Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Cheb Mami condamné pour plagiat : La note est très salée

Les ennuis judiciaires du chanteur de raï se poursuivent...

Les affaires de plagiat sont courantes dans la musique. Dernièrement, ce sont Pharrell Williams et Robin Thicke qui ont été condamnés à verser 7 millions de dollars aux héritiers de Marvin Gaye, dont ils se sont un peu trop inspirés pour le tube planétaire Blurred Lines. Ce lundi 13 juillet, l'AFP apprend de source judiciaire la condamnation de Cheb Mami pour des faits similaires.

Le tribunal de grande instance de Paris a condamné vendredi le chanteur de raï et la société d'édition EMI à payer 200 000 euros à l'auteur algérien Rabah Zerradine (connu sous le pseudonyme Cheb Rabah) pour avoir plagié ses textes. Cheb Mami a été reconnu coupable notamment d'avoir reproduit au moins en partie les paroles de plusieurs chansons de son compatriote et d'avoir "porté atteinte aux droits patrimoniaux" de ce dernier.

Le tribunal a estimé que Rabah Zerradine devait être considéré comme "le seul auteur" des chansons Le raï c'est chic, Madanite, Ma vie deux fois et Gualbi Gualbi, ainsi que le co-auteur de Desert Rose, un duo de Sting, impliqué malgré lui, et Cheb Mami sorti en 1999 sur l'album Brand New Day du rockeur britannique et écoulé à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde. "Il ne saurait être contesté que M. Zerradine a perdu une chance de gagner une notoriété importante du fait du succès des chansons qu'il avait en réalité écrites", écrit le tribunal dans son jugement. Cheb Mami et EMI ont devront lui payer solidairement 100 000 euros au titre du préjudice moral ainsi que la même somme en réparation des atteintes à son droit moral d'auteur.

Ce n'est pas le seul ennui judiciaire de Cheb Mami, dont la carrière a connu un sacré coup d'arrêt après l'arrestation du chanteur en octobre 2006. Après avoir fui en Algérie, il a finalement été jugé à Paris et condamné à cinq ans de prison pour tentative d'avortement sur son ex-compagne. Le bébé de cette dernière, une petite fille, a survécu et est âgé aujourd'hui de 9 ans. Libéré après 21 mois de prison en mars 2011, Cheb Mami avait fait savoir qu'il souhaitait "redevenir celui que [ses] fans avaient brutalement quitté" dans une interview accordée à VSD : "Je veux absolument tourner la page sur le passé, sur ce passé précisément, et me consacrer à mon avenir, à mes proches, à ma famille et à tous mes projets artistiques." En novembre de la même année, Cheb Mami faisait son retour à l'occasion d'un grand concert au Zénith de Paris.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel