Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Alain Delon impérial avec sa fille Anouchka : Larmes et fierté à Cannes

Alain Delon (Palme d'Or d'Honneur du 72ème festival de Cannes avec un badge Paris Match d'une ancienne couverture du magazine titrant "Alain Delon, mes deux amours, Rosalie et Anouchka) et sa fille Anouchka (Robe Elie Saab) - Montée des marches du film "A Hidden Life" lors du 72ème Festival International du Film de Cannes. Le 19 mai 2019
39 photos
Lancer le diaporama
Alain Delon (Palme d'Or d'Honneur du 72ème festival de Cannes avec un badge Paris Match d'une ancienne couverture du magazine titrant "Alain Delon, mes deux amours, Rosalie et Anouchka) et sa fille Anouchka (Robe Elie Saab) - Montée des marches du film "A Hidden Life" lors du 72ème Festival International du Film de Cannes. Le 19 mai 2019
C'est des mains de sa fille Anouchka qu'Alain Delon a reçu la Palme d'or d'honneur à Cannes ce dimanche. Un grand moment pour les festivaliers comme pour le monstre sacré du cinéma qui n'a pas caché son émotion une fois sur la scène.

C'est l'un des moments forts de ce 72e Festival de Cannes : la remise ce dimanche 19 mai 2019 de la Palme d'or d'honneur à un Alain Delon très ému. Le monstre sacré du cinéma a reçu, des mains de sa fille Anouchka (28 ans), son trophée pour l'ensemble de sa carrière malgré les protestations d'associations féministes. En larmes, il a remercié le public à qui il a souhaité dire au revoir. Avant de monter les marches du Palais des festivals, l'acteur de 83 ans qui aime tant les bains de foule avait longuement salué le public et signé quelques autographes. Plus tôt dans la journée, il avait donné une masterclass, au cours de laquelle il avait évoqué son amour pour le cinéma et sa fierté d'avoir eu une si belle carrière, sous la direction des plus grands réalisateurs.

"Il y a longtemps que je n'ai pas autant chialé", a avoué la star française, le visage rougi par l'émotion, sous un tonnerre d'applaudissements. Dans une salle comble, en présence notamment du ministre de Culture Franck Riester, du président du Festival Pierre Lescure et de son délégué général Thierry Frémaux, le public avait été invité à porter un badge avec le mot "star", rappelant celui qu'il avait accroché au revers de sa veste à Cannes en 2007.

"Ce soir, c'est un peu un hommage posthume, mais de mon vivant, a commenté la légende du cinéma controversée. Je vais partir, mais je ne partirai pas sans vous remercier." "Si je suis une star, et c'est pour ça que je veux vous remercier, c'est au public que je le dois et à personne d'autre", a-t-il ajouté, soulignant qu'il pensait aussi à deux des femmes de sa vie, les actrices Mireille Darc et Romy Schneider.

Ma fille, ma bataille

Un peu plus tôt, l'icône du cinéma français des années 60 et 70 avait foulé le tapis rouge de Cannes au son notamment de la musique du Clan des Siciliens d'Henri Verneuil. Sur sa veste, un badge représentant la couverture du magazine Paris Match de la naissance de sa fille chérie, dont la mère est Rosalie Van Breemen. La jeune femme devenue comédienne de théâtre est apparue sublime sur les marches dans sa robe Elie Saab, sur lesquelles elle a dans un premier temps posé avec son compagnon Julien Dereims. Le Guépard est très proche de sa cadette, moins de ses deux fils, Alain-Fabien et Anthony.

C'est d'ailleurs avec Anouchka qu'il a déclaré dans Gala préparer l'avenir : "C'est ma fille qui sera l'exécutrice testamentaire. Elle le sait, même si elle n'aime pas trop qu'on en parle. Elle me croit immortel. Ce sera elle et personne d'autre. Non seulement, elle a ma confiance, mon amour, mais elle sait ce qu'elle veut et ce qu'elle fait. À 28 ans, c'est bien !" Le duo était déjà apparu côte à côte à Cannes : en 2007, pour la première fois de la jolie brune sur la Croisette, puis en 2010. Le benjamin de la star, lui aussi acteur, avait d'ailleurs confié à Point de vue cette année : "À ses yeux, j'ai l'impression que la relève est plus incarnée par ma soeur."

Cannes : Je t'aime moi non plus

S'il a accepté de recevoir cette Palme d'honneur, Alain Delon a toujours entretenu des relations mouvementées avec le Festival de Cannes. Il était venu pour la dernière fois sur la Croisette en 2013 pour la projection d'une copie restaurée de Plein Soleil de René Clément, après avoir présenté en 2010 une version également restaurée du Guépard. Mais avant cela, le comédien au caractère ombrageux avait boudé pendant dix ans le Festival, vexé de ne pas avoir été invité aux célébrations du 50e anniversaire en 1997.

Alain Delon était venu en compétition à Cannes pour la première fois en 1961 pour Quelle joie de vivre de René Clément, puis pour L'Éclipse de Michelangelo Antonioni en 1962, Prix du jury, et Le Guépard de Luchino Visconti, Palme d'or en 1963. Mais en 1976, Monsieur Klein de Joseph Losey avait été froidement accueilli, provoquant une première fâcherie.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Vaimalama Chaves invitée de "Touche pas à mon poste" - 17 décembre 2019, C8
Indila en interview exclusive pour Purepeople. Décembre 2019.
Yann Moix parle des violences subies par sa famille sur Non Stop People - 5 février 2020
Rachel Legrain-Trapani répond à Benjamin Pavard dans "TPMP People", le 27 septembre 2019, sur C8
Chris Marques se confie sur sa maladie dans "50mn Inside", le 16 novembre 2019, sur TF1.
Bruno Vandelli en interview exclusive pour Purepeople. Le 18 février 2020.
Amel Bent à Disneyland pour l'anniversaire de sa fille. Février 2020.
Baptiste Giabiconi répond aux questions "Quand tu tapes" de "Purepeople" - décembre 2019
Clémentine Célarié sur France 2, le 15 septembre 2019.
La compagne de Pascal Obispo parle pour la première fois à la télévision, sur France 2, le 20 novembre 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel