niro. Au regard des accusations qui pèsent sur l'acteur, Vanity Fair aurait digitalement fait disparaître Franco pour le remplacer par Graydon Carter, le rédacteur en chef du magazine qui part à la retraite. Dans un communiqué, Vanity Fair s'en tient au minimum : "Nous avons pris la décision de ne pas inclure James Franco dans notre couverture Hollywood quand nous avons appris les accusations qui pèsent contre lui." C'est le L.A. Times qui a publié le témoignage des cinq accusatrices de l'acteur le 11 janvier.

Quant à la décision de le remplacer par Graydon Carter, elle fait sens puisque c'est lui qui a eu l'idée de ce numéro spécial il y a vingt ans. Dans la vidéo du making-of, il explique : "La triple couverture a été choisie parce que je n'étais pas certain qu'un seul talent puisse représenter l'idée de tout Hollywood. Nous avions besoin d'une distribution d'acteurs et d'actrices pour incarner chaque période d'Hollywood."

Les Oscars 2018 seront décernés le 4 mars à Los Angeles.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
James Franco : le beau-gosse immortalisé parmi les étoiles d'Hollywood
James Franco : son Festival de Cannes côté yacht...
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel