Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Affaire Fontenay-Endemol - Sylvie Tellier dénonce : "Oui, Geneviève est manipulée par son fils Xavier !"

Il y a 48 heures, nous apprenions avec stupeur que Geneviève de Fontenay avait décidé, par courrier adressé à Endemol, en date du 13 février dernier, de quitter ses fonctions, estimant que la société productrice de l'élection annuelle de Miss France avait failli une fois de plus à son devoir en recrutant l'ex-Miss Paris, Kelly Bochenko, pour participer à la Ferme Célébrités en Afrique, autre programme signé Endemol, après le premier scandale des photos de Valérie Bègue, qui a néanmoins conservé son titre de Miss France 2008.

Ne se sentant plus à sa place à la présidence du Comité Miss France, elle a donc décidé de quitter ses fonctions, mais sans démissionner. A ce sujet, elle s'expliquait, mercredi, à l'AFP : "Je ne vends pas mon âme pour ces gens-là. Ils sont allés trop loin ! Il arrive un moment où on ne peut plus continuer à collaborer avec des gens avec qui on est constamment en désaccord et qui ont bafoué l'image de Miss France. (...) Je ne démissionne pas. Je les attaque aux prud'hommes pour rupture de contrat de travail sur le plan de l'éthique et de la morale", rectifie-t-elle, avant de confirmer : "Ce qui a fait déborder le vase, c'est l'affaire Bochenko".

La mère de coeur des Miss faisait également connaître son envie de monter un concours de beauté alternatif à celui diffusé par TF1...

"On fera une autre élection et un autre concours national avec la griffe Geneviève de Fontenay dès janvier 2011. Je suis déterminée, sereine, soulagée et en paix avec ma conscience. J'ai des valeurs. Je ne vais pas les abandonner maintenant", confiait-elle, quelques heures après l'annonce de son départ à la tête du Comité Miss France.

Des réactions qui ont poussé la société Endemol à réagir, à son tour, par un communiqué de presse cinglant, dans lequel on pouvait notamment lire : "La Société Miss France, filiale d'Endemol, a soutenu la destitution de Kelly Bochenko par le Comité Miss Paris car elle avait enfreint les règles de l'élection, règles auxquelles la Société Miss France est tout autant attachée que Geneviève de Fontenay. La présence de Kelly Bochenko dans la Ferme Célébrités, programme produit par une société de production du groupe Endémol indépendante de la Société Miss France, n'est que le choix personnel d'une citoyenne à participer à un programme de télé-réalité. Les règles de Miss France ne s'appliquent évidemment pas à La Ferme Célébrités et n'empêchaient nullement Kelly Bochenko d'y participer."

Sylvie Tellier, directrice de la société Miss France au sein d'Endemol, était jusqu'alors le bras droit de Geneviève lors de l'organisation et des élections notamment régionales des Miss postulant à l'élection nationale.

Interviewée par le site TVMag.com, l'ex-Miss France (en fonction en 2002) est actuellement aux Etats-Unis aux côtés de son mari, Camille Le Maux, et de son petit garçon, Oscar, âgé de 2 mois et demi. C'est à 10 000 kilomètres de Paris qu'elle a appris le coup de tonnerre que fut l'annonce du départ de GDF.

Celle qui publiait Sans Compromis (Editions Michel Lafon) en 2005 avec Geneviève, dénonce aujourd'hui des manipulations intrafamiliales chez les de Fontenay... Pour ce qui est du départ inattendu de Geneviève de Fontenay, Sylvie Tellier n'est pas dupe et affirme que "l'affaire Kelly Bochenko dans la Ferme Célébrités n'est qu'un prétexte", ajoutant que tout cela est orchestré par Xavier de Fontenay, fils de l'ex-présidente du Comité Miss France. Ce dernier avait été écarté en 2006 (avec un juteux chèque à la clé...) de tout ce qui concernait les Miss.

Quand on lui demande de clarifier sa pensée... En gros, elle estime que Geneviève est victime de manipulations. Et sa réponse est sans appel !

"Oui. Il y a un an, il tenait des propos très durs contre sa mère dans un livre. Ce rapprochement (même si je le souhaitais pour Geneviève au nom de l'entente familiale) est étonnant", s'étonne Sylvie, qui fêtera le mois prochain le cinquième anniversaire de son entrée au sein de la Société Miss France.

Cependant, Sylvie Tellier l'affirme : Geneviève de Fontenay n'a contractuellement pas le droit de monter un concours de beauté concurrent à celui des Miss France... "Par son contrat de mandataire et de directrice générale déléguée, elle a une obligation de non-concurrence, de non-parasitisme et de loyauté", souligne la directrice de la Société Miss France, reconnaissant cependant le préjudice incertain et aléatoire qu'une élection alternative représenterait...

De son côté, Geneviève accusait récemment Sylvie de contribuer à la dégradation de l'image de marque de Miss France. Une charge à laquelle l'ex-Miss rétorque sans se démonter : "Les Fontenay n'ont pas le monopole de l'éthique et de la morale. Au contraire. Geneviève a l'injure facile. Peuvent-ils nous donner des leçons ?", ajoute celle qui s'opposait déjà à GDF, le mois dernier, au sujet de l'état de fatigue avancé de Malika Ménard, Miss France 2010.

Elle évoque enfin la suite des événements, avec notamment l'élection de la représentante de l'élégance française à travers le monde en 2011... "A partir du moment où il n'y a plus d'accord entre la société et le comité, la Société Miss France sera en droit d'organiser elle-même les élections en région. Ceux qui souhaiteront travailler à nos côtés seront les bienvenus. Les autres n'auront plus la possibilité d'utiliser la marque Miss France", conclut-elle. Il ne faut surtout pas perdre de vue que Geneviève de Fontenay est la "gardienne du temple", qu'elle incarne aux yeux de tous les valeurs des jeunes filles françaises, sur un mode et un discours un peu désuet sans doute, mais qui fait toujours rêver les petites filles, toutes celles qui se voient en princesses qui épousent le prince charmant.

TF1, chaîne détentrice des droits de diffusion de la soirée, reste étrangement muette à ce sujet... Il est bon de rappeler que cette émission rapporte à la chaîne beaucoup d'argent : sur les cinq dernières années, ce sont 23,7 millions d'euros qui ont été générés par les recettes publicitaires...

JO
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Sarah Lopez et Jonathan se confient sur leur aventure dans "Moundir et les apprentis aventuriers 4" - 7 mai 2019, "Purepeople"
Clémence Castel ("Koh-Lanta") en interview pour "Purepeople". Mars 2019.
Ariane Bordier en interview pour "Purepeople.com". Juin 2019.
Iris Mittenaere dans "Je t'aime etc.", 16 avril 2019, sur France 2
Eric Antoine en interview pour "Purepeople" - 1er avril 2019
Paul des "12 Coups de midi" s'adresse à ses haters le 24 juillet 2019 sur TF1.
Line Papin dans La Grande Librairie- France 5
Medhi demande Malika en mariage dans "L'île de la tentation" - 9 mai 2019, sur W9
Ophélie Meunier enceinte et radieuse au gala des Bonnes fées au Pré Catelan, au bois de Boulogne. Le 20 mars 2019.
Michel Cymes dans "Ca ne sortira pas d'ici !" - 8 mai 2019, sur France 2
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel