Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sara Forestier : "Avec son pull et ses cernes, elle n'était pas moins maquillée"

Raphaël Enthoven estime que l'actrice et réalisatrice a fait une erreur.

Raphaël Enthoven aime philosopher sur divers sujets, lui qui est titulaire de l'agrégation. Au micro d'Europe 1 et comme il le fait régulièrement, il a ainsi réagi sur un épisode de l'actualité et a proposé ses réflexions. Ce 8 novembre 2017, il a choisi de s'intéresser aux propos de l'actrice Sara Forestier. En promotion pour sa réalisation, M, elle était l'invitée de Léa Salamé pour l'émission Stupéfiant ! le 6 novembre sur France 2, numéro spécial sur les femmes dans le cinéma, et a expliqué pourquoi elle ne voulait pas apparaître maquillée et coiffée devant la caméra, ayant le sentiment d'être trop superficielle et voulant modifier son image. Une prise de position que ne valide pas l'essayiste.

Vouloir se montrer au naturel ne signifie pas montrer sa vraie nature pour Raphaël Enthoven, réfutant ainsi cette idée véhiculée selon lui par Jean-Jacques Rousseau et que Sara Forestier soutient : "L'erreur de Sara Forestier n'est pas de croire que sa vraie nature se trouve cachée sous la surface du maquillage, c'est peut-être le cas... L'erreur est de croire qu'elle n'est pas maquillée quand elle n'est pas maquillée."

Devant une telle argumentation, le chroniqueur doit préciser sa pensée : "Quand elle joue la fille qui se moque de son image, elle donne l'image de la fille qui s'en moque. Elle est celle dont l'image est embellie par l'audace de se montrer soi-disant telle qu'elle est, c'est-à-dire telle qu'elle est au réveil. Or, quand c'est ça qu'on montre, on n'est pas plus soi-même parce qu'on a la marque de l'oreiller sur le front. En vérité, avec son gros pull et ses cernes, Sara Forestier n'était pas moins maquillée, ni moins apprêtée, ni plus sincère, ni moins déguisée, que Léa Salamé qui, comme elle dit, avait ce soir-là, pour l'agrément des spectatrices et des spectateurs, 'fait péter le décolleté'."

Dans l'absolu, ce point de vue se comprend. Sauf que dans le monde du divertissement où les femmes sont régulièrement réduites à l'état d'objet ultraglamour voire sexuel, et leurs tenues lors d'une avant-première scrutées voire jugées, vouloir se montrer sans une avalanche d'artifices comme le souhaite Sara Forestier se distingue de la volonté de se montrer à nu, complètement vraie et strictement sans aucun masque...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Gwyneth Paltrow, sexy et souriante, elle vole la vedette à Iron Man !
Anne Hathaway : sa troublante ressemblance avec Audrey Hepburn
Michael Douglas, ému à Deauville devant la cabine de plage à son nom
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel