Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Aldo Ciccolini : Mort de l'immense pianiste français

4 photos
Lancer le diaporama

Immense pianiste et grand interprète du répertoire français, Aldo Ciccolini est décédé dans la nuit de samedi à dimanche 1er février à son domicile d'Asnières-sur-Seine (Hauts-de-seine). C'est son manager et ami Paul Blacher qui a annoncé la triste nouvelle à l'AFP. "Il est décédé à son domicile cette nuit. Il était dans un état général fragile, il n'y a pas quelque chose qui s'est déclenché brutalement. Il était à l'hôpital depuis quelques semaines et était rentré la semaine dernière chez lui." Aldo Ciccolini avait 89 ans.

Né à Naples en 1925, Aldo Ciccolini débute très tôt ses études musicales au Conservatoire où, déjà, son talent est remarqué par ses professeurs. En 1949, il arrive à Paris et poursuit son apprentissage du piano auprès de Marguerite Long et Alfred Cortot. Il remporte cette année-là le premier grand prix du concours Marguerite Long-Jacques Thibaud. À l'époque, c'est l'un des prix de piano les plus prestigieux rappelle Le Monde. Il aime Litz et Beethoven mais c'est avec le répertoire pour piano français, celui de Ravel, Debussy ou Satie, qu'il assoie sa renommée internationale. Aldo Ciccolini obtient la nationalité française en 1971. Il passe de longues heures en studio. On lui doit plus de 100 enregistrements. Il joue sous la direction des plus grands puis se passionne pour l'enseignement. Il forme toute une génération de pianistes au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris de 1974 à 1988. Il continuera de transmettre son savoir grâce aux masters classes.

En 2012, lors d'une cérémonie au palais de l'Elysée, Nicolas Sarkozy lui a remis les insignes de commandeur de l'ordre national du Mérite. Sur Twitter, le président de Radio France, Mathieu Gallet, a fait part de son émotion. France Musique rendra hommage au défunt.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel