Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Britney Spears droguée par son manager et son avocat ? Révélations chocs

Britney Spears droguée par son manager et son avocat ? Révélations chocs
Par Bertrand Bielle Journaliste
Curieux de nature, Bertrand est toujours à l’affut du moindre petit scoop. Passionné par le football, il n’est jamais bien loin du ballon rond et de toutes les actualités qui en découlent. Toutefois, l’évènementiel du showbiz ou de la politique fait également partie de ses recherches journalistiques privilégiées.
Britney Spears à la soirée GLAAD Media Awards Rising Stars à l'hôtel Beverly Hilton à Beverly Hills.
18 photos
Selon des documents judiciaires dévoilés par un compte fan, Britney Spears, qui avait été libérée de la tutelle de son père en novembre dernier, aurait été droguée à son insu par ses anciennes équipes.

Alors que Britney Spears - mariée à son compagnon Sam Asghari lors d'une cérémonie perturbée par l'intrusion de son ex - redécouvre les joies de l'indépendance depuis qu'elle est libérée de la tutelle de son père Jamie Spears, l'enquête se poursuit pour savoir qui était à l'origine de cette condamnation juridique. Et d'après son avocat, Mathew Rosengart, c'est du côté de l'entreprise Tri Star qu'il faut regarder.

L'ex-société de management de Britney Spears aurait établi un arrangement juridique et financier avec son père tout au long de leur collaboration, commencée peu avant sa mise sous tutelle, rapporte le site Variety. L'avocat de Britney Spears a alors déposé devant la Cour supérieure de Los Angeles des documents judiciaires prouvant que l'entreprise de Lou Taylor a joué un rôle majeur dans la tutelle de l'artiste, empochant au passage près de 18 millions de dollars durant leur collaboration.

Des échanges inattendus

Les documents chocs contiendraient "des e-mails, prétendument envoyés par Taylor, concernant la mise sous tutelle". Une conversation aurait eu lieu entre le patron de Tri Star, l'ancienne avocate de la chanteuse (Geraldine Wyle) ainsi que Jamie Spears, père de Britney. Les échanges, qui seraient la preuve formelle de l'implication de la société dans la mise sous tutelle, ont été dévoilés par un compte fan sur Twitter :"De nouveaux e-mails montrent que Lou Taylor a conspiré avec des avocats pour droguer Britney et la mettre sous tutelle !" peut-on lire.

D'autres messages ont été publiés :"Nous avons rencontré un problème avec le choix du juge... Le seul juge qui pourra entendre notre affaire vendredi est celui qui ne donnera pas à Jamie (sa soeur, ndlr) le pouvoir d'administrer des psychotropes. (...) "Lou... nous devons préserver la crédibilité de tous nos témoins, en particulier de la famille, et surtout de Lynne (Lynne Spears, mère de Britney Spears, ndlr), car une grande partie de cette affaire repose sur sa crédibilité. Je suis si heureuse que tu les aies fait venir à la maison lundi soir - c'est la clé". Des propos qui font froid dans le dos.

Selon Variety, l'avocate de son père voulait être la "co-tutrice" de Britney Spears. "Je suis la bonne personne pour cela. Je me suis battue pour Jamie pendant 3 ans, j'ai prié et jeûné avec lui chaque semaine et la vie a radicalement changé grâce à cette détermination", découvre-t-on dans les échanges.

L'avocat de la star américaine "s'est publiquement engagé à enquêter pleinement sur Tri Star". Pour ce faire, il a fait appel à la société Kroll "pour mener une enquête sur la conduite de l'entreprise, en plus de celle de son père". Il a notamment demandé à ce que la société dévoile l'ensemble de ses documents en rapport avec la star. Pour l'instant, le juge n'a pas validé cette requête.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
En vidéos
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image