Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Sonia Rolland, victime de racisme : Ses confidences à coeur ouvert...

16 photos
Lancer le diaporama
Sonia Rolland, invitée de l'émission C l'hebdo sur France 5, le samedi 10 juin 2017.
Elle brise le silence.

Après avoir révélé avoir reçu des menaces de mort lors de son élection au concours de Miss France 2000 dans une longue lettre ouverte publiée sur Facebook (voir ci-dessous), Sonia Rolland est revenue sur cette période compliquée dans l'émission C l'hebdo, ce samedi 10 juin.

Le 30 avril dernier, quelques jours avant le second tour de l'élection présidentielle qui opposait Emmanuel Macron à Marine Le Pen, la réalisatrice est revenue sur le danger que représenterait le Front National si ce parti était élu à la tête du pays. Dans cette lettre ouverte, poignante et pleine d'émotions, la mannequin expliquait avoir reçu "plus de 2000 lettres d'insultes et de menaces de mort", au lendemain de son élection en 2000. Tout en précisant que les expéditeurs n'étaient que des sympathisants du parti d'extrême droite.

C'est dans C l'hebdo que Sonia Rolland a souhaité revenir sur ces attaques racistes alors qu'elle présentait sur le plateau de l'émission de France 5 son nouveau documentaire Retour aux sources, diffusé le 13 juin sur France 2. À l'époque, la femme de Jalil Lespert ne souhaitait pas médiatiser cette affaire, par peur de donner trop d'importance à ses détracteurs.

"Dans les enveloppes, je recevais des excréments. (...) C'était très violent, à 18 ans. Madame de Fonte­nay qui avait quand même eu à faire face à ça, me dit : 'On va convoquer l'AFP, on va communiquer là-dessus' et j'ai dit : 'non'. Je ne voulais pas ça, parce que ces gens-là ne sont pas connus. On ne va pas faire de la publicité, on ne va pas les mettre en lumière. Il y avait un tel message depuis 1998 à l'époque avec l'équipe de Zidane, la France black-blanc-beur, on surfait là-dessus, l'arrivée de Jamel Debbouze, d'Omar Sy...", explique la jeune femme de 36 ans.

Malgré ces moments difficiles, la réalisatrice a toujours su rester forte et a souhaité revenir avec ce nouveau documentaire racontant ses origines familiales, notamment en se rendant au Rwanda afin de parler du génocide de 1994 qui a conduit sa famille à se réfugier en France.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
PPDA, Michel Drucker, Sophie Davant : leurs looks improbables à leurs débuts
Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
Marine Lorphelin, Delphine Wespiser ou Malika Ménard : quelle est votre Miss France préférée ?