Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Andy Murray traumatisé par la tuerie dans son école : il connaissait le tireur

19 photos
Lancer le diaporama
Bande-annonce du documentaire "Andy Murray : Resurfacing" proposé sur Amazon Prime Video à partir du 29 novembre 2019.
Andy Murray se raconte comme jamais dans un documentaire, "Resurfacing", proposé par Amazon Prime Video à partir du 29 novembre 2019. Il y est bien évidemment question de sa carrière semée d'embûches, dont plusieurs lourdes opérations, mais également du traumatisme lié au massacre survenu dans son école en Ecosse alors qu'il n'avait que 8 ans.

En janvier dernier, Andy Murray pensait en avoir terminé avec le tennis, son corps, meurtri par la douleur, n'arrivant plus à suivre. Ce combat pour rester au plus haut niveau et son dernier passage sur la table d'opération pour se faire poser une hanche en métal sont le fil conducteur du documentaire Andy Murray Resurfacing, proposé à partir du 29 novembre 2019 par Amazon Prime Video. Les proches du joueur de tennis écossais de 32 ans y apparaissent, sa femme Kim Sears, qui lui a récemment offert un troisième enfant, un garçon prénommé Teddy Baron, sa mère Judy et son frère Jamie, également tennisman. Tous étaient présents le 25 novembre dernier pour la projection organisée à Londres.

Dans son documentaire, Andy Murray revient sur un épisode traumatisant, la tuerie de Dunblane survenue le 13 mars 1993, qui a fait 17 morts dans son école, 16 élèves et une institutrice. Il était alors âgé de 8 ans. Pour la première fois, il revient sur l'impact émotionnel de ce massacre : "On ne parle jamais de ces événements (avec ma famille). Quand je jouais en compétition, jeune, j'ai eu de gros problèmes respiratoires. Le tennis m'a permis de m'échapper. C'est pour ça que le tennis est important pour moi", témoigne le sportif, qui a souvent affirmé avoir un souvenir parcellaire de cette tragédie et qu'il était trop jeune pour comprendre ce qu'il se passait.

Le tueur, Thomas Hamilton, un déséquilibré de 43 ans, s'était introduit dans le gymnase de l'école de Dunblane avant de faire feu sur l'institutrice et le groupe d'enfants réunis là. L'auteur de ce qui est encore aujourd'hui l'une des plus grandes tueries du Royaume-Uni s'était ensuite suicidé.

C'était une période très compliquée

"Vous m'avez demandé il y a quelques temps pourquoi le tennis était si important pour moi. Déjà, il y a eu ce qu'il s'est passé à Dunblane. Le fait qu'on connaissait (avec son frère Jamie NDLR) le tireur, on allait à son club pour enfants, il avait déjà été dans notre voiture, on l'avait emmené et déposé à des gares...", explique-t-il dans son documentaire, sans apparaître à l'écran. Dans la plus grande pudeur, le triple vainqueur de Grand Chelem fond en larmes lors de la poursuite de son témoignage : "Dans les douze mois suivant la tuerie, mes parents se sont séparés. C'était une période très compliquée pour nous, les enfants, qui ne comprenions pas vraiment ce qu'il se passait."

Andy Murray avait auparavant brièvement évoqué le massacre de Dunblane en 2013, dans un documentaire sur sa vie diffusé par la BBC. "On ne peut pas imaginer à quel point ce genre de choses est dur. Je suis content de faire quelque chose dont Dunblane puisse être fier", avait expliqué le champion, en maîtrisant difficilement son émotion.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel