Actualité
Exclus
People France
Politique
Interviews
People UK
People US
Tous les thèmes
Cinéma
Johnny Depp
Blake Lively
Tom Cruise
Leïla Bekhti
Carole Bouquet
Gérard Depardieu
Sophie Marceau
Pierre Niney
Juliette Binoche
Emmanuelle Béart
Séries
Demain nous appartient
Ici tout commence
Plus Belle la Vie
Un si grand soleil
TV
Télé Réalité
Familles nombreuses
Koh-Lanta
Danse avec les Stars
L'Amour est dans le pré
Mariés au premier regard
Pékin Express
Top Chef
Les Anges
Les Marseillais
Miss France
TPMP
Musique
The Voice
Eurovision
Céline Dion
Amel Bent
Louane Emera
Vitaa
Slimane
Jenifer
Britney Spears
Lady Gaga
Florent Pagny
Star Academy
Mode
Fashion Week
Défilés
Mannequins
Looks
Beauté des stars
Silhouettes de stars
Royauté
Faits divers
Justice
Police
Insolite
NEWSLETTER

Chasseur décapité, sa tête jamais retrouvée : sa veuve mise en examen, rebondissement choc dans l'affaire !

Chasseur décapité, sa tête jamais retrouvée : sa veuve mise en examen, rebondissement choc dans l'affaire !
Par Samya Yakoubaly Rédactrice
Cinéphile, elle adore regarder des bande-annonces et des moments historiques à la télévision. Le prochain James Bond ou le discours d’investiture de Barack Obama lui donnent les mêmes frissons.
3 photos
Le procureur de la République Eric Neveu a annoncé la mise en examen de la veuve du chasseur décapité en 1995, Christophe Doire. Son corps avait été retrouvé dans une petite commune de l'Allier, Busset, et l'affaire avait abouti à l'époque à des non lieux.

Un cold case d'il y a vingt-sept ans prêt à être élucidé ? De nouvelles informations sur la mort de Christophe Doire, 28 ans, retrouvé décapité à Busset dans l'Allier le 25 décembre 1995, ont fait surface, entraînant la mise en examen pour meurtre de sa veuve ce 30 juin 2022. Âgée de 56 ans aujourd'hui, elle "encourt une peine de 30 ans de réclusion criminelle", a déclaré le procureur de la République de Cusset Eric Neveu lors d'une conférence de presse rapportée par l'AFP. La présumée coupable n'a pas reconnu les faits.

En garde à vue, la femme de Christophe Doire a "ni infirmé ni confirmé" les faits, a expliqué le magistrat, relevant "son manque d'explications crédibles" voire "son déni, notamment sur la situation de son couple". En effet, elle "nie les relations conflictuelles avec son mari" qui pourtant "ressortent des témoignages et ont été mises en évidence", a-t-il précisé. Il a aussi pointé "sa froideur et son manque d'émotion" à l'annonce de sa mise en examen et de son placement en détention. Si son rôle dans ce meurtre se précise, elle pourrait ne pas avoir été seule à agir et d'autres interpellations pourraient avoir lieu. "Les circonstances précises de ce passage à l'acte nécessitent la poursuite des investigations", a indiqué le procureur.

En cette nuit de Noël 1995, des chasseurs ont découvert le corps sans tête de Christophe Doire, employé des abattoirs de Vichy. Identifié grâce à ses habits et ses papiers, il avait disparu le 16 décembre précédent, après une altercation avec son épouse. La chute d'un sèche-cheveu en fonctionnement dans la baignoire où il se trouvait aurait déclenché une dispute, l'homme était alors parti chez son frère qu'il a quitté vers 23h30. Ensuite, il n'a plus été vu vivant. Des amis chasseurs, inquiets de ne pas le voir, ont alerté son épouse qui a signalé sa disparition deux jours plus tard.

Une investigation qui repart à zéro

Cependant, malgré la découverte du corps dont la tête n'a jamais été retrouvée, l'enquête n'a cessé de piétiner : deux non-lieux se sont succédés en 2000 et en 2007. La piste d'un conflit dans le milieu des chasseurs avait un temps été envisagée, avant d'être écartée. C'est en 2020 que le parquet de Cusset relance l'enquête, déterre le corps et ouvre une information judiciaire pour "homicide volontaire" en novembre 2021. Portée par un regard neuf, l'investigation bénéficie de moyens scientifiques plus avancés qu'en 1995 et de nouvelles auditions. "Toutes les hypothèses de travail ont été envisagées, comme si le crime venait de se produire : l'épouse, la famille, le milieu des chasseurs, l'affaire crapuleuse, les liaisons amoureuses de la victime", a détaillé le procureur Eric Neveu.

La veuve de Christophe Doire, Maria, reste présumée innocente des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel

Store Image