Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

"J'ai toutes les preuves... ce n'est que le début" : Ayem Nour menace Vincent Miclet après une nouvelle plainte

"J'ai toutes les preuves... ce n'est que le début" : Ayem Nour menace Vincent Miclet après une nouvelle plainte
Par Laïa Dabri Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
14 photos
L'ancienne candidate de télé-réalité s'est de nouveau saisie de son compte Instagram, le 23 novembre 2022. Ayem Nour a révélé que Vincent Miclet avait une nouvelle fois porté plainte contre elle.

La guerre qui oppose Ayem Nour à Vincent Miclet se poursuit malheureusement. Le 23 novembre 2022, la maman d'Ayvin (6 ans) a fait de nouvelles révélations sur l'affaire, en story Instagram. Ainsi, les internautes ont appris qu'une nouvelle plainte avait été déposée.

Tout a commencé le 15 novembre dernier, après que Vincent Miclet a accusé son ex-compagne d'avoir enlevé leur fils. "Lundi matin après avoir déposé mon fils a l'école américaine, sa maman Ayem Nour en complicité avec sa mère Farida l'a enlevé de l'école sans mon consentement et jusqu'à l'heure où je vous parle, nous n'avons aucune nouvelle de Ayvin. Une plainte a été déposée aux autorités marocaines. Mon fils se trouve sur le sol marocain mais je ne sais pas où... Quiconque puisse le voir ou le localiser, veuillez s'il vous plaît m'en informer. Merci", avait-il écrit. Il avait ensuite sous-entendu, en partageant le message d'un blogueur, qu'elle avait fait le choix de le récupérer dans son dos car il aurait arrêté de lui verser "sa petite pension de 5K avec laquelle elle paye ses dettes et le loyer de sa maison de campagne". Pourtant, Ayem Nour était dans son droit comme l'ont vite appris les internautes.

L'homme d'affaires de 57 ans et la belle brune de 33 ans ont la garde alternée d'Ayvin une semaine sur deux, garde alternée qu'Ayem a accepté en septembre en laissant son fils habiter jusqu'à la fin de l'année scolaire au Maroc. La semaine du 15, Ayem Nour s'était donc rendue au Maroc, où l'enfant est scolarisé, afin de le récupérer. Elle aurait prévenu Vincent Miclet qu'elle allait le chercher sur son tour de garde, un message resté sans réponse. Et à sa grande surprise, une alerte enlèvement a ensuite été postée. La chroniqueuse de TPMP People s'est alors rapprochée des autorités locales pour régler cette affaire, ce qui lui a permis de rester auprès de son fils. Depuis, elle fait tout pour rentrer en France où elle souhaite désormais le scolariser, mais Vincent Miclet est en possession du passeport du garçon et ne souhaite pas le rendre.

De nouvelles révélations

Depuis, Ayem Nour crie sa détresse sur les réseaux sociaux. Après avoir assuré que la situation devenait "dramatique et dangereuse", elle a posté une photo sur laquelle on pouvait découvrir de grosses marques rouges au niveau du cou. "2016, désormais je vais vous révéler toute la vérité", pouvait-on lire en légende. Une attaque à laquelle Vincent Miclet a répondu par voie de justice encore une fois. "Et ça continue. Encore une plainte contre moi. Plainte pour diffamation suite à la publication de la photo. Il perd son temps, j'ai toutes les preuves de ses actes. Et ce n'est que le début", a-t-elle écrit dans un premier temps le 23 novembre. Elle a ensuite expliqué que ce jeudi, de nouvelles longues heures au commissariat l'attendait. "Une plainte non fondée, avec de fausses accusations ici au Maroc, pour retarder la possibilité d'un éventuel départ en France. Quand cessera ce cauchemar", a-t-elle poursuivi.

En hashtag, Ayem Nour a qualifié son ex de "monstre" et de "pervers narcissique". Malgré tout, elle ne compte pas se taire. "Tellement de choses que j'ai gardées pour moi. Pour le préserver, par amour et respect pour mon fils", a-t-elle conclu.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image