Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"Pas de chiens, pas de noirs, pas d'arabes" - Akhenaton (IAM) et sa famille victimes de racisme, il raconte

"Pas de chiens, pas de noirs, pas d'arabes" - Akhenaton (IAM) et sa famille victimes de racisme, il raconte
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
14 photos
La musique, son rapport au racisme ou à la religion... Manu Katché avait choisi d'inviter le rappeur Akhenaton dans son émission "La Face Katché" ce lundi 24 janvier. Le leader du groupe IAM a accepté d'aborder de nombreux sujets dont celui de sa conversion à l'Islam en 1993, avant son mariage.

Plus discret que d'autres rappeurs français comme Joeystarr et Koolshen, Akhenaton se fait plutôt rare dans les médias. Leader du groupe culte des années 1990 IAM, le rappeur a toujours été plus connu par ses textes engagés que par ses coups d'éclats ou ses coups de gueule. Pourtant, certains choix ont pu, à une époque, faire quelques polémiques.

Invité dans la Face Katché, l'émission présentée par Manu Katché sur Yahoo!, il a notamment accepté d'aborder sa conversion à l'Islam, à 25 ans. Il a reconnu que sa décision était liée à "quelque chose de purement intellectuel" grâce aux livres lus et à la fréquentation de "gens principalement dans cette religion-là", qui ont pu le convaincre grâce à des discussions dont il assure garder "un bon souvenir".

Il a ensuite ajouté qu'il était "venu à l'Islam par le partage", la solidarité également, lui qui s'était mis à jeûner pour soutenir ses amis en plein ramadan. Un choix qui n'a pas toujours été compris, notamment par la famille de celui qui s'appelle en réalité Philippe Fragione. Son grand-père, par exemple, n'a jamais vraiment entendu qu'il veuille arrêter le jambon et le vin. Cependant, Akhenaton l'assure aujourd'hui, "il n'avait absolument pas de méchanceté là-dedans".

D'autres cas l'ont en revanche choqué. En effet, peu après son mariage avec Aïcha, la mère de ses trois enfants (Yanis, 26 ans, Inaya, 23 ans et Reyan, 21 ans), il a été confronté au racisme de certains promoteurs immobiliers qui n'hésitaient pas à écrire sur leurs annonces : "Pas de chiens, pas de noirs, pas d'arabes".

"Quand tu vois ta femme, tu regardes tes enfants et tu vois ça, tu te dis c'est chaud. Tu te dis c'est pas possible... Et on en est encore là", a-t-il regretté, assurant n'avoir connu la discrimination qu'après son mariage et sa conversion. Une prise de position forte de la part de l'un des rappeurs les plus connus en France, apprécié pour ses paroles engagées, notamment dans l'album L'Ecole du Micro d'Argent, sorti en 1997, ou pour son choix récent de ne pas se faire vacciner malgré un séjour à l'hôpital en raison de la Covid-19.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image