Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Affaire Hélène Pastor : Procès en appel, son fils veut aller au bout

Affaire Hélène Pastor : Procès en appel, son fils veut aller au bout
Par Tom Spencer Rédacteur
Fan des corgis, des iconiques Spice Girls, de la princesse Diana et adepte de tea time, Tom Spencer aime notamment relater la vie des membres de la couronne britannique mais n’est jamais contre un petit détour outre-Atlantique.
Wojciech Janowski à Monaco, le 15 novembre 2013.
14 photos
Lancer le diaporama
Wojciech Janowski à Monaco, le 15 novembre 2013.
Nouveau et énième rebondissement dans l'affaire Hélène Pastor, du nom de la défunte milliardaire monégasque morte en 2014. Son gendre, Wojcieh Janowski, condamné à la perpétuité, va être jugé en appel.

C'est une affaire digne des meilleurs programmes de Netflix... En 2014, la milliardaire monégasque Hélène Pastor est assassinée, tuée par balles alors qu'elle se rendait à un hôpital de Nice pour voir son fils. Son gendre, Wojcieh Janowski, arrêté par la police, avoue être le commanditaire de l'assassinat puis se rétracte ! Condamné à la perpétuité, il comparaît en appel à partir du lundi 2 mars 2020. Il clame son innocence... Le fils de la victime, Gildo Pastor, veut aller au bout de ce procès.

Malade ou pas malade ?

C'est donc le 2 mars que se tient la première audience à la cour d'assises d'appel d'Aix-en-Provence. L'avocat de Wojcieh Janowski - désormais âgé de 70 ans- , maître Jean-Jacques Campana, demandera le renvoi du procès pour raisons de santé. "Wojcieh Janowski a été victime, le 9 février, d'un AVC qui l'a rendu hémiplégique, il a perdu l'usage de son bras droit, de sa jambe droite et se déplace en fauteuil roulant. Cet homme ne peut pas comparaître tous les jours durant un mois, il ne peut pas parler plus de trois secondes", a-t-il indiqué.

Une affirmation qui étonne puisque, comme le souligne encore l'AFP qui a mis la main sur un rapport rédigé par des experts ayant examiné Wojcieh Janowski, il n'aurait "pas subi d'accident vasculaire cérébral, ne présentait aucun signe de cancer colorectal avéré et pouvait donc être présent au procès du 2 au 27 mars". Maître Thomas Giaccardi, l'avocat de Gildo Pastor, le fils d'Hélène Pastor, a enfoncé le clou en soulignant "la capacité à tromper", Wojcieh Janowski et compte demander au nom de son client le maintient du procès en appel.

Lors de cette audience, quatre autres protagonistes du guet-apens mortel sont conviés à la barre. Trois ont fait appel de leurs lourdes condamnations : perpétuité pour Samine Said Ahmed, accusé d'avoir tiré, et pour le guetteur présumé, Al Haïr Hamadi, et 30 ans de réclusion pour Pascal Dauriac, le coach sportif que Janowski aurait chargé d'organiser les crimes. Omer Lohore, un proche du guetteur accusé de lui avoir permis de recruter le tueur mais acquitté en première instance comparaît aussi après un appel du parquet général.

Un coup oui, un coup non

Pour rappel, Wojcieh Janowski avait été reconnu coupable en octobre 2018 par la cour d'assises d'Aix-en-Provence d'avoir commandité l'assassinat d'Hélène Pastor et de son chauffeur, Mohamed Darwich. Il avait avoué les faits en garde à vue, s'était ensuite rétracté, niant, durant les cinq semaines de procès, toute implication, faisant valoir que ses aveux lui avaient été "extorqués" par les policiers. Puis, encore un nouveau coup de théâtre, son avocat le célèbre Eric Dupond-Moretti avait concédé que son client était bel et bien le commanditaire de l'assassinat !

Neuf mois plus tard, à l'été 2019, Wojcieh Janowski accusait Me Dupond-Moretti d'avoir plaidé coupable contre son gré. "Je suis innocent, je n'ai rien fait", disait-il depuis la prison des Baumettes, à Marseille, où il est incarcéré depuis près de six ans, pour demander sa mise en liberté, qui lui a été refusée. Pour l'accusation, le mobile de Wojcieh Janowski était financier. Il était apparemment au bord du gouffre financier et voulait s'approprier une partie de l'héritage laissée par Hélène Pastor à ses deux enfants, Sylvia et Gildo.

Pascal Dauriac, le seul à avoir reconnu sa participation à la machination, reste le principal accusateur de Wojcieh Janowski qui lui aurait ordonné, selon lui, de faire tuer la riche femme d'affaires et son chauffeur et d'organiser le vol du sac de la milliardaire pour faire croire à un crime crapuleux.

Wojcieh Janowski reste innocent des faits reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image