Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Angelina Jolie, ado rebelle : alcool, flirts et cimetières, une amie raconte

Attirée par le côté sombre de la vie, par les cimetières et l'embaumement, en conflit avec ses parents... L'adolescence d'Angelina Jolie dans les beaux quartiers de Beverly Hills était éloignée des paillettes et des voitures de luxe. Une ex-copine de classe raconte, photos et lettres à l'appui.

Angelina Jolie était une ado rebelle, certes généreuse, mais avant tout anticonformiste. C'est en tout cas le portrait que dresse une ancienne copine rencontrée à la El Rodeo Middle School de Los Angeles, dans les années 1980. Tout en conservant l'anonymat, cette ex-camarade de classe a partagé photos et souvenirs avec le Daily Mail, le 28 juillet 2020.

L'actrice américaine, fille des acteurs Jon Voight et Marcheline Bertrand, et élevée par sa mère en Californie, est présentée comme une ado "anti-Beverly Hills" : "Nous faisions la fête. Nous buvions, fumions des cigarettes et prenions de l'acide. Nous avons erré partout où nous pouvions nous rendre en bus, a rapporté la source du tabloïd anglais. Elle a essayé de faire les choses qui étaient sauvages, qui étaient anti-Beverly Hills. Nous étions habillées en noir et pensions que nous étions des anarchistes. On ne voulait pas conduire de belles voitures et on défendait ceux qui se faisaient harceler à l'école."

À 14 ans, la star oscarisée et interprète de Maléfique aimait se balader dans les cimetières et rêvait de devenir directrice de pompes funèbres, au point de suivre un cours à domicile sur... l'embaumement. "Angelina était du genre obsédée par le suicide et la noirceur. Elle était intéressée par le côté sombre de la vie, si vous voulez."

Pour ce qui est des relations avec ses célèbres parents, la future Lara Croft était là encore une rebelle. Bien que sa mère Marcheline Bertrand ait été "très cool" en la laissant "faire de qu'elle voulait", y compris "traîner et boire à la maison" avec ses amis, Angelina Jolie contestait l'éducation qu'elle lui donnait : "Elle était ennuyée quand sa mère lui a donné la pilule et a autorisé son petit ami à dormir dans sa chambre. Angie s'est rebellée et a fait le contraire en ne couchant pas avec lui du tout, et en jetant les pilules aux toilettes. Elle a toujours été déterminée et résiliente." Les relations étaient plus compliquées encore avec le père de l'actrice, Jon Voight : "À cette époque, Angie était très en colère et dégoûtée par lui", a rapporté son ancienne amie.

Une ado "sauvage, mais charitable"

Des cartes postales et lettres écrites par la jeune Angelina ont également été dévoilées. "Je préférerais m'allonger nue dans un trou rempli de fourmis rouges plutôt que de rendre visite à ma famille", confiait-elle dans une première lettre. Des missives dans lesquelles l'ex-de Brad Pitt évoquait quelques-unes de ses rencontres amoureuses à 14 ans, en août 1989 : "J'ai rencontré M. Parfait. Je ne connais pas son nom, il embrasse bien, je ne le reverrai jamais, avait-elle raconté dans une carte envoyée d'Angleterre. Quand je reviendrai, nous passerons une autre soirée comme celle-ci." Sur une autre carte datant du même mois, elle avait partagé : "J'ai rencontré un photographe aujourd'hui, personne ne sait que je l'aime bien, il a dit vouloir travailler avec moi, je l'espère parce que je le veux. Il est parfait, grand, fin, les cheveux bruns et il vit dans un studio ! Mais je pense qu'il est gay !"

Déjà lorsqu'elle était adolescente, l'ambassadrice des Nations unies se voulait "sauvage, mais charitable" : "Comme elle avait plus de moyens que nous, Angie était toujours généreuse et partageait avec d'autres amis et avec. Elle ne pouvait pas passer devant un sans-abri sans offrir de la nourriture ou de l'argent (...). Ce n'est pas une surprise qu'elle soit devenue si importante en donnant une voix aux réfugiés partout dans le monde", a ajouté son ex-copine de classe.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos

Lucien Jean-Baptiste et Elsa Zylberstein, à l'affiche de la comédie "Adorables", se prêtent au jeu de l'interview "VNR" pour Purepeople.com. Juillet 2020.
Camélia Jordana dans "On n'est pas couché", sur France 2, le 23 mai 2020.
Mylène Demongeot invitée dans "L'heure des pros" sur CNews. Le 12 juin 2020.
Emmanuelle Béart dans l'émission "50' inside" sur TF1, le 20 juin 2020.
Gérard Depardieu a raconté sur TPMP comment il avait été arrêté fin août 2020.
Sandrine Bonnaire, victime de violences conjugales, témoigne dans "Comment lutter contre les féminicides" sur France 2 le 2 juin 2020.
L'interview "VNR" d'Elsa Zylberstein et Lucien Jean-Baptiste, à l'affiche de la nouvelle comédie "Adorables", au cinéma le 22 juillet 2020.
Jean-Paul Belmondo a fait un tour en hélicoptère à Saint-Tropez le 2 juillet 2020.
Anouchka Delon mise sur le sport pour retrouver sa silhouette après son accouchement, story Instagram mai 2020
Michel Hazanavicius, invité dans l'émission "Je t'aime etc" sur France 2. Le 17 juin 2020.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel