Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Anne Marivin, maman d'un garçon de 13 ans : ce modèle d'éducation qu'elle ne veut pas qu'il suive

Anne Marivin, maman d'un garçon de 13 ans : ce modèle d'éducation qu'elle ne veut pas qu'il suive
Par Justine Texier Journaliste
Passionnée de sport et de tennis, Justine est entrée dans le monde du people pour ne plus jamais en sortir ! A l’affût des moindres petits secrets du grand écran, elle est incollable sur les couples et les séparations. Vous ne pourrez pas lui cacher un gossip !
12 photos
Un sujet fort et touchant... Ce mercredi soir, France 2 diffuse le téléfilm Un homme abîmé, qui aborde le viol masculin, encore tabou dans notre société. Un thème bouleversant auquel Anne Marivin, qui joue l'un des rôles principaux, n'a pas pu dire non. Et notamment pour son fils de 13 ans, Léonard, qu'elle veut éduquer dans le respect et l'égalité.

Comment passer à côté d'un sujet aussi difficile que celui-ci ? Lorsqu'elle a reçu le scénario d'Un Homme abîmé, ce soir sur France 2, Anne Marivin n'a tout simplement pas pu dire non, comme elle l'a confié au magazine Gala. "Ce film est d'utilité publique et croyez-moi, je ne lis pas souvent de tels scénarios. Même si j'avais eu un rôle encore moins présent, j'y serais allée".

En effet, dans ce téléfilm réalisé par Philippe Triboit, on suit l'histoire d'un avocat violé par un de ses confrères et qui refuse d'en parler. Le sujet du viol masculin, encore très peu abordé, a pourtant fait réfléchir la comédienne et notamment sur l'éducation qu'elle souhaite donner à son fils aîné, Léonard, qui va avoir 13 ans et qui verra le film "bien qu'il aborde un sujet très dur" et que certaines scènes ne soient "pas édulcorées".

"Je suis issue d'une génération où l'on avait coutume de dire 'Un petit garçon, ça ne pleure pas'. Pour ma part, j'ai toujours dit à mon fils qu'il pouvait pleurer quand il le souhaitait, que la sensibilité est une très belle qualité. Je ne l'ai jamais élevé dans l'idée qu'un petit garçon est fort et une petite fille sensible", a-t-elle expliqué au magazine.

Plutôt discrète sur ses enfants (elle est également mère d'une petite fille de six ans, Andréa), Anne Marivin espère déclencher "des réactions et peut être même des confessions" avec son film. En effet, c'est un sujet encore trop peu abordé selon elle.

"Ces viols masculins sont beaucoup moins verbalisés [que les viols féminins] et portés à la connaissance des autorités. On en parle chez les petits garçons, chez les mineurs mais pas chez les hommes qui sont censés être en position physique de se défendre. Et pourtant...", dénonce-t-elle, trouvant en revanche le mouvement MeToo "formidable".

Une maman engagée pour ses deux enfants et qui a toujours aimé alterner entre rôles comiques et drames, notamment à la télévision. En 2021, on avait pu la voir en enquêtrice dans la très bonne mini-série policière Rebecca. Elle sera à l'affiche de La Vie, l'Amour, tout de suite dans quelques mois (avec Medi Sadoun et Anna Biolay notamment), puis de Visions, une mini-série policière en compagnie de Louane.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image