Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews
NEWSLETTER

"Vous devriez finir en prison" : Christophe Beaugrand dévoile qu'un homme politique s'en est pris à lui

Par Amal Benaim Rédactrice
Quand elle n’écrit pas, Amal aime jardiner ou siroter une petite tisane en rêvant de son prochain séjour au Maroc, terre de ses origines. Folle de patisserie, bien qu’elle ne sache pas suivre une recette correctement, Amal est une gourmande qui contemple le monde des célébrités du haut de son...1 mètre 50 !
11 photos
Christophe Beaugrand était l'invité de "C à Vous", ce jeudi 4 novembre. L'animateur est venu parler de son livre, "Fils à papa(s)" dans lequel il évoque sa vie privée et son recours à la GPA. Sur le plateau, il a révélé avoir été pris à partie par un politicien.

Christophe Beaugrand n'en peut plus d'être au coeur de polémiques à cause de ses choix de vie et de son homosexualité. Invité le jeudi 4 novembre sur le plateau de C à Vous pour présenter son livre Fils à papa(s) (Plon), le présentateur de TF1 a dévoilé avoir été violemment agressé sur Internet durant la promotion de cet ouvrage, dans lequel il raconte son combat pour devenir père. "Vous êtes mûr, vous êtes populaire, mais il n'empêche que lorsque vous allez sur un plateau télé pour raconter votre histoire, on continue à vous aboyer dessus (...) on vous dit régulièrement 'va crever, sale pd'", a interrogé Anne-Elisabeth Lemoine.

"Ca arrive mais les messages que je reçois depuis la sortie de mon livre sont à 98% positifs, mais il y a 2% de messages extrêmement agressifs", a-t-il rétorqué. Avant d'expliquer : "Il ne faut pas se tromper, ce ne sont pas que des sales gosses qui écrivent ces messages ! Il y a des responsables politiques, des responsables d'associations qui lancent des meutes sur les réseaux sociaux. Il m'est arrivé de recevoir des raids numériques dans la foulée, des tweets écrits par La Manif Pour Tous, qui me traitent d'esclavagiste parce que j'ai eu recours à une mère porteuse", a révélé le mari de Ghislain Gerin.

"Un ancien sénateur m'a envoyé un message, il y a deux jours en me disant : 'Vous devriez finir en prison, vous avez commis des délits'. Je lui ai répondu : 'Pour un ancien sénateur, vous connaissez très mal le droit car je n'ai commis aucun délit en fondant ma famille !'", s'est insurgé l'animateur de 44 ans. "Il n'y a pas que des 'racailles', il y a aussi des harceleurs en costume qui ont le droit de parler à l'Assemblée nationale", a conclu l'animateur, qui s'est dit très épanoui dans sa vie malgré toute cette violence.

Très impliqué dans la lutte contre la violence et le harcèlement scolaire, Christophe Beaugrand a également révélé qu'il avait été victime de moqueries à l'école. "J'ai été moqué parce j'étais un peu bouboule (...) et très rapidement, j'ai senti cette différence du fait d'être homosexuel étant gamin, les autres l'ont peut-être vu avant moi. J'avais peut-être cette sensibilité, j'étais parfois un peu efféminé, je ne sais pas mais je me faisais traiter de 'pédé', de 'sale gros'... C'est le quotidien de beaucoup de gamins aujourd'hui", a confié le papa de Valentin (né en novembre 2019 par GPA).

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image