Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Koh-Lanta
Pékin Express
Mariés au premier regard
Télé Réalité
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Les Anges
Demain nous appartient
Plus Belle la Vie
Les Marseillais
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charlotte Valandrey victime "d'enfoirés" : "Ils ont appelé les forces de l'ordre"

Par Laïa Dabri Rédactrice
Laïa Dabri est curieuse. Hors de question pour elle de ne se cantonner qu'à un genre d'émission à la télévision. De Touche pas à mon poste aux Marseillais ou au Journal Télévisé, il n'y a qu'un pas qu'elle n'hésite jamais à franchir. Embarquez dans son univers où même les séries en tout genre ont leur place.
10 photos
Mardi 22 juin, Charlotte Valandrey a connu une mauvaise expérience avec la SNCF. En vidéo, l'ancienne actrice de la série "Demain nous appartient" a donc tenu à partager sa colère avec ses abonnés sur Instagram.

Entre les personnalités et les contrôleurs de la SNCF, ce n'est pas le grand amour en ce moment. Le 20 juin 2021, les internautes ont appris que la candidate d'Objectif Reste du monde (W9) Milla Jasmine avait été placée en garde à vue à la suite d'une altercation avec une agent. Une histoire sur laquelle la belle brune s'est exprimée lundi dernier. Et le 22 juin, c'était au tour de Charlotte Valandrey de partager sa mésaventure, sur son fil d'actualité Instagram.

A peine arrivée à Rennes, l'ancienne actrice de Demain nous appartient (TF1) s'est saisie de son compte Instagram afin d'exprimer sa colère en vidéo. Elle a qualifié les contrôleurs qu'elle avait croisés "d'enfoirés qui n'ont rien voulu comprendre, sans aucune empathie". Charlotte Valandrey a eu le malheur de faire une erreur concernant son billet de train. Elle en a pris un pour le 29 au lieu du 22 et, en s'en rendant compte, elle leur a fait savoir qu'elle allait faire le changement devant eux. "Mais ils n'en avaient rien à faire. Ils m'ont fait payer 50 balles. J'ai dû reprendre un billet de TGV à 100 balles. Comme si on avait 150 balles en ce moment à foutre là-dedans", s'est-elle indignée. La femme de 52 ans a ensuite demandé aux agents d'être plus empathiques et solidaires. "Vraiment, c'est dégueulasse", a-t-elle conclu.

En légende, Charlotte Valandrey n'a pas été plus tendre. "Je n'ai pas voulu donner ma carte d'identité. Ils sont allés appeler les forces de l'ordre. Je ne pouvais pas manquer mon train mais j'aurais dû les laisser faire. Quand un train a quatorze heures de retard, on doit fermer notre gueule .... La SNCF nous dit que leurs prix baissent. Mais j'ai payé 100 euros, parce que j'ai été obligée d'en reprendre un au dernier moment. Avec ce genre de contrôleurs, le monde ne va pas aller mieux!!!!! Heureusement qu'ils ne sont pas tous pareils. J'en ai rencontré des dizaines de très sympas", peut-on lire.

Charlotte Valandrey a pu compter sur le soutien de ses abonnés après ce moment désagréable pour elle.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image