Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cannes 2012 : Bruce Willis, plus star que jamais pour Moonrise Kingdom

Bruce Willis lors du photocall du film Moonrise Kingdom le 16 mai 2012 au festival de Cannes
19 photos
Lancer le diaporama
Bruce Willis lors du photocall du film Moonrise Kingdom le 16 mai 2012 au festival de Cannes
Pour ouvrir les festivités de Cannes ce mercredi 16 mai, le choix s'est porté sur la dernière réalisation de Wes Anderson, Moonrise Kingdom. Poète décalé du cinéma américain, il a le plaisir de voir son oeuvre en ouverture du Festival de Cannes 2012 et partage cette joie avec une partie de ses comédiens, Jason Schwartzman, Bruce Willis, Edward Norton, Tilda Swinton, Bill Murray, les jeunes Kara Hayward et Jared Gilman et son coscénariste, Roman Coppola.

Les flashs crépitaient ce mercredi pour immortaliser les stars qui composent le nouveau film de Wes Anderson. Bruce Willis, plus chauve et plus élégant que jamais, arborait un sourire généreux, probablement nourri par son récent bonheur personnel, la naissance de sa quatrième fille, Mabel Ray. Edward Norton ne manquait pas de charme, tout comme Jason Schwartzman, habitué de l'univers de Wes Anderson, ou encore le savoureux Bill Murray, dont la veste ne passait pas inaperçue.

Au milieu de tous ses partenaires masculins, l'impressionnante Tilda Swinton s'est imposée sans mal avec son allure venue d'ailleurs. Il manquait cependant sa collègue Frances McDormand, certainement prise par le tournage de Promised Land de Gus Van Sant.

Surprise de cette année, Moonrise Kingdom cumule les honneurs : être en ouverture du Festival et en compétition, à la différence des longs métrages qui l'ont précédé comme Minuit à Paris, Robin des bois ou encore Là-haut. La douce mélancolie du long métrage de Wes Anderson et son univers drôle et tendre ont permis au réalisateur d'être en compétition avec son récit d'amour entre deux jeunes amoureux en fuite, dans les années 1960.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel