Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bernadette Lafont et la mort de Pauline : 'Le cinéma et le théâtre m'ont sauvée'

Sa devise, ce sont les mots de Jean Cocteau : "Les premières places ne sont pas intéressantes, celles qui m'intéressent, ce sont les places à part." Bernadette Lafont assume et revendique son côté décalé, celui d'une comédienne de 74 ans dont cinquante-cinq de carrière et un destin pas comme les autres.

Pour faire la promotion de son nouveau film, Paulette, Bernadette Lafont a choisi les pages du magazine Gala. Confessions et confidences rythment cet entretien pour lequel elle revient sur son enfance, sa famille, son mariage et son divorce très jeune et, bien sûr, le cinéma. Elle raconte son enfance stricte mais éclairée et en vient à son mariage avec le comédien Gérard Blain, figure de la Nouvelle Vague. Ce dernier refuse qu'elle fasse du cinéma, gardant en souvenir une mauvaise expérience avec une actrice, et lorsqu'elle tourne Le Beau Serge de Claude Chabrol en 1958, il ne veut plus la voir : "A 19 ans, je me suis donc retrouvée divorcée." L'amour reviendra vite avec le sculpteur hongrois Diourka Medveczky, son second mari, qu'elle a rencontré à 20 ans. Ensemble, ils ont eu trios enfants, Pauline, Élisabeth et David, et ont cinq petits-enfants.

De ses enfants, elle parlera avec franchise. Bernadette Lafont a été mère très jeune. A 24 ans, elle avait déjà ses trois enfants : "C'est arrivé comme ça. A l'époque, la pilule n'existait pas." En 1988, sa fille Pauline meurt à l'âge de 25 ans après une chute au cours d'une randonnée solitaire dans les Cévennes. Un terrible chagrin que la comédienne réussit à surmonter grâce à sa passion : "Le cinéma et le théâtre m'ont complètement sauvée. [un long silence] J'ai la chance immense d'avoir un petit groupe d'amis qui est toujours là et qui m'est précieux."

Au cinéma, Bernadette Lafont brille continuellement de son charme décalé. Matriarche au franc-parler réjouissant dans Le Skylab, elle revient sur les écrans dans Paulette, un grand-mère dealeuse de cannabis, aux côtés de Carmen Maura et Dominique Lavanant. Tout un programme !

"Paulette", en salles le 16 janvier

Retrouvez l'intégralité de l'entretien dans le magazine "Gala" du 9 janvier
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image