Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"J'espère que même mes pires critiques resteront sur Twitter" : Elon Musk réagit à son rachat du réseau

"J'espère que même mes pires critiques resteront sur Twitter" : Elon Musk réagit à son rachat du réseau
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
10 photos
Un caprice à 44 milliards de dollars. L'homme d'affaires décrié Elon Musk a finalement réussi son pari : racheter le réseau social Twitter. Celui qui était déjà le patron de Tesla et Space X a depuis réagi publiquement alors que les critiques ne manquent pas contre le businessman adepte des polémiques qui aime répondre systématiquement "liberté d'expression"...

Alors qu'il lançait il y a une dizaine de jours être prêt à racheter Twitter, difficile de savoir s'il plaisantait ou si ses ambitions étaient sérieuses. On a désormais la réponse : lundi 25 avril 2022, un communiqué est venu confirmer le rachat du réseau social à l'oiseau bleu par l'homme d'affaires de 50 ans. Elon Musk est l'un des plus riches du monde avec une fortune personnelle estimée à 264 milliards de dollars.

Elon Musk a passé un accord définitif avec le conseil d'administration de Twitter pour racheter le réseau social, valorisé à 44 milliards de dollars, et ce malgré l'opposition initiale affichée par le conseil. Mais le businessman sud-africain, naturalisé américain en 2002, avait adopté une stratégie payante pour parvenir à ses fins. Elon Musk avait indiqué avoir sécurisé 46,5 milliards de dollars pour mener à bien l'opération grâce à sa fortune personnelle et à deux prêts bancaires de Morgan Stanley. Il avait également menacer de lancer une offre publique d'achat (OPA) hostile en passant directement par les actionnaires. "Une fois que le financement a été mis en place avec la menace d'une OPA hostile, le CA ne pouvait plus avoir recours à un chevalier blanc ou à un second enchérisseur. Cela les a mis le dos au mur et les a contraints à venir à la table de négociations", a relevé Dan Ives de Wedbush Securities.

Elon Musk va racheter le réseau social au prix de 54,20 dollars par action - soit 38% de plus que sa valeur à la clôture de la Bourse de New York le 1er avril 2022 - et en faire une entreprise privée, non cotée en Bourse. Il a d'ores et déjà réagi à ce deal : "La liberté d'expression est le socle d'une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où les sujets vitaux pour le futur de l'humanité sont débattus. J'espère que même mes pires critiques resteront sur Twitter, c'est ce que signifie la liberté d'expression (...) Je veux rendre Twitter meilleur que jamais en l'améliorant avec de nouvelles fonctionnalités, rendre les algorithmes open source pour augmenter la confiance, vaincre les robots qui font du spam et authentifier tous les humains."

Avec plus de 83 millions d'abonnés, Elon Musk se sert presque tous les jours de son compte Twitter pour donner des nouvelles de ses entreprises, plaisanter ou lancer des polémiques. Le père de famille de 7 enfants, et ex-compagnon de l'actrice Amber Heard, aime même jouer au troll sur Twitter. Ce rachat inquiète déjà hommes politiques, journalistes et ONG. L'ancien président américain Donald Trump, suspendu définitivement de Twitter en janvier 2021 pour incitation à la violence, a prévenu qu'il ne comptait pas revenir sur le réseau même si l'homme d'affaires le permettait. Quant à son successeur Joe Biden, le président des Etats-Unis s'est dit lui "inquiet du pouvoir des grands réseaux sociaux sur nos vies quotidiennes", quel qu'en soit le patron.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image