Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

"Pire week-end de ma vie" : Delphine Wespiser insultée après son soutien à Marine Le Pen

"Pire week-end de ma vie" : Delphine Wespiser insultée après son soutien à Marine Le Pen
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
10 photos
En prenant position pour Marine Le Pen après le premier tour de la présidentielle, l'ancienne Miss France Delphine Wespiser a provoqué de nombreuses réactions dont des insultes. Sur le plateau de "Touche pas à mon poste", elle est revenue sur les conséquences de ses déclarations politiques pour la candidate d'extrême droite.

Élue Miss Haut-Rhin en 2011, puis Miss Alsace 2011 et enfin Miss France 2012, Delphine Wespiser s'épanouit désormais à la télévision. Dernièrement, c'était sur C8 qu'on pouvait la voir coprésenter avec Benjamin Castaldi et Bernard Montiel l'émission Waf waf wouf wouf. Sur cette même chaîne cependant, la jeune femme de 30 ans a fait polémique récemment. En cause, son soutien décrié à la candidate d'extrême droite - qualifiée pour le second tour de la présidentielle - Marine Le Pen lors de son passage dans l'émission Touche pas à mon poste le 13 avril dernier. Un peu moins d'une semaine après, l'ex-reine de beauté est revenue sur ses propos et les insultes reçues depuis.

Dans TPMP, Delphine Wespiser avait déclaré après le premier tour de la présidentielle qui a porté Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second : "Tu vois que quand tu la regardes, quand tu l'écoutes, elle propose vraiment quelque chose. Elle a une forme de bienveillance." La décrivant comme "une maman des Français", elle voulait la distinguer de son père Jean-Marie : "Ce n'est pas le Front national, c'est le Rassemblement national. (...) Elle a bien changé, car tout le monde peut évoluer."

Au cours de la même émission mais le 19 avril, l'ancienne Miss France devenue chroniqueuse a confié les réactions qu'a suscité sa prise de position politique : "C'était un des pires week-ends de ma vie. J'ai eu des milliers d'insultes, des milliers de menaces. (...) Les médias ont fait leurs choux gras de tout ça. Ils ont découpé des choses et ont dit Delphine elle fait la promotion de Marine Le Pen. Mais en fait ce n'est pas ça. Moi je suis une citoyenne déçue. Si je faisais la promotion de Marine Le Pen, j'aurais fait sa promotion au premier tour !"

Evidemment quand elle prend position, ça fait réagir

Jointe par France 3 Alsace, Delphine Wespiser avait déjà détaillé son point de vue face à la polémique qu'elle a initiée : "Je n'appelle pas à voter Marine Le Pen mais contre Emmanuel Macron. Mon message, c'est vraiment sentez vous libre de ne pas reconduire celui contre lequel vous avez manifesté cinq années durant. Je me bats pour la liberté, parce que j'aime mon pays. Je me bats pour les gilets jaunes, pour l'environnement, pour tous ceux qui ont lutté contre le pass sanitaire." Autre conséquence pour Delphine Wespiser, son rôle dans l'interprofession des fruits et légumes d'Alsace dont elle est l'ambassadrice depuis plusieurs années. "Elle a en effet le droit de voter pour qui elle veut, précise pour France 3, Pierre Lammert, le président de l'Ifla. Mais qu'elle l'affiche, ça c'est autre chose. Elle est notre ambassadrice mais aussi celle de l'Alsace alors évidemment quand elle prend position, ça fait réagir."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image