Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cannes 2022
Roland-Garros
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Royauté

Amel Bent avec son mari Patrick Antonelli : réveillon en amoureux avant le retour en prison

Amel Bent avec son mari Patrick Antonelli : réveillon en amoureux avant le retour en prison
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
Amel Bent et son mari Patrick Antonelli dans les tribunes des internationaux de tennis de Roland Garros à Paris, France. © Dominique Jacovides - Cyril Moreau/Bestimage
14 photos
Lancer le diaporama
Amel Bent et son mari Patrick Antonelli dans les tribunes des internationaux de tennis de Roland Garros à Paris, France. © Dominique Jacovides - Cyril Moreau/Bestimage
Le 8 juillet 2020, Patrick Antonelli a été condamné à 4 ans de prison dont 2 avec sursis. Un mandat de dépôt différé lui a permis de profiter un peu de son épouse, Amel Bent, et de leur deux petites filles...

On les pensait séparé par la vie... mais ça ne sera pas pour tout de suite. Patrick Antonelli, condamné à retourner derrière les barreaux, a profité des fêtes de fin d'années en famille avant de rejoindre la case prison. Sur son compte Instagram, Amel Bent a raconté son réveillon du nouvel an, le 31 décembre 2020, passé dans les bras de son époux. Et loin de leurs deux filles, Sofia et Hana. "7e 'bonne année' avec mon crush, détaille-t-elle. 2e fois qu'elles ne dorment pas avec nous depuis leur naissance. Elles sont heureuses chez mamie couscous et nous, un peu mélancolique sans elles ce soir." Ce qui n'a pas empêché les parents, heureusement, de faire un brin la fête.

Il faudra, bientôt, s'habituer à être loin les uns des autres. Jugé pour "corruption", "modification frauduleuse d'un système de données" et "obtention frauduleuse de document administratif" par le tribunal correctionnel de Nanterre, Patrick Antonelli a écopé d'une peine de quatre ans de prison, dont deux avec sursis sans probation. Le verdict est tombé le 8 juillet 2020 mais un mandat de dépôt différé a permis au mari d'Amel Bent de retourner à son domicile pour profiter, autant que faire se peut, de Sofia - bientôt 5 ans - et d'Hana - 3 ans. Ainsi que des vacances d'été. Le gérant d'auto-écoles avait pourtant préparé ses affaires au cas où...

L'injustice frappe tellement les vies ces temps-ci

Amel Bent se plongerait bien dans le travail pour oublier qu'elle sera bientôt seule avec ses filles. Mais comme tous les acteurs du secteur culturel, elle attend un geste du gouvernement - gestes qui ont été extrêmement peu nombreux depuis le mois de mars 2020. Alors qu'elle cartonne avec Jusqu'au bout, son duo avec Imen Es, elle n'a presque jamais pu le chanter sur scène. "Si je n'exprime pas mon désarroi et ma colère concernant la situation actuelle des artistes, ce n'est pas par absence de conviction, bien au contraire, expliquait-elle. Les décisions du gouvernement à l'égard des gens qui font notre culture, notre joie et notre fierté sont injustes et injustifiées. Et notre monde va terriblement en souffrir. Mais l'injustice frappe tellement les vies ces temps-ci que je n'arrive même plus à me plaindre pour ma propre vie ou celle de qui que ce soit d'ailleurs. Je vois du pire que moi, du pire que l'autre, à chaque clic. Et c'est ce qui m'empêche de m'indigner pour moi-même. J'aimerais dire ma colère, mais je n'y arrive pas..."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image