Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"J'étais de la chair fraîche" : Marion Cotillard confrontée aux tentatives déplacées de producteurs hollywoodiens

"J'étais de la chair fraîche" : Marion Cotillard confrontée aux tentatives déplacées de producteurs hollywoodiens
Par Charlotte Pletcher Journaliste
Fan de séries en tous genres, elle aime suivre le quotidien de ses acteurs préférés. Elle est également fan de la reine Elizabeth II, de Kate Middleton et ne comprend toujours pas ce que le prince Harry fait avec Meghan Markle.
22 photos
Marion Cotillard est l'une des actrices françaises les plus bankable de sa génération. Même aux Etats-Unis. Sa carrière à Hollywood, la star de "La Môme" la doit à son unique talent et n'a eu besoin de rien d'autre, contrairement à ce qu'on lui avait conseillé, de manière douteuse, à l'époque.

Que l'on soit anglais, français, italien, américain ou d'un autre pays, difficile de ne pas connaître Marion Cotillard. Celle qui incarnait si justement Edith Piaf dans La Môme, biopic dramatique d'Olivier Dahan sorti en 2007, s'est vite fait une place dans la cour des grands. En 2008, c'est même la consécration puisqu'elle décroche l'Oscar de la meilleure actrice. Un rêve éveillé qui lui ouvrira grand les portes de l'industrie d'Hollywood sans qu'elle n'ait finalement pas un petit doigt à lever ni même une bouche à embrasser. Dans un long entretien accordé au Monde, Marion Cotillard est revenue sur ses premiers pas aux Etats-Unis et sur cette carrière prometteuse qui s'offrait à elle, en dépit des mauvais conseils qu'elle a pu entendre pour l'aider à percer.

A l'époque, Marion Cotillard est déjà en couple avec Guillaume Canet. Mais l'idée que le public la sache en couple avec un Frenchy n'est pas vu d'un bon oeil par certains producteurs qui la poussent à "s'inventer une vie" : "On a essayé de me présenter des acteurs. Ce n'était pas pour tourner un film, mais pour voir si je pouvais attirer l'attention. Si je me mettais en couple avec un acteur américain connu, je bénéficiais d'emblée de plus d'intérêt."

Loin d'elle l'idée de saboter ce qu'elle a de plus précieux, Marion Cotillard finit par se présenter à l'un des rendez-vous qu'on lui organise, sans rentrer dans le rôle qu'on lui avait demandé d'interpréter : "J'ai fini par me rendre à l'un d'entre eux. Mais j'ai parlé de mon petit ami au comédien. Soyons clairs, je débarquais. J'étais exotique. J'étais de la chair fraîche." Marion Cotillard ne s'est pas laissé emporter par ce tourbillon. Et force est de constater qu'elle a eu raison puisque cela ne l'a pas empêché de se faire une place de choix dans les esprits des plus grands réalisateurs américains.

En 2009, Marion Cotillard donnait la réplique à Johnny Depp dans Public Enemies de Michael Mann, puis dans Nine de Rob Marshall, Inception et The Dark Knight Rises de Christopher Nolan, Alliés de Robert Zemeckis et plus récemment Annette de Leos Carax, pour lequel elle a monté les marches du Festival de Cannes l'année dernière au côté d'Adam Driver. Prochaine étape : Lee, film biographique sur la photographe Elizabeth Lee Miller, d'Ellen Kuras avec, entre autres, Kate Winslet. La classe.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image