"Ça m'a sauvée" : Amélie Nothomb anorexique après un viol par quatre hommes, bouleversantes confidences
Publié le 24 août 2023 à 20:52
Par Justine Texier | Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
Ecrivaine respectée, Amélie Nothomb est une personnalité unique : ses romans, profonds et prenants, marquent tout autant que ses lubies personnelles ou que son histoire de vie difficile. Et après avoir résumé dans son ouvrage précédent sa relation avec sa soeur Juliette, c'est au plus gros traumatisme de sa jeunesse qu'elle s'attaque : un viol à 12 ans, qui l'a tirée très bas...
"Ca m'a sauvée" : Amélie Nothomb anorexique après un viol par quatre hommes, rares et bouleversantes confidences
Toujours réputée pour sa personnalité particulière, Amélie Nothomb s'est confiée sur le traumatisme de son enfance. 
Amélie Nothomb pose lors de la remise du prix littéraire "La Closerie des Lilas" à la Closerie des Lilas à Paris. © Pierre Perusseau/Bestimage A 12 ans, elle a été violée par 4 hommes au Bangladesh.
Amélie Nothomb - B.Giraud remporte le prix Goncourt 2022 pour son roman "Vivre vite" au restaurant Drouant à Paris, le 3 novembre 2022. © Jonathan Rebboah / Panoramic / Bestimage Un énorme traumatisme qui l'a poussée vers l'anorexie.
Amélie Nothomb Festival du Livre de Paris 2022 au Grand Palais éphémère - Paris le 23/04/2022 - © Jack Tribeca / Bestimage Heureusement que sa famille l'a "ramenée vers la vie". 
Amelie Nothomb avec sa soeur Juliette Nothomb - Festival du Livre de Paris 2023 au Grand Palais Éphémère le 21 avril 2023. © Cedric Perrin / Bestimage Elle décrit cependant cette période comme "l'une des pires de sa vie".
Amélie Nothomb lors de la présentation de son livre "Soif" au "Centre de Cultura Contemporania" à Barcelone. Le 2 février 2022
La suite après la publicité

Avec ses tenues noires, ses chapeaux excentriques, mais surtout ses romans salués par la critique et qui mêlent sa vie privée, ses passions et des sujets brûlants, difficile de passer à côté d'Amélie Nothomb et de sa trentaine de romans en tout genre. Mais le dernier, Psychopompe, aborde un sujet difficile, qu'elle a tu pendant trop longtemps : le viol subi à l'âge de 12 ans par quatre hommes, alors qu'elle était en vacances au Bangladesh.

En interview pour nos confrères du magazine ELLE, elle a d'ailleurs accepté de raconter ce moment difficile, qui l'a traumatisée longtemps. "Je n'avais pas vu les quatre hommes arriver, je ne comprenais même pas ce qu'il se passait, je sentais des mains innombrables qui m'attiraient sous l'eau et m'ont fait tout ce que l'on peut faire. J'ai vraiment cru que j'allais mourir mais ce qui l'emportait, c'était la terreur, il m'a fallu un siècle pour crier, ma mère est arrivée en courant, ce qui les a fait fuir", se souvient-elle de cet épisode, qui s'est donc déroulé en 1978.

Et c'est sa mère, justement, qui la sauvera ensuite du naufrage total. Alors que personne n'a rien dit pour l'aider, celle-ci prononce simplement les mots "Pauvre petite !", qui font exister officiellement le viol dans la tête de l'adolescente. "Ces deux mots attestaient de ce qui venait de m'arriver, sans eux je me serais accusée de ce qu'il venait de m'arriver, sans eux, je me serais accusée de l'avoir invité, et à cette chose déjà très culpabilisante se serait ajoutée la culpabilité d'avoir menti", raconte-t-elle d'ailleurs.

"Y laisser ma peau"

Mais si cet épisode est dramatique pour elle, les conséquences sont bien plus terribles : tombée en dépression durant neuf mois, elle finit par devenir anorexique. Et tout cela va durer pendant dix ans, jusqu'à un voyage au Japon. "Ces neuf mois ont de très loin été les plus horribles, c'était l'horreur tout le temps, c'était en boucle dans ma tête : je suis dégradée, disqualifiée, je ne vaux plus rien, cette vie ne vaut plus rien" relate-t-elle d'abord à nos confrères de ELLE.

Avant d'expliquer que bizarrement, c'est son anorexie qui a fini par la "ramener du côté de la vie". "J'ai cessé de manger et c'est terrible à dire mais dans mon cas, ça a été une très bonne idée, ça a agi comme une espèce de chimiothérapie sur ce qui m'était arrivé. J'ai bien failli y laisser ma peau, j'ai souffert comme un chien mais dès l'instant où j'ai mis cette machine en branle, le problème précédent s'éloignait, jusqu'à ne plus exister. Ça m'a sauvée de ça, je n'étais plus cette personne à qui ceci était arrivé, je la tuais en moi". Un témoignage fort, qui lui a servi pour son nouveau roman...

À propos de
Mots clés
People France Photo Livre Agression Police
Suivez nous sur Google News
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Les articles similaires
"Ils n'ont pas aimé du tout" : Florence Foresti dézinguée par Lambert Wilson, il révèle les lourdes conséquences de ses paroles play_circle
"Ils n'ont pas aimé du tout" : Florence Foresti dézinguée par Lambert Wilson, il révèle les lourdes conséquences de ses paroles
30 avril 2024
Gérard Miller accusé de viols et d'agressions sexuelles : 41 témoignages glaçants dévoilés, le dossier s'alourdit
Gérard Miller accusé de viols et d'agressions sexuelles : 41 témoignages glaçants dévoilés, le dossier s'alourdit
8 février 2024
Dernières actualités
Dernières news