Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
Star Academy
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
Bons plans
NEWSLETTER

Anny Duperey en toute franchise sur Jean-Paul Belmondo : "Le courant n'est pas passé entre nous !"

Anny Duperey en toute franchise sur Jean-Paul Belmondo : "Le courant n'est pas passé entre nous !"
Par Gonzague Lombard Rédacteur
Passionné de chant, des Douze coups de midi et de la discographie de Jul, il rêve de participer à Fort Boyard malgré sa phobie des serpents et du Père Fouras. Son ambition secrète ? Découvrir ce qui se cache derrière le rideau mystère de Bataille et Fontaine pour y chanter en quartet. La vérité est au bout du couloir…
14 photos
Anny Duperey et Jean-Paul Belmondo se sont donnés la réplique, en 1974, dans le film "Stavisky". Pour autant, la complicité était loin d'être au rendez-vous.

Figure emblématique des planches, des petits et grands écrans, Anny Duperey a cumulé des tas de souvenirs, depuis le début de sa carrière. Elle a côtoyé les talents les plus fous, devant et derrière les caméras, et conserve quelques instant difficiles... notamment durant l'année 1974, alors qu'elle tournait avec Jean-Paul Belmondo, pour Alain Resnais dans le film Stavisky, la comédienne s'était notamment frotté à un sacré challenge : jouer l'épouse d'un homme qu'elle ne pouvait absolument pas supporter.

Ils ont fini par partager une jolie amitié, et la disparition de l'acteur, le 6 septembre 2021, a été une épreuve. Mais à l'origine, Anny Duperey était complètement allergique à Jean-Paul Belmondo. "Je dois avouer que le courant n'est pas passé entre nous, explique la jeune grand-mère dans les colonnes du magazine Télé Star. Cela malgré ce que m'avait laissé entendre son ami, le maquilleur Charly Koubesserian, que je connaissais bien, et qui fut catastrophé du climat entre nous ! Jean-Paul était dans son époque 'gonflette'. Il avait quand même un rapport un peu misogyne avec les femmes, ce qui n'était pas ma tasse de thé. Il vivait alors avec une Italienne pulpeuse qui posait carrément ses seins sur la table (Laura Antonelli). Bref, disons qu'il aimait bien les femmes 'coussins', pour ne pas dire autre chose. Or, moi, j'étais une fille très libre, pas du tout 'poupée soumise'. Pour tout dire, je devais être le type de femme qui lui faisait peur."

Je suis allée le voir et lui ai dit à quel point nous avions été cons

Les choses étaient certes tendues entre ces deux-là sur le tournage du film Stavisky, mais le temps a fait son travail et apaisé les tensions. Des années plus tard, Anny Duperey a croisé Jean-Paul Belmondo à la sortie d'un théâtre et elle a pris son courage à deux mains pour tenter d'enterrer la hache de guerre. "Je suis allée le voir et lui ai dit à quel point nous avions été cons sur Stavisky, que c'était dommage que ça n'ait pas accroché, raconte-t-elle. Eh bien, à partir de ce jour-là, il est venu me voir à chaque fois que je jouais sur scène. Nous mangions souvent ensemble. Une grande amitié est née entre nous, qui ne s'est jamais démentie jusqu'à sa mort. On avait enfin passé l'âge de la séduction et des enfantillages !"

Retrouvez l'interview intégrale d'Anny Duperey dans le magazine Télé Star, n°2398, du 12 septembre 2022.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image