Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

"Ça me gêne aussi" : Anaïs Demoustier souvent comparée à cette autre grande star du cinéma français

"Ça me gêne aussi" : Anaïs Demoustier souvent comparée à cette autre grande star du cinéma français
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
16 photos
Discrète, pétillante, Anaïs Demoustier s'est taillée une place de choix dans le cinéma français. De plus en plus reconnue et multi-récompensée, la jeune femme s'offre désormais des rôles différents, plus sombres, plus durs, comme celui qu'elle tient dans Novembre, bientôt en salles. Un personnage bien loin de sa bonne humeur habituelle, elle qui déteste une chose cependant : qu'on la compare à une actrice très connue...

Cela fait déjà 19 ans qu'Anaïs Demoustier fait partie du paysage cinématographique français : alors qu'elle n'avait que 15 ans, la jeune fille avait alors joué dans son premier film, lançant une carrière aussi prolifique que diverse. Césarisée pour Alice et le Maire, elle n'hésite plus à participer à des films plus sombres, parfois même plus politiques, comme Novembre, qui sortira en septembre prochain et traitera des attentats du 13 Novembre 2015.

Mais s'il y a bien quelque chose qu'elle n'aime pas, c'est qu'on la compare à ses collègues... et plus particulièrement à l'une des actrices les plus connues de France : "On m'a beaucoup associée à Isabelle Huppert, peut-être à cause des taches de rousseur", explique-t-elle en interview pour le magazine Elle. Les taches de rousseur, mais pas que : il faut dire que dans son premier film, elle jouait... la fille d'Isabelle Huppert ! De quoi y voir une ressemblance ?

"Certains voient quelque chose de commun entre elle et moi. Ça me fait plaisir, mais ça me gêne aussi. Je l'admire, son parcours, ses choix, le fait de ne jamais s'être arrêtée. C'est ça qui a l'air compliqué dans ce métier", révèle-t-elle. A 34 ans, Anaïs Demoustier se pose en effet beaucoup la question : comment pourrait bien se jouer son avenir dans le cinéma ?

"Quand j'ai commencé, à l'âge de 15 ans, on m'a bien fait comprendre que ça pourrait être mon premier et mon dernier film", raconte la maman d'une petite fille jamais médiatisée. "Aujourd'hui, j'ai toujours la sensation que rien n'est gagné, jamais. Je pense que lorsqu'on commence très jeune, il y a un truc bizarre, comme si les choses s'étaient faites sans qu'on le décide vraiment. Parfois je me dis que je fais cela en attendant de faire mon vrai métier. Il faut que j'arrête de penser, à 34 ans, que ce n'est pas sûr. Quand j'ai reçu le César de la meilleure actrice pour Alice et le maire, c'était irréel. J'avais l'impression d'être avec ma mère devant la télé, comme quand j'étais petite. C'était comme une blague".

A l'époque, elle avait devancé Adèle Haenel, Eva Green, Chiara Mastroianni, Noémie Merlant, Doria Tillier et Karin Viard pour l'emporter.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image